Ligue 1

Les oubliés : Carlos Eduardo, que deviens-tu ?

Adrien Barbet
Carlos Eduardo est le seul joueur au XXI siècle à avoir inscrit un quintuplé en Ligue 1.
Carlos Eduardo est le seul joueur au XXI siècle à avoir inscrit un quintuplé en Ligue 1. / FRED TANNEAU/Getty Images
facebooktwitterreddit

L'ancien joueur prêté à l'OGC Nice avait illuminé la Ligue 1 lors de la saison 2014-2014. Alors que les Niçois souhaitaient le faire signer définitivement, le Brésilien s'engage finalement à Al-Hilal en Arabie Saoudite. Aujourd'hui âgé de 31 ans, le milieu offensif coule des jours paisibles aux Émirats arabes unis. Avec l'expertise des twittos Badagous et Sky Nissa nous avons retracé son parcours.


Des débuts compliqués au Brésil

Formé au Desportivo Brasil, Carlos Eduardo n'arrive pas à s'imposer et se fait balader de prêt en prêt dans plusieurs petits clubs brésiliens.

Le droitier marque son premier but professionnel lors d'un passage à Fluminense avant de finalement s'envoler pour le Portugal. Arrivé à l'été 2010, Carlos Eduardo s'engage à Grupo Desportivo Estoril-Praia, une équipe de milieu de tableau en deuxième division portugaise.

À la poursuite de l'Europe

Délaissé au Brséil, Carlos Eduardo veut tenter sa chance sur le Vieux Continent. Dès sa deuxième saison à Estoril, Carlos Eduardo est sacré champion de D2 portugaise. À l'aise techniquement et capable de frapper de loin, le milieu tape dans l'œil de Paulo Fonseca qui le fait signer au FC Porto en 2013.

C'est le début de la réussite pour Carlos Eduardo. Mais barré par la rude concurrence des milieux de terrains tels que Héctor Herrera, Steven Defour, Fernando ou Lucho Gonzalez, le Brésilien part en prêt en France lors du mercato estival 2014 où il pourra exposer toutes ses qualités.

"C'est un joueur avec une incroyable vision pour la dernière passe et très adroit devant le but. Ce qu'il fait à l'entraînement, il arrive à le refaire en match. "

Grégoire Puel
FC Porto
Carlos Eduardo n'a pas réussi à s'imposer avec le FC Porto / MIGUEL RIOPA/Getty Images

L'explosion à Nice

C'est lors de la saison 2014-2015 avec l'OGC Nice que Carlos Eduardo va montrer l'étendue de son talent. À Nice, le Brésilien devient l'attraction du Sud. Au terme d'une saison moribonde où le Gym termine à la 11ème place, Carlos Eduardo épate les Niçois de ses coups de génie. Le plus célèbre est sans doute son quintuplé phénoménal le 26 octobre 2014 contre Guingamp.

Le seul joueur à réussir cette prouesse au 21ème siècle en Ligue 1. Un match qui va le coller à la peau et même réussir à faire oublier tout le reste. "Aujourd'hui si tu demandes à un autre supporter ce qu'il pense de Carlos Eduardo, il y a de fortes chances qu'il te dise qu'à part le quintuplé il ne se souvient plus de rien" , a expliqué le consultant Sky Nissa.

"Je suis très content de rentrer dans l'histoire du football avec mes 5 buts. Je suis heureux de faire plaisir aux supporters niçois."

Carlos Eduardo après son quintuplé

À la fin de cet exercice et alors que l'OGC Nice avait un accord avec Porto pour potentiellement le recruter à la fin de saison, l'Arabie Saoudite lui offre un pont d'or en parallèle. C'est la déception chez les fans du gym qui s'attendaient tous à revoir le milieu offensif illuminer les soirées de Ligue 1.

Malgré un départ qui gâche quelque peu la belle histoire, aucun doute sur le fait que Carlos Eduardo laissera une trace indélébile dans le cœur de tous les supporters Niçois.

Et notamment pour Cédric, alias @badagous sur Twitter : "Le club et les supporters souhaitaient le voir rester je pense. Mais il a fait le choix de signer aux Emirats, ce qui a déçu à l'époque. Au final on se rappellera quand même de sa belle saison, de ses buts précieux et de sa bonne humeur", a confié cet inconditionnel du Gym.

Des prestations XXL à Nice

Si l'OGC Nice vit une saison plutôt moyenne cette année-là, Carlos Eduardo est bien l'une des seules satisfactions du côté de la Cote d'Azur. Parmi ses 30 matchs à Nice, trois marquent les esprits. Dont son premier but avec le gym lors du derby face à Monaco.

D'un sublime coup franc, le Brésilien offre la victoire aux siens. Le deuxième est évidemment cet incroyable quintuplé au Stade de Roudourou. Mais son plus beau chef-d'œuvre est assurément sa magnifique bicyclette face à l'Olympique Lyonnais, "Personnellement son retourné contre Lyon, je le trouve incroyable. Il a surnagé cette saison-là", a expliqué Cédric, chroniqueur pour le podcast Nissa Avanti.

"Ils (les supporters, NDLR) oublient carrément une magnifique bicyclette à Gerland, pour aller taper le leader lyonnais" , avoue Sky Nissa

"Au final, quintuplé ou non, c'est lui qui finit meilleur buteur du club avec dix réalisations plus 5 passes décisives. Pour un milieu offensif dans une équipe moribonde c'est une belle performance."

Sky Nissa

Départ compliqué puis l'exile à Al-Hilal

Alors qu'il vient d'exploser aux yeux de la Ligue 1 et de l'Europe, Carlos Eduardo ne préfère pas re tenter sa chance à Porto ou poursuivre l'aventure niçoise et rejoint en 2015 pour seulement 2 millions d'euros le club de Riyad.

L'OGC Nice avait pourtant un droit prioritaire mais Porto a revu ses exigences à la hausse, ce qui a découlé à des poursuites judiciaires : "La légende dit que le club portugais a bien voulu céder un certain Ricardo Pereira en prêt pendant deux saisons, sans option d'achat et avec un pourcentage à la revente pour tasser l'histoire. Encore quelque chose qu'on doit un peu à Carlos Eduardo", confie Sky Nissa.

En Arabie Saoudite, Carlos Eduardo est l'une des vedettes du championnat, il dispute 148 matchs et inscrit 78 buts, en cinq saisons.

Il remporte la Saudi Premier League en 2017 et 2018 et joue même la finale de la Ligue des Champions de l'AFC en 2017 contre Urawa Red Diamonds qu'il perdra à la 88e minute. Carlos Eduardo est un élément essentiel de cette épopée, il inscrit un triplé lors du quart de finale aller contre le FC Al-Aïn.

Carlos Eduardo
Carlos Eduardo après avoir marqué un but avec Al-Hilal / Etsuo Hara/Getty Images

Pendant ses années dans le club saoudien, les dirigeants niçois ont plusieurs fois tenté de le faire revenir en France mais sans succès.

"Par la suite, ça a parlé plusieurs fois d'un potentiel retour même si le prix et son salaire dans le Golfe étaient probablement trop compliqués pour nous. "

Badagous

Un nouveau challenge à Dubaï

Le 20 août 2020, libre de tout contrat, Carlos Eduardo s'engage avec le Shabab Al-Ahli Club pour un nouveau challenge.

Actuellement quatrième de l'UAE Gulf League 20/21, Shabab Al-Ahli peut encore croire au titre de champion, bien aidé par l'ancien Niçois, auteur de 9 buts et une passe décisive en 18 matchs cette saison.

facebooktwitterreddit