Ligue 1

Les clubs de Ligue 1 d'accord sur la répartition de la somme apportée par CVC

Thomas Clerbout
Les clubs de Ligue 1 sont tombés d'accord sur la répartition de la somme apportée par CVC
Les clubs de Ligue 1 sont tombés d'accord sur la répartition de la somme apportée par CVC / Jean Catuffe/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le collège de Ligue 1 a trouvé un terrain d'entente sur la répartition de la somme apportée par le fonds d'investissement CVC. L'opération devrait pouvoir se réaliser, une aubaine pour le football français !


On aurait pu croire qu'une telle somme d'argent (1,5 milliards d'euros) aurait pu créer des discordes entre les clubs, mais un accord a été trouvé ce jeudi, selon L'Equipe. Le fonds d'investissement luxembourgeois CVC devrait alors détenir 13% de la société commerciale qui sera lancée prochainement par la LFP.

3 groupes pour répartir équitablement la somme

L'accord s'annonce comme étant une véritable aubaine pour le football français. Il a été convenu que 100M€ seraient mis de côté pour un fonds de réserve, encore 100M€ gardés pour les frais et le fonctionnement de la future structure, ainsi que 170M€ qui serviraient à rembourser immédiatement le prêt garanti par l'Etat, contracté par la LFP.

Une fois ces sommes enlevées du total, il reste pas moins de 1,130 milliards d'euros à partager entre les différents clubs de Ligue 1. Pour permettre de répartir équitablement cette somme, trois groupes de clubs ont été définis. Dans le groupe 1, on retrouve uniquement le PSG. Le groupe 2 sera composé de l'OM , l'OL, Nice, Lille, Rennes ainsi que Monaco et le groupe 3 sera donc composé de tous les autres clubs du championnat.

Une véritable réussite pour le président du collège de Ligue 1

Le PSG se verra ainsi attribuer 200M€, soit 17% du montant global. Les clubs du groupe 2 se verront attribuer 80M€ chacun, à l'exception des deux olympiques qui toucheront 90M€ en raison de leur plus gros poids. Enfin, tous les clubs du groupe 3 se verront remettre 33M€ chacun, selon le quotidien.

"La Ligue a présenté une clé de répartition qui n’a pas engendré beaucoup de tiraillements. Tout le monde a regardé au-delà de son cas personnel. Chacun a fait les efforts qu’il devait faire", se félicite le président du collège de L1, Jean-Pierre Caillot (Reims). Une chose est sûre, cet accord devrait permettre de sauver le football français après le fiasco engendré par Mediapro la saison passée.

facebooktwitterreddit