Ligue 1

Les décisions de la commission de discipline après les débordements d'OL-OM

Olivier Halloua
Dimitri Payet fut la victime d'un jet de bouteille.
Dimitri Payet fut la victime d'un jet de bouteille. / PHILIPPE DESMAZES/GettyImages
facebooktwitterreddit

La commission de discipline a rendu ses décisions suite aux incidents d'Olympique Lyonnais - Olympique de Marseille. L'instance a choisi de faire rejouer l'Olympico et de retirer un point à Lyon. L'OL est donc sévèrement sanctionné pour le manque de sécurité dans son stade.


Le feuilleton de l'Olympico prend fin. L'Olympique Lyonnais recevait l'Olympique de Marseille le 21 novembre dernier. Au bout de seulement cinq minutes de jeu, la rencontre est interrompue. Dimitri Payet recevait une bouteille d'eau dans la tête, après s'être déjà plaint de jets de projectiles juste avant. L'international Français reste au sol, sonné, avant d'être évacué sous les insultes du Groupama Stadium.

Ensuite, l'embargo a commencé. L'arbitre de la rencontre Ruddy Buquet affirme n'avoir jamais voulu reprendre la rencontre. Du côté de l'OL et du préfet, on indique le contraire depuis des semaines. Les représentants de l'OM ont évoqué des pressions rhodaniennes.

Au final, le speaker a annoncé la reprise du match. Les Gones faisaient leur retour sur le terrain dans la foulée. Or, ils sont rentrés bredouilles quelques minutes plus tard. Monsieur Buquet ayant décidé de ne pas faire reprendre ce choc de Ligue 1.

Les décisions de la commission

Restait à savoir les sanctions faisant suite à ces débordements. Plusieurs décisions ont été prises lors de la commission exceptionnelle du 22 novembre. Un match à huis-clos pour l'OL contre le Stade de Reims (1-2).

Désormais, s'y rajoutent plusieurs mesures, prises ce 8 décembre. L'OL se voit retirer un point et la rencontre contre l'OM sera rejoué en huis-clos total en 2022. L'instance a convenu que Lyon était responsable de la sécurité de son enceinte. Cet acte n'était donc pas isolé mais bien le résultat d'une mauvaise organisation du club rhodanien.

La LFP voulait aussi que cet événement fasse jurisprudence pour la suite de la saison. Pour rappel, l'OGC Nice avait été sanctionné d'un retrait de deux points, dont un avec sursis, pour des faits de violence dans son stade, déjà face à l'OM.

facebooktwitterreddit