Fan Voice

Les 8 plus grosses clims' de la décennie

Olivier Halloua
L'Algérie a vécu une soirée difficile à domicile.
L'Algérie a vécu une soirée difficile à domicile. / -/GettyImages
facebooktwitterreddit

En quelques jours, nous avons assisté à des défaites douloureuses à domicile. Des "climatisations" de dernière minute qui ont empêché bon nombre de supporters de dormir. Alors, pourquoi pas se remémorer le malheur des autres pour en oublier ses propres peines. Petit tour d'horizon des coups de froid des dernières années et leurs héros légendaires.


1. France - Portugal (2016)

Eder
Eder / Allsport Co./GettyImages

Qui ne se souvient pas de ce sourire moqueur ? Finale de l'Euro entre la France à domicile et le Portugal. Cristiano Ronaldo, star et capitaine de la Séléçao s'était claquée dans les première minutes. Tout semblait mener à un succès aisé des Bleus. 90 minutes, peu d'occasions direction les prolongations au Stade de France. André-Pierre Gignac trouvait le poteau sur l'ultime situation du temps réglementaire. Cinq minutes avant les tirs au but, le drame survenait.

Sur un ballon anodin, le rentrant Eder arrivait à éliminer Laurent Koscielny et propulser un missile des vingt mètres dans le petit filet. Hugo Lloris était masqué par les jambes de son défenseur et ne pouvait rien faire. Pression totale mais la défense dirigée par Pepe a tenu bon. Clim' au Stade de France (1-0).

2. OM - PSG (2017)

Edinson Cavani
Edinson Cavani a climatisé le Vélodrome. / Xavier Laine/GettyImages

Séjour dans le sud de la France comme prémices. Alors que l'Olympique de Marseille menait 2-1 dans les derniers instants, un enchaînement de drames intervenait. Morgan Sanson puis Clinton Njie manquaient des occasions à bout portant. Pas de but du break... Neymar s'était fait expulser à la 87ème minute et l'OM voyait une occasion en or de stopper une série noire face à un adversaire en infériorité numérique.

Valère Germain avait la balle dans le camp adverse à une minute de la fin du temps additionnel. Perte de balle, contre et faute aux vingt mètres. Edinson Cavani propulse le coup-franc de la dernière chance dans la lucarne d'un Steve Mandanda impuissant. Clim' au Vél' (2-2).

3. Real Madrid - FC Barcelone (2017)

Lionel Messi
Lionel Messi a réalisé une célébration légendaire. / David Ramos/GettyImages

Double peine pour le Real Madrid en avril 2017. Le FC Barcelone se déplaçait au Santiago Bernabeu pour le Clasico. Match de gala, 2-2 après 85 minutes de jeu. Malgré l'expulsion de Sergio Ramos, les Merengue étaient revenus au score. James Rodriguez pensait ramener un point miraculeux.

Or, il a fallu que Lionel Messi passe par là. Sur une magnifique action collective, la Pulga propulsa un missile du gauche au fond des filets. 2-3 et une célébration légendaire pour marquer le coup. Le capitaine catalan brandissait son numéro 10 au devant de la tribune des ultras madridistas. Iconique. Clim' au Bernabeu (2-3).

4. Paris Saint-Germain - Manchester United (2019)

Marcus Rashford, Gianluigi Buffon
Marcus Rashford a éliminé le PSG. / Xavier Laine/GettyImages

Quelques années après la remontada, le PSG a encore sombré en 8èmes de Ligue des Champions. En 2019, Paris recevait Manchester United. Après sa victoire (0-2) à Old Trafford, tout semblait présager d'une qualification. Ribambelle d'absences et de suspension pour les Red Devils. La grande majorité du banc d'Ole Gunnar Solskjaer a moins de 21 ans.

Après seulement 30 minutes de jeu, ses hommes ont fait une grande partie du chemin. 1-2 grâce à un doublé de Romelu Lukaku. Quelques secondes avant la fin de la rencontre, les Parisiens reculaient en bloc bas sans laisser d'occasions. La douleur sera encore plus grande. Sur une frappe anodine, Presnel Kimpembe contrait le ballon de la main. La VAR signalait alors un penalty. Marcus Rashford se retrouvait opposé à Gianluigi Buffon. Le gamin de 20 ans n'a pas tremblé. Missile sous la barre et élimination du PSG. Clim' au Parc des Princes (1-3).

