Coupe du Monde 2022

Les joueurs à la Coupe du monde qui jouent à un niveau semi-pro ou amateur

Olivier Halloua
Chris Gunter est en 4ème division anglaise.
Chris Gunter est en 4ème division anglaise. / James Williamson - AMA/GettyImages
facebooktwitterreddit

Qui dit Coupe du monde, dit belle petites histoires. Nous avons fait le tour des sélections engagées dans le Mondial Qatari pour trouver des joueurs possiblement présents et n'étant plus joueurs professionnels. Quatre profils pourraient fouler les pelouses de la compétition internationale ultime sans évoluer dans un club "pro".

On connait évidemment pour la Coupe du monde les stars attendues au tournant. Neymar, Kylian Mbappé, Lionel Messi, Robert Lewandowski, Cristiano Ronaldo et comparses. Tous ses noms évoluent déjà un haut niveau international avant même de rejoindre leur sélection.

Pour autant, nous avons aussi l'extrême opposé. Il existe aussi des footballeurs amateurs ou semi-professionnels qui se hisseront face aux plus grands cracks du monde entier. En faisant le tour des nations engagées, quatre profils ont retenu notre attention. Pour l'heure, ce seraient les uniques éléments évoluant dans des ligues amateurs ou semi-professionnelles.

Les joueurs amateurs ou semi-professionnels à la Coupe du monde

1. Chris Gunter - Pays de Galles

Chris Gunter
Chris Gunter / James Williamson - AMA/GettyImages

Certains se souviennent peut-être de Chris Gunter. L'arrière droit était et est encore le capitaine du Pays de Galles à 33 ans. Après une pige en Championship, il a rejoint... la quatrième division anglaise, la League Two.

En effet, Gunter a signé pour l'AFC Wimbledon, actuel 17ᵉ de D4 britannique. Pour autant, son apport dans le vestiaire est important et nous devrions le voir à la Coupe du monde.

2. Saeid Ezatolahi - Iran

Saeid Ezatolahi
Saeid Ezatolahi / Matthew Ashton - AMA/GettyImages

Saeid Ezatolahi est un milieu défensif de 25 ans. Du haut de son mètre 90, l'international iranien évolue aujourd'hui en deuxième division danoise considérée comme semi-professionnelle du côté de Vejle BK.

Passé en Russie et en Belgique, Ezatolahi a désormais un beau vécu avec l'Iran avec 42 sélections à son actif. Sa présence au Qatar semble quasi assurée.

3. Thomas Deng - Australie

Thomas Deng
Thomas Deng / Jonathan DiMaggio/GettyImages

Thomas Deng a honoré sa première sélection avec l'Australie en 2018. Ecarté depuis, le défenseur central de 25 ans est de retour dans les petits papiers de sa nation depuis peu.

Deng évolue en deuxième division japonaise au Albirex Niigata. Cela ne l'empêche de se montrer assez valeureux pour revêtir l'uniforme australien, peut-être pour la Coupe du monde 2022.

4. Daniel Afriyie - Ghana

Daniel Afriyie Barnieh
Daniel Afriyie / Masashi Hara/GettyImages

Daniel Afriyie a conservé une place de choix dans la rotation du Ghana. Le jeune ailier gauche a effectué ses débuts pour la nation africaine en juin 2022. Depuis, il a été encore appelé pour rallier la sélection en septembre après de belles performances à la CHAN en janvier déjà (3 buts).

C'est le seul élément du groupe à évoluer au pays, en première division ghanéenne. C'est un championnat considéré comme semi-pro encore aujourd'hui. Pourtant, Afriyie est la coqueluche des supporters espérant le voir dans la liste pour le Mondial.

Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime. Dans ce sixième épisode avec Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem,  on va établir notre Top et Flop 3 des recrues du Barça des années 2010 ! Cliquez ici pour vous abonner au podcast

facebooktwitterreddit