Les oubliés : Jackson Martinez, que deviens-tu ?

Baptiste Blanchard
May 3, 2021, 12:25 PM GMT+2
Jackson Martinez a évolué au club portugais de Portimonense avant d'arrêter sa carrière.
Jackson Martinez a évolué au club portugais de Portimonense avant d'arrêter sa carrière. | Quality Sport Images/Getty Images
facebooktwitterreddit

Le 15 mai 2015, Jackson Martinez créait la sensation en marquant le troisième but de la victoire de Porto contre le Bayern Münich en quarts de finale de la Ligue des Champions. Alors désiré par toutes les grosses écuries européennes, l'attaquant colombien est aujourd'hui loin des paillettes de la Coupe aux grandes oreilles et même raccroché les crampons en décembre.

Originaire de Quibdo, en Colombie, Jackson Martinez perce à l'Independiente Medellin. En 2009, il est le meilleur buteur du championnat de Colombie, comptant 18 réalisations. Il permet à l'Independiente de remporter son cinquième titre.

L'explosion à Porto

Après une expérience concluante au club mexicain du Chiapas FC, Martinez attire l'attention des clubs européens et rejoint le FC Porto en juillet 2012, le transfert est estimé à 8,8 millions d'euros.

A Porto, Martinez rejoint son compatriote James Rodriguez, avec qui il forme une doublette de feu sous la tunique des Dragons. Le pied gauche de Rodriguez est alors une véritable merveille et ce dernier donne un grand nombre de passes décisives à Martinez.

L'avant-centre colombien est à son prime. C'est bien simple, en trois saisons chez les Dragons (2012-2015), il inscrit au moins 20 buts par saison en Liga NOS. Il n'est pas en reste en Ligue des Champions, et créé notamment la sensation en inscrivant le troisième but de Porto lors du quart de finale aller de C1 contre le Bayern Münich en 2015, remporté par les Portugais (3-1).

Son but contre le Bayern Münich

Sur un ballon donné en profondeur, le natif de Quidbo contrôlait, s'emmenait le ballon, dribblait Neuer et poussait le cuit au fond des filets. Une action de grande classe qui symbolise tout l'instinct de buteur de Martinez. Si les Portugais ont pris une énorme gifle au retour (6-1), cette performance illustre la capacité de Porto a dénicher des joueurs à forts potentiels qu'ils revendent à prix d'or.

L'exil chinois

La suite est une longue descente aux enfers pour le Colombien. Il part à l'Atlético de Madrid en 2015 pour un montant estimé à 35 millions d'euros. C'est un flop, et Martinez est ensuite transféré au club chinois Guangzhou Evergrande pour 42 millions d'euros.

Des sommes faramineuses pour un joueur en déclin et qui n'a plus son instinct de tueur devant le but. Prêté par le club chinois au club portugais de Portimonense, l'athlétique avant-centre retrouve ses marques dans le championnat où il a explosé, scorant 9 fois et délivrant 3 passes décisives en 28 matches.

En août 2019, Martínez est définitivement transféré au club. Le 6 décembre 2020, il décide de mettre un terme à sa carrière de footballeur. La fin d'un histoire.

facebooktwitterreddit