Les détails du contrat de Thierry Henry, la nouvelle star d'Amazon Prime Video

Baptiste Blanchard
Thierry Henry lors de Reims - PSG.
Thierry Henry lors de Reims - PSG. / John Berry/Getty Images
facebooktwitterreddit

Recruté par Amazon pour sa chaîne Prime Vidéo Ligue 1, Thierry Henry fait le bonheur des fans de football. Pour attirer le champion du monde 1998, le géant de l’e-commerce a dû sortir le chéquier.

En froid avec les médias français depuis l’affaire de sa main contre l’Irlande en barrages à la Coupe du Monde 2010, Thierry Henry est de retour dans le paysage médiatique de l'Hexagone.

Recruté cet été par Amazon, la légende d'Arsenal est devenu le consultant vedette de la chaîne Prime Vidéo Ligue 1. Un recrutement surprise, puisqu’Henry n’avait jamais analysé de matchs à la télévision française. En tout cas, le champion du monde 1998 n'est pas revenu pour rien visiblement.

Selon L'Équipe, Henry va toucher un million d’euros pour 40 prestations sur 30 journées de L1. Un salaire bien moindre que celui qu’il touchait à ses débuts sur Sky Sports en 2015 (5 M€), qu’il va justifier autour de la L1, mais aussi de la Premier League, vu que Prime Video a 20 matchs anglais à son programme cette saison.

Rothen : "C’est une bonne chose qu’il se rapproche du foot français"

Un package avec la Premier League qui a fait la différence pour attirer "Titi", d'après Jérôme Rothen. "On a eu vent de ce qu’il pouvait gagner là-bas. Il faut appeler un chat un chat : si cela n’avait pas été Amazon et s’il n’y avait pas un package avec la Premier League, il n’aurait jamais été consultant pour la Ligue 1. C’est une bonne chose qu’il se rapproche du foot français, d’autant qu’il n’a pas laissé une bonne image avec son passage éphémère à Monaco. Il est tellement passionné que cela ne peut être qu’une bonne nouvelle pour ceux qui vont suivre les matchs. Son image va évoluer, on va le découvrir moins hautain, comme il peut encore apparaître à certains", a expliqué le consultant de RMC.

Jérôme Alonzo a confirmé les dires de Rothen. "Quand on s’est vus, il m’a parlé d’un joueur de Brest que je ne connaissais même pas. Après les politesses d’usage, il a évoqué tous les joueurs, tous les systèmes de jeu. Le mec est habité ! Thierry est centré sur l’essence du jeu et l’humain. On va profiter de lui mais tu sens qu’il n’attend qu’une chose : l’appel pour entraîner une équipe. Le club qui le chauffe un peu, il prend la voiture et il arrive tout de suite !" Le public va pouvoir, en attendant, redécouvrir les bonnes analyses tactiques de "Titi" !

facebooktwitterreddit