Super League

Les gagnants et perdants d'une Super League européenne

Steeven Occhipinti
Sergio Ramos et Florentino Perez ne voit certainement pas d'un même œil la création d'une Super League.
Sergio Ramos et Florentino Perez ne voit certainement pas d'un même œil la création d'une Super League. / Getty Images
facebooktwitterreddit

La Super League est au centre de toutes les attentions ces derniers jours. Une compétition européenne quasi-fermée qui souhaite mettre aux prises les plus grands cadors du Vieux Continent. 90min s'est penché de plus près sur le sujet. Quels seront les grands gagnants et les grands perdants de la mise en place d'un tel projet ?


Les gagnants

1. Les finances des 12 clubs fondateurs

Karim Benzema
Chaque participant devrait toucher 350 millions d'euros. / Quality Sport Images/Getty Images

L'écart entre les participants de cette Super League et les autres vont se creuser considérablement. On parle d'une somme de 350 millions d'euros pour les clubs participants à cette compétition européenne. En sachant que 12 écuries sont qualifiées d'office, elles auront de quoi retrouver rapidement des finances saines dans une période très compliquée.

Pour le reste des clubs, la donne s'annonce beaucoup plus tendue. Il sera très compliqué de rejoindre la Super League, puisque cette compétition n'offrirait que 5 invitations chaque saison. De plus, les droits TV de la Ligue des Champions et de l'Europa League pourraient considérablement baisser sans ses principales têtes d'affiche !

2. Le salaire des stars de cette Super League

Erling Haaland
Le coût des salaires risque d'exploser. / Joosep Martinson/Getty Images

On risque d'entrer dans une nouvelle dimension en cas d'arrivée de la Super League ! Comme cité dans le point précédent, les finances des cadors européens vont très vite devenir colossales. Et cela pourrait impacter considérablement le mercato. En plus d'une inflation des prix, les salaires risquent de rentrer dans une nouvelle catégorie.

Même quand ils sont endettés, les cadors européens sont capables d'offrir des salaires mirobolants aux plus grandes stars. Avec des finances plus saines, cela risque d'être encore plus important ! Quand l'on sait qu'un Erling Haaland est sur le marché, il pourrait très rapidement entrer dans l'histoire en cas de départ pour la Super League.

3. Un spectacle garanti chaque semaine

Karim Benzema, Lionel Messi
Les cadors s'affronteront chaque semaine. / Alex Caparros/Getty Images

C'est un point qui interroge les amoureux du ballon rond depuis l'annonce de cette Super League. Pourtant, on peut être certain que le spectacle sera garanti chaque semaine dans cette compétition européenne. Les cadors risquent de jouer le coup à fond et cela pourrait donner lieu, dès les phases de poules, à des rencontres épiques.

D'autant plus que les quatre premiers de chaque poule de 10 seront qualifiés pour la suite. On s'attend donc à avoir de l'enjeu jusqu'aux ultimes rencontres.

Certes, la récurrence de ces matches pourrait en rendre certains sceptiques. Il faut bien comprendre que, lors des poules, les 10 équipes ne s'affrontent qu'une seule fois avant les quarts de finale. On risque donc d'avoir des oppositions de style chaque semaine !

4. Un retour au premier plan pour certains anciens cadors

Milan's football players celebrates with
L'AC Milan n'a plus gagné la C1 depuis 2007. / VALERY HACHE/Getty Images

Pour cette Super League, on a choisi de se tourner vers les plus grands clubs historiques. Certes, le Real Madrid, le FC Barcelone, Liverpool ou encore la Juventus luttent toujours ces dernières années, pour tenter de s'offrir le plus beau trophée européen.

Pour certains, la donne est toutefois plus compliquée. On pense à Arsenal, l'AC Milan ou encore l'Inter Milan qui ont du mal à revenir au premier plan sur la scène européenne. Une participation à la Super League changera certainement la donne...

Ces clubs restent toujours très attractifs et ils auront désormais les moyens pour revenir au sommet ! Avec une telle enveloppe garantie, ces anciens cadors de la C1 retrouveront très vite leur lustre d'antan.

