Manchester United Mercato

Les 8 raisons de l'échec de Solskjaer à Manchester United

Steeven Occhipinti
Ole Gunnar Solskjaer ne devrait plus rester très longtemps à la tête de Manchester United.
Ole Gunnar Solskjaer ne devrait plus rester très longtemps à la tête de Manchester United. / Alex Pantling/GettyImages
facebooktwitterreddit

Manchester United déçoit ces derniers temps. Et Ole Gunnar Solskjaer est plus que jamais au centre des attentions ! Le technicien norvégien n'a jamais semblé aussi proche d'être remercié par les Red Devils. Il faut dire que son équipe est loin de séduire depuis son arrivée en décembre 2018. Et on a tenté de trouver pourquoi OGS n'a jamais réussi à inverser la tendance.


Un entraîneur qui a montré ses limites

1. Pas d'identité de jeu

Christiano Ronaldo
Les stars de Manchester United doivent enchaîner les exploits individuels. / Alex Livesey - Danehouse/GettyImages

Il doit être difficile de supporter Manchester United, en ce moment. Les Red Devils sont très loin de proposer un football séduisant. Et Ole Gunnar Solskjaer n'est forcément pas étranger à tout cela. On parle tout de même d'un entraîneur qui est en poste depuis quasiment trois ans !

Pourtant, Manchester United n'a pas d'identité de jeu. Comptant sur les meilleurs joueurs de la planète, tels que Cristiano Ronaldo, Bruno Fernandes ou encore Paul Pogba, le club mancunien s'en sort souvent grâce à des exploits individuels.

Mais ce n'est clairement pas la solution pour aller loin dans les plus grandes compétitions ! Le collectif n'est pas du tout rodé et cela coûte très cher aux Red Devils, quand les individualités ne font pas la différence.

2. Aucune rigueur défensive

Mohamed Salah
La défense des Red Devils est très inquiétante. / Michael Regan/GettyImages

C'est l'un des points les plus inquiétants ces dernières années à Manchester United. Et Ole Gunnar Solskjaer n'a pas réussi à changer la donne. La défense des Red Devils est toujours aussi peu rassurante. Malgré la récente arrivée de Raphaël Varane, la donne n'a pas réellement changé pour ce nouvel exercice.

Après les neuf premières journées de Premier League, Manchester United ne possède que la 13ᵉ meilleure défense du championnat. Le club mancunien a déjà encaissé près de 15 buts. Difficile donc d'imaginer les Red Devils jouer les premiers rôles, avec une telle arrière-garde.

Ayant notamment encaissé neuf réalisations lors de ses deux dernières journées, Ole Gunnar Solskjaer ne parvient pas à inverser la tendance.

3. Des positionnements approximatifs

Paul Pogba
OGS a du mal à mettre Paul Pogba dans les meilleures dispositions. / Shaun Botterill/GettyImages

En tant qu'entraîneur, Ole Gunnar Solskjaer se doit de mettre ses éléments dans les meilleures dispositions. Et cela n'a pas toujours été le cas depuis son arrivée sur le banc de touche d'Old Trafford. Comment ne pas penser tout de suite à Paul Pogba ?

Pourtant impressionnant lors des rassemblements avec les Bleus, le milieu tricolore se montre beaucoup trop irrégulier à Manchester United. Et on ne peut pas dire que le positionnement de son entraîneur l'aide à évoluer au sommet de son art.

Ces derniers mois, on a trop souvent vu Paul Pogba sur l'aile gauche. Il est compliqué de se passer d'un tel talent dans le cœur du jeu. Certes, Ole Gunnar Solskjaer a du mal à trouver la bonne formule, pour le faire évoluer derrière Bruno Fernandes. C'est toutefois son rôle de trouver la disposition idéale, pour lui permettre d'évoluer à son meilleur niveau.

Un entraîneur qui n'est pas aidé

4. La gestion des Glazer

Football fans gather in Old Trafford during the...
La gestion de la famille Glazer agace les supporters mancuniens. / SOPA Images/GettyImages

On ne peut pas dire qu'Ole Gunnar Solskjaer soit particulièrement aidé par la direction de Manchester United. Depuis 2005, le club mancunien appartient à la famille Glazer. Et cette dernière est régulièrement dans le viseur des supporters des Red Devils.

Il faut dire que la gestion du club mancunien est catastrophique, depuis de longues années déjà. Chaque mercato, Manchester United dépense sans compter, mais souvent sans réfléchir non plus. Difficile de ne pas avoir en tête les 87 millions d'euros déboursés par Harry Maguire, en août 2019.

