FC Barcelone

Les déclas lunaires de Koeman après la déroute face au Benfica

Clément Mouffetard
Ronald Koeman avec le FC Barcelone cette année
Ronald Koeman avec le FC Barcelone cette année / Fran Santiago/Getty Images
facebooktwitterreddit

Après ce nouvel échec mercredi soir en Ligue des Champions, Ronald Koeman a tenu des propos totalement ahurissants en conférence de presse.


Décidément, Ronald Koeman est en roue libre ces dernières semaines. Après la défaite face au Benfica dans le cadre des phases de poules de la C1, le Néerlandais s'est agacé en conférence de presse. En deux matches de Ligue des Champions, l'entraîneur a inscrit zéro point.

Un échec cuisant qui ne passe pas inaperçu de l'autre côté des Pyrénées. Depuis plusieurs semaines, le tacticien ne fait plus l'unanimité au sein du FC Barcelone. L'ancien défenseur central pourrait bien prendre la porte de sortie du club catalan dans les prochains jours. Mais, au cours d'une sortie médiatique, Ronald Koeman n'a pas pesé ses mots et a sans aucun doute aggravé sa situation.

Koeman sur les nerfs

Lors de ce rendez-vous avec la presse, le Néerlandais a d'abord voulu se montrer rassurant pour la suite des événements : « Oui, le Barça peut se qualifier pour les huitièmes de finale. Si nous gagnons les deux matchs contre le Dinamo et que le Bayern fait de même avec Benfica, alors nous aurons Benfica à domicile. Je ne pense pas que ce soit si compliqué non plus. »

Mais, le tacticien a très vite déchanté : « Le problème est physique, la vitesse... Nous sommes inférieurs. Nous devons jouer à notre manière, avoir la possession, créer des opportunités. Et nous l'avons fait mais si vous ne marquez pas, vous ne pouvez pas gagner un match. Si vous ne marquez pas, vous ne gagnez pas. Les gens ne font que regarder le résultat. Si vous gagnez, tout le monde est calme. Si vous perdez, tout le monde regarde le coach. Nous vivons dans un monde comme celui-ci... En fin de compte, le coupable est l'entraîneur mais pendant de nombreuses phases du match, l'approche a été très bonne."

Ses déclarations totalement lunaires risquent de faire énormément de bruit dans les prochaines heures. À quelques jours du choc contre l'Atlético de Madrid au Wanda Metropolitano ce week-end, le FC Barcelone continue sa descente aux enfers.

facebooktwitterreddit