Les perdants

5. L'UEFA

Chelsea FC v FC Krasnodar: Group E - UEFA Champions League
L'UEFA risque de perdre très gros avec la Super League. / Catherine Ivill/Getty Images

C'est certainement le plus grand perdant de la création de la Super League. Avec la Ligue des Champions, l'Europa League et l'Europa Conférence League (qui débutera la saison prochaine), les instances du football européen s'offraient les plus grandes compétitions du Vieux Continent.

Désormais, ce ne sera plus la même histoire sans la présence des clubs les plus populaires ! Et les droits TV de ces compétitions risquent d'en prendre un très grand coup... Ce n'est pas pour rien que l'UEFA souhaite infliger de grandes sanctions aux clubs fondateurs !

6. Les championnats nationaux

Leeds United v Liverpool - Premier League
Les championnats nationaux auront moins d'intérêt. / Pool/Getty Images

L'intérêt des championnats nationaux ne sera certainement plus la même avec une Super League. Pourquoi ? Car les clubs déjà qualifiés pour la compétition européenne n'auront pas besoin de lutter pour une place dans les quatre premiers de leur championnat.

Le seul objectif pour les participants de la Super League sera de remporter le championnat national. Dans le cas où ils sont déjà largués à plusieurs journées de la fin, ils n'auront plus aucun intérêt à jouer le coup à fond dans cette compétition.

Une qualification en Ligue des Champions ou en Europa League n'intéressera pas ces équipes. Cela pourrait donc fausser certaines rencontres, mais surtout rendre bien moins attrayants tous ces grands championnats qui nous font actuellement vibrer.

7. La carrière internationale des joueurs engagés en Super League

FBL-TURKEY-FIFA
Des sanctions à venir de la part de la FIFA ? / OZAN KOSE/Getty Images

Il n'y a encore rien d'officiel ! Pour contrer cette Super League, l'UEFA souhaiterait toutefois s'allier à la FIFA pour empêcher les joueurs engagés dans cette compétition de jouer pour leur sélection nationale. On pourrait donc être privé des plus grandes stars pour la Coupe du Monde et l'Euro !

Un choix qui sera certainement très délicat à réaliser pour les plus grandes stars. Les clubs engagés dans cette Super League semblent toutefois avoir les moyens de faire céder n'importe quel joueur... Et le football international pourrait prendre un gros coup avec une telle situation !

8. Le mérite sportif

UEFA Champions League"Real Madrid v Ajax"
On n'aura plus le droit aux équipes surprises au plus haut niveau européen. / VI-Images/Getty Images

En partant dans une ligue quasi-fermée, les plus grands clubs européens oublient une valeur fondamentale du football : le mérite sportif. Il n'est pas surprenant de voir une équipe surprise faire vibrer les amoureux du ballon rond en Ligue des Champions. On l'a vu ces dernières années avec le FC Porto ou l'Ajax Amsterdam.

Même son de cloche en championnat, où West Ham, par exemple, donne tout pour créer la surprise en Premier League et rejoindre la prochaine C1.

Désormais, il n'y aura pas de place pour les surprises ! Les clubs les plus puissants seront certains de disputer la compétition européenne la plus relevée. Et il est clair que cette idée enlève une certaine magie...

Seulement cinq tickets seront disponibles chaque saison pour cette Super League. De quoi réduire considérablement la chance de voir de potentiels exploits.

9. Les "gros clubs" qui n'en font pas partie

Leroy Sane, Leandro Paredes
Le PSG et le Bayern Munich pourraient perdre gros en ne participant pas à cette Super League. / Matthias Hangst/Getty Images

C'est tout à l'honneur du PSG et du Bayern Munich de refuser une invitation pour cette Super League. Ils doivent tout de même s'inquiéter sérieusement d'une telle création. Certes, ils auront plus de chance de lutter pour les premiers rôles en C1 chaque saison. La Ligue des Champions sera toutefois reléguée derrière la Super League.

Et les bénéfices engendrés seront moins importants que toutes les autres écuries engagées dans cette compétition. Le PSG et le Bayern Munich doivent en avoir conscience... Ils risquent donc d'espérer de tout cœur que cette Super League ne fasse jamais son apparition.

facebooktwitterreddit