Équipe de France

Les gagnants et perdants du rassemblement des Bleus

Olivier Halloua
Mattéo Guendouzi a marqué des points.
Mattéo Guendouzi a marqué des points. / Jean Catuffe/GettyImages
facebooktwitterreddit

Après les deux matchs amicaux, l'heure du bilan a sonné. Que ce soit face à la Côte d'Ivoire (2-1) ou l'Afrique du Sud (5-0), certains Bleus ont marqué des points. D'autres un peu moins. A un peu plus de six mois de la Coupe du Monde au Qatar, Didier Deschamps ne souhaite plus s'éparpiller. Le sélectionneur de l'Equipe de France a pu déjà clarifier sa hiérarchie à plusieurs postes.


Les gagnants

1. Aurélien Tchouaméni

Aurélien Tchouaméni
Aurélien Tchouaméni / Sebastian Frej/MB Media/GettyImages

Aurélien Tchouaméni s'est un peu plus affirmé comme le pendant de N'Golo Kanté et Paul Pogba. Son rendement singulier dans l'entrejeu des Bleus se confirme de sélection en sélection. Face à la Côte D'Ivoire (2-1), le milieu de l'AS Monaco a offert la victoire aux siens.

Le voici désormais comme la troisième option affirmée de Didier Deschamps pour son double pivot. Peu importe l'adversité, Tchouaméni a prouvé.

2. Olivier Giroud

Olivier Giroud
Olivier Giroud / Jean Catuffe/GettyImages

Deux matchs, deux buts. Le retour d'Olivier Giroud en Bleu a rebattu les cartes de l'attaque. Une des seules raisons pour laquelle Deschamps hésitait à rappeler son attaquant-phare était sa gestion de la frustration. Accepterait-il d'être sur le banc derrière Karim Benzema ?

Giroud y a répondu sur le terrain et en dehors. Il peut se rendre utile en étant remplaçant ou bien titulaire. Au bon vouloir du DD désormais de lui offrir une seconde jeunesse.

3. Mattéo Guendouzi

Mattéo Guendouzi
Mattéo Guendouzi / Jean Catuffe/GettyImages

Mattéo Guendouzi a peut-être glissé tranquillement en lieu et place d'Adrien Rabiot. La nouvelle star de l'Olympique de Marseille n'a eu qu'une petite demi-heure sur le terrain. Au final, son rendement est prolifique. Une passe décisive salvatrice face aux Ivoiriens et un but face à l'Afrique du Sud. Il se rendait disponible pour ses défenseurs en tout temps.

Rien à redire sur son implication totale dans la vie de groupe et le jeu collectif de l'Equipe de France.

4. William Saliba et Jonathan Clauss

William Saliba
William Saliba / FRANCK FIFE/GettyImages

Pour l'un comme pour l'autre, difficile d'avoir une opinion concrète. Jonathan Clauss a réalisé de belles choses lors de sa titularisation face à l'Afrique du Sud. Tout comme William Saliba, qui a évolué à un niveau international sans éprouver de difficultés.

Disons que ce rassemblement ne les condamne pas. Nous sommes loin des débuts désastreux d'Houssem Aouar sous le maillot bleuté. A reproduire face à des adversaires plus robustes.


Les perdants

5. Wissam Ben Yedder

Wissam Ben Yedder
Wissam Ben Yedder / Sylvain Lefevre/GettyImages

Wissam Ben Yedder a marqué face à l'Afrique du Sud certes. Or, nous avons encore pu observer que l'attaquant monégasque a du mal à s'intégrer au système des Bleus. Dans le rôle de Karim Benzema, l'ancien Sévillan a toutes les peines du monde à se rendre disponible.

On ne se rappelle de sa présence qu'à de très rares occasions. Avec le retour en flèche de Giroud, "WBY" pourrait pâtir de la comparaison lors de ces deux semaines.

6. Adrien Rabiot

Adrien Rabiot
Adrien Rabiot / Aurelien Meunier/GettyImages

Sûrement le gros flop de ce rassemblement. Contrairement à Mattéo Guendouzi ou Aurélien Tchouaméni, Adrien Rabiot a eu le temps de s'exprimer. Le rendu demeure faiblard. Une patte gauche parfois salutaire, mais des errances nombreuses. Son apport dans les deux surfaces paraît bien illisible.

Rabiot a tenté quelques passes osées sans succès. Sa présence physique est venue quelques fois faire oublier ses tristes sorties de balles.

7. Moussa Diaby

Moussa Diaby
Moussa Diaby / FRANCK FIFE/GettyImages

Un flop de circonstances... Moussa Diaby a perdu en temps de jeu. Kingsley Coman, Jonathan Clauss ou les autres stars offensives passent largement devant lui. Christopher Nkunku commence lui aussi à gratter des titularisations.

Le jeune ailier n'a dû se contenter que d'une courte entrée face aux Sud-Africains. Un timing assez court pour démontrer ses qualités aux yeux de son sélectionneur. Un perdant logique au vu des nouvelles arrivées dans l'effectif.

facebooktwitterreddit