Ce n'est pas la première fois que Manchester United est moqué pour son recrutement. Il avait déjà été la cible des critiques lorsque Paul Pogba était revenu pour 105 millions d'euros en 2016, alors qu'il avait été cédé gratuitement quatre ans plus tôt. Avec une telle direction, n'importe quel entraîneur pourrait avoir du mal.

5. Des recrues pas toujours au niveau

Jadon Sancho
Jadon Sancho n'a pas encore été décisif avec Manchester United. / Matthew Ashton - AMA/GettyImages

On s'attendait à revoir Manchester United au plus haut niveau, après son récent mercato XXL. Pourtant, les Red Devils sont toujours très loin de séduire. Hormis Cristiano Ronaldo qui continue d'enchaîner les réalisations, les autres recrues ne sont pas réellement en forme.

Très attendu pour renforcer l'arrière-garde, Raphaël Varane est loin de convaincre pour ses premiers mois en Premier League. Et c'est également le cas pour Jadon Sancho ! L'ex-joueur du Borussia Dortmund ne s'est toujours pas montré décisif une seule fois avec sa nouvelle écurie.

Un entraîneur qui n'est pas l'homme de la situation

6. Sa gestion de certains joueurs

Donny van de Beek
Donny van de Beek n'entre clairement pas dans les plans de son entraîneur. / James Williamson - AMA/GettyImages

Difficile de ne pas évoquer sa gestion de certains joueurs, ces dernières années. On a déjà pu parler au préalable du dossier Paul Pogba. La saison passée, le milieu tricolore s'est retrouvé à plusieurs reprises sur le banc de touche, alors qu'il reste clairement l'un des plus grands talents de cet effectif.

Et on peut également mentionner Donny van de Beek. Véritable talent de l'Ajax Amsterdam, le milieu néerlandais rejoint Manchester United en 2020 pour un montant de 39 millions d'euros. Il n'a pourtant jamais réellement été dans les plans de son entraîneur.

Titularisé seulement quatre fois en Premier League la saison passée, le talent de 24 ans n'a disputé que six minutes de championnat, depuis la reprise de cet exercice. Un choix qui reste encore très difficile à comprendre de la part de l'entraîneur norvégien.

7. Un manque d'expérience criant pour un tel cador

Ole Gunnar Solskjaer
Ole Gunnar Solskjaer n'avait entraîné qu'à Molde et Cardiff avant de rejoindre Manchester United. / Alex Livesey - Danehouse/GettyImages

On vous l'accorde, certains entraîneurs ont très vite pris en main des cadors européens, avant d'enchaîner les bons résultats (Zidane, Guardiola, Sacchi ...). Ils ne sont toutefois pas nombreux à avoir réalisé cet exploit. Et on peut déjà dire qu'Ole Gunnar Solskjaer n'en fait pas partie.

La marche semble trop haute pour lui, qui n'est encore qu'au début de sa carrière d'entraîneur. Avant de venir prendre les rênes de Manchester United, il n'avait entraîné que Molde et Cardiff City. Certes, il a pu remporter deux fois le championnat en Norvège. La pression n'est toutefois pas la même à Manchester United.

Et cela se ressent pour lui ! Il n'a pas connu le moindre trophée depuis son arrivée en 2018 avec Manchester United. On a du mal à comprendre comment il peut être encore en poste !

8. Des résultats très décevants en Europe

FBL-EUR-C3-VILLARREAL-MAN UTD
Manchester United ne brille pas non plus en Europe. / ALEKSANDRA SZMIGIEL/GettyImages

Un club comme Manchester United se doit de briller en Europe. Et cela n'est pas forcément le cas sous les ordres d'Ole Gunnar Solskjaer ! Certes, lors de son premier exercice, il a créé l'exploit de sortir le PSG dans des conditions assez folles, avant de se faire éliminer en quart de finale de la Ligue des Champions.

Depuis, c'est toutefois plus compliqué ! Lors de la précédente saison, Manchester United n'a pas passé la phase de poules, en terminant derrière le PSG et le RB Leipzig. Reversé en Europa League, il était alors le grand favori de la C3.

Il a toutefois cédé en finale contre le Villarreal CF, lors de la séance de tirs aux buts. Et cette saison, la tâche est encore très délicate en Europe, malgré ses deux succès en trois journées de Ligue des Champions. Rien ne semble encore joué dans la course à la qualification !

Avec un bilan de six succès et sept défaites en 13 matches de C1 avec les Red Devils, il n'est pas plus en vue en Europe qu'en Premier League.

facebooktwitterreddit