5. Manchester City - Tottenham (2019)

Raheem Sterling
Raheem Sterling n'a pas pu inscrire ce but. / Clive Brunskill/GettyImages

Deuxième rencontre de cette compétition en 2019. Duel de Premier League entre Manchester City et Tottenham en quarts de finale. Les Citizens avaient perdus à l'aller face aux Londoniens (1-0). Rencontre spectaculaire au rendez-vous avec 3-2 pour les hommes de Pep Guardiola après 90 minutes de jeu. Raheem Sterling, déjà double buteur, pensait faire exulter tout un stade.

Sur un contre assassin, l'attaquant britannique inscrivait le but de la victoire. Or, la joie ne sera que de deux minutes. La VAR refusa la réalisation après une longue attente pour hors-jeu. Les scène de liesse laissaient place aux pleurs. Clim' à l'Etihad Stadium (3-2).

6. Ajax Amsterdam - Tottenham (2019)

Lucas Moura
Lucas Moura a refroidi Amsterdam. / ADRIAN DENNIS/GettyImages

Restons en 2019 dans la même édition de cette Ligue des Champions et toujours les Aigles noirs britanniques. Nous sommes en demi-finale. La surprise de la compétition, l'Ajax Amsterdam, rencontrait un autre petit Poucet Tottenham. A l'aller, les Néerlandais avaient fait le plus dur. Un succès à Londres (0-1).

Au retour, les hommes d'Erik Ten Hag restaient encore devant. 2-0 à la mi-temps. Mauricio Pochettino faisait rentrer son arme secrète : Lucas Moura.
A quelques secondes de la fin, le diable brésilien avait réalisé déjà l'impensable. Un doublé qui remettait le suspense dans cette fin de rencontre. L'ancien Parisien réussissait l'inimaginable. Une perte de balle et un festival dans la surface. Triplé et qualification des Spurs. Clim' à l'Amsterdam Arena (2-3).

7. Italie - Macédoine du Nord (2022)

Alessandro Bastoni
L'Italie a été éliminée par la Macédoine du Nord. / Tullio M. Puglia/GettyImages

L'Italie, championne d'Europe en titre, était obligée de passer par les barrages. Le billet pour la Coupe du Monde leur tendait les bras en cas de victoire face à la Macédoine du Nord puis le Portugal. Or, les Italiens se sabordaient tout seuls à Palerme. Roberto Mancini avait décidé de reposer la moitié de son onze en prévision du sommet à venir.

La Squadra Azzura ne trouvait aucune solution. Des actions brouillonnes et un niveau de jeu terrible dans l'entrejeu. Sur un contre parfaitement mené, Aleksandar Trajkovski éliminait la meilleure nation européenne à la 92ème minute. Une fin de parcours terrible pour un effectif pourtant supérieur. Clim' au Stadio Renzo Barbera (0-1).

8. Algérie - Cameroun (2022)

Djamel Belmadi
L'image dingue de Djamel Belmadi abattu du but des Camerounais. / -/GettyImages

L'Algérie devait rattraper le coup. Après le désastre observé lors de la CAN 2021, les champions d'Afrique 2019 était à un match de rallier la Coupe du Monde. Victoire 0-1 au Cameroun et match retour à la maison. Après 20 minutes de jeu, les Fennecs subissaient déjà. Eric-Maxim Choupo Moting remettait les compteurs à zéro.

Beaucoup d'occasions mais direction les prolongations. Après 118 minutes, les deux nations faisaient toujours jeu égal. Or, le buteur Ahmed Touba libéra tout un pays. Un but salvateur à quelques secondes de la fin de la rencontre. Or, les Algériens chutèrent à nouveau. Sur un ultime coup-franc, un coup de billard et un placement terrible de la défense permettaient à Karl Toko-Ekambi d'offrir le succès aux Camerounais. Une qualification pour le Mondial aux dépens d'un pays à genoux. Clim' au Stade Mustapha Tchaker (1-2).

facebooktwitterreddit