Équipe de France

Les challenges des Bleus face à l'Espagne

Hubert De Thé
La joie des Tricolores après la victoire face à la Belgique (2-3).
La joie des Tricolores après la victoire face à la Belgique (2-3). / Anadolu Agency/GettyImages
facebooktwitterreddit

Quelques heures après l'euphorie et la superbe remontada des Bleus face à la Belgique, l'heure est déjà venu de se focaliser sur la finale. Face à l'Espagne, la tâche sera loin d'être facile ce dimanche à San Siro. Les Bleus auront quelques challenges à relever.


1. Prendre moins de but

Hugo Lloris n'a pas vécu une soirée des plus calmes.
Hugo Lloris n'a pas vécu une soirée des plus calmes. / CPS Images/GettyImages

Si la victoire est bien là, la copie des Bleus face à la Belgique n'aura pas été parfaite. La première mi-temps ne fut même pas loin d'être catastrophique. Avec deux buts encaissés en moins de 5 minutes (37ème et 41ème), l'arrière-garde tricolore n'a pas été des plus imperméables.

Sur l'ouverture du score de Carrasco notamment, l'attitude de Pavard est loin d'être parfaite. De même pour Lucas Hernandez lorsque Romelu Lukaku est venu doublé la mise. Ce 3-4-3 mis en place par Deschamps n'est pas encore totalement rodé.

Tout s'est finalement bien fini. Mais face à l'Espagne, l'insolente réussite tricolore pourrait bien ne plus être au rendez-vous.

2. Un Griezmann plus décisif

Antoine Griezmann
Antoine Griezmann n'a pas trouvé le chemin des filets. / CPS Images/GettyImages

En difficulté du côté de l'Atletico Madrid depuis son retour chez les Colchoneros, Antoine Griezmann voyait peut-être dans ce Final Four de la Ligue des Nations un moyen de recharger les batteries et de reprendre en confiance.

Si la victoire est bien là, Grizou aurait sans doute pu faire mieux. On repense notamment à ce raté devant le but peu avant l'heure de jeu. Face à l'Espagne, il faudra un Antoine Griezmann des grands soirs. Une belle performance de sa part pourrait clairement l'aider à enfin lancer définitivement sa saison.

3. Gérer la possession de la Roja

Face au champion d'Europe italien, l'Espagne a clairement impressionné.
Face au champion d'Europe italien, l'Espagne a clairement impressionné. / Jonathan Moscrop/GettyImages

S'imposant après avoir été menés 2-0 au terme d'un match somptueux, les Champions du Monde 2018 ont surement envoyer un message à la concurrence.

Attention tout de même à ne pas se reposer sur ses lauriers. L'Espagne sera un adversaire de poids qui vient tout juste de terrasser le vainqueur de l'Euro 2020.

Les Bleus devront notamment venir à bout d'une équipe qui a impressionné par une aisance technique remarquable. Il faudra peut-être aussi accepter de ne pas avoir le ballon. Face à la Squadra Azzura, la possession espagnole s'est établie à 75% et même à 82% en seconde période.

4. Faire mieux sur les centres

Benjamin Pavard ne s'est pas montré sous son meilleur jour face à la Belgique.
Benjamin Pavard ne s'est pas montré sous son meilleur jour face à la Belgique. / CPS Images/GettyImages

Parmi les points où il faudra faire mieux que face aux Diables Rouges, on peut notamment insister sur les centres. Dans ce domaine, les Tricolores n'ont pas vraiment excellé.

Comme le montrent les statistiques récoltées par le quotidien l'Equipe, les Bleus ont centré à 12 reprises durant la rencontres. Seulement une des ces tentatives ne s'est cependant révélée réussie. Benjamin Pavard et Théo Hernandez ne sont ainsi pas parvenu à trouver l'un des leurs partenaires malgré deux tentatives chacun.

facebooktwitterreddit