Les 8 pires façons de se faire spoiler un match de football

Kristen Collie
Le spoil, ce fléau qui touche aussi le football.
Le spoil, ce fléau qui touche aussi le football. / Silvio Avila/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le football, ce sport unique où même un 0-0 d'un ennui intersidéral nous tient en haleine. Qu'importe la rencontre, l'une des plus grandes hantises d'un supporter est de se faire spoiler un but et saboter ce moment d'adrénaline intense propre au ballon rond.


1. Les sempiternels décalages TV et latences

FBL-FRA-LIGUE1-METZ-MONTPELLIER
Caméra filmant la rencontre Metz-Montpellier la saison dernière. / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN/GettyImages

On a beau dépenser une fortune pour suivre les meilleurs matchs européens en direct, cela ne nous garantit pas une diffusion à la seconde près.

Pire, les diffuseurs sont souvent en proie à des décalages ou des latences insupportables lorsque notre équipe joue. On pense notamment à l'Équipe et son multiplex Ligue 2 où toutes les conditions sont réunies pour se faire spoiler comme un novice. Cheh !

2. Le stream exotique à la qualité douteuse

Contrairement au point précédent, tu n'as ni l'envie, ni les moyens de dépenser une fortune pour suivre ton équipe préférée. Toi, tu vénères les streamings.

Même si le site à un nom douteux et demande un Bac+5 en informatique pour contourner l'avalanche de pubs, ta persévérance te mène à cette chaîne inconnue, accompagnée de commentaires d'une langue pour le moins exotique.

Problème, ton stream à certainement une voire deux minutes de retard. La seule solution pour éviter de te faire spoiler est alors de te couper totalement du monde extérieur.

3. "Zut, j'ai oublié de désactiver mes notifs"

Le spoil de la mort
Le spoil de la mort /

Le grand classique. La notification Flash Résultats, souvent lâchée à la seconde près, qui vient te "crucifier sur ce renvoi".

Quelques astuces pour éviter cet ascenseur émotionnel:
1. Avant le match, assure toi d'être en mode avion.
2. Ne jamais rajouter son équipe préférée dans ses favoris.
3. Ne pas rajouter la rencontre en question dans ses matchs à suivre.
4. Regarder le match seul ou bien choisir ses amis (voir plus bas).

4. L'ami sans scrupules (ni âme)

Votre pote sans âme
Votre pote sans âme /

Fort de ton expérience, tu as pris soin de désactiver toutes tes notifs afin de t'assurer un match sans spoil. Et pourtant, quelques secondes avant un but, tu entends un portable vibrer et un de tes amis s'exclamer "Oh noooon !!!".

Pas besoin d'être Einstein pour savoir que votre équipe vient de prendre un but. "T'abuses sérieux !", lâches-tu le drame passé, avant de mettre fin à cette amitié qui tenait sur un fil.

5. La petite parenthèse sur les réseaux sociaux

Autre grand classique. Naïf comme tu es, tu profites d'une apparente accalmie lors du match pour faire un petit tour sur Twitter. Et là, tout s'enchaîne: "Oh le bijoux de Mbappé", "Kylian t'es un génie", "Kyky Ballon d'or, je veux rien savoir".

6. Le petit tour sur ton site de pari sportif

Ça pue la défaite
Ça pue la défaite /

Pour pimenter une rencontre, tu décides de miser une belle petite somme. On joue les ultimes instants et tu es sur le point de mettre la daronne à l'abri.

Anxieux, tu décides de te connecter sur l'appli où la mention "pari suspendu" apparaît avant de voir le score s'actualiser. L'équipe adverse vient d'égaliser. Une scène cruelle que tu revis quelques secondes plus tard à l'écran. Histoire de bien t'achever.

7. Les voisins bruyants en avance sur ton stream

Le pire voisin de l'histoire
Le pire voisin de l'histoire /

Tu es dans des conditions optimales, seul sur ton canapé, le portable en mode avion, devant un stream à consonance arabe. Dans le milieu, on te surnomme "l'inspoilable".

Et pourtant, quelques étages plus haut, un nouveau voisin vient d'emménager et supporte, comme par hasard, l'équipe adverse. À quelques secondes de la fin du temps réglementaire lui et ses amis exultent.

Alors que ton voisin continue de s'extasier et lâcher des grands: "Pallois fais-moi un gosse", tu assistes, impuissant, au coup de casque ravageur du Nantais, venu donner la victoire à son équipe. Une seule solution s'offre à toi: "rage quit" et déménager.

8. Vivre proche du stade de football local

FBL-FRA-LIGUE1-BREST-BORDEAUX
Les supporters girondins en déplacement au Stade Francis-le-Blé de Brest. / DAMIEN MEYER/GettyImages

Une situation moins commune, mais à ne pas exclure. On pense notamment au stade Francis-Le-Blé du Stade Brestois, niché dans un quartier résidentiel, parsemé d'HLM.

Pour les voisins les plus chanceux, ils peuvent regarder le match depuis leur fenêtre ou leur balcon. Pour les autres, ils sont condamnés à se faire constamment spoiler.

facebooktwitterreddit