Les 8 Français qui brillent dans les championnats exotiques

Andre-Pierre Gignac
André-Pierre Gignac est le symbole de ses Français expatriés qui réussissent ! | Sergio Mejia/Getty Images

Qu'ils évoluent au Mexique, en Hongrie, en Israël ou encore en Finlande, ces joueurs français ont vu leur trajectoire de carrière les emmener dans des destinations toutes plus exotiques les unes que les autres. Pour le meilleur !

1. André-Pierre Gignac

Nicolás López, Andre-Pierre Gignac
Le boss des Tigres, c'est AP10 ! | Azael Rodriguez/Getty Images

Comment ne pas démarrer par l'icone de tout un pays ? Au Mexique, AP10 s'est imposé comme un buteur hors-pair, un leader technique, un meneur d'hommes.

Arrivé au TIgres en 2015, il a peu à peu marqué l'histoire de son club au point d'en devenir le meilleur buteur de tous les temps. L'attaquant international a aussi rempli l'armoire à trophées du club, avec trois victoires en tournoi d'ouverture, une en tournoi de clôture, et deux supercoupe du Mexique.

En cette saison 2020-2021, les choses se passent toujours aussi bien. Le championnat a repris le 25 juillet dernier et après 13 journées, ce sont déjà neuf buts qui ont été marqués !

2. Jean-David Beauguel

Jean-David Beauguel
Plzen est un club bien connu des Français, dans lequel un Français brille aujourd'hui. | DeFodi Images/Getty Images

Le très grand (1m96) attaquant né à Strasbourg s'est fait un nom... en République Tchèque. Arrivé au FK Dukla Prague en 2014, il a poursuivi son aventure au FC Zlin en 2017 avant de signer au Viktoria Plzen en janvier 2019.

Et le plus réputé des clubs tchèques lui convient parfaitement. Sur les 25 matchs toutes compétitions confondues qu'il a joués l'an dernier, ce sont sept buts marqués.

Et après six journées cette saison, il cumule déjà quatre réalisations, sans avoir disputé une seule rencontre dans sa totalité !

3. Antoine Conte

Joueur extrêmement talentueux, international U21 chez les Bleus, le formé au PSG connait une très belle réussite aujourd'hui au Beitar Jerusalem.

Après une opération du genou, puis une blessure au mollet, qui l'ont contraint à passer une saison quasi blanche il y a deux ans, le polyvalent défenseur a en effet récupéré sa place de titulaire et disputé 24 matchs la saison dernière. Pour l'avant-dernier match de saison régulière, le 22 février dernier, il portait même le brassard de capitaine.

Loin de l'Hexagone, dont il a été exilé en 2016 après avoir agressé un jeune homme lors d'une soirée, Conte poursuit sa vie et sa carrière.

4. Jean-Christophe Coubronne

Après un an de chômage en 2012, puis un autre en 2017, ce latéral droit de formation a rejoint la Finlande en février 2018. Le Lyonnais a d'abord défendu les couleurs du FC KTP, en deuxième division, puis a rejoint le FC Lahti, en D1, cette saison, où il s'est imposé.

Si son équipe a eu des résultats moyens, avec seulement 6 victoires en 18 rencontres pour ce championnat 2020, Coubronne n'a manqué que trois matchs, suspendu après un léger coup de sang (voyez plutôt le tweet au-dessus).

Il a aussi grandement contribué, dans son couloir droit, au beau parcours en coupe nationale, avec une demi-finale à la clé.

5. Hugo Vidémont

Ce polyvalent attaquant né à Marseille s'est exilé l'été dernier en Lituanie, au Zalgiris Vilnius. Une destination pour le moins exotique après une formation au Clermont Foot 63, un passage à l'AC Ajaccio et un autre à Tubize notamment.

La réussite est néanmoins au rendez-vous puisqu'en 14 apparitions cette saison, des fois sur le flanc gauche de l'attaque, des fois à droite, des fois en deuxième attaquant, il a marqué 6 buts et délivré une passe décisive.

Son club en est à 12 victoires en 18 matchs. L'air lituanien semble lui aller si bien.

6. Loïc Nego

Nego Loic
Quel parcours pour le plus Français des Hongrois ! | Filip Filipovic/MB Media/Getty Images

Né à Paris, formé au FC Nantes, ce latéral gauche a été appelé 44 fois en sélection nationale française chez les jeunes. Il était même finaliste de l'Euro U17 en 2008 et vainqueur de l'Euro U19 en 2010. Et aujourd'hui, il est international... hongrois !

Il a été naturalisé en 2019, six ans après son départ de la Roma pour ce pays donc. Deux prêts à Charlton et un transfert à Videoton plus tard, il s'est imposé dans ce championnat pour ne plus le quitter.

Cette saison 2020/2021 a bien démarré pour lui, avec les cinq premiers matchs joués en totalité. Pour aucune défaite (3 victoires, 2 nuls), et même deux buts marqués.

7. Kévin Théophile-Catherine

Kevin Theophile Catherine
Aérien, Théophile-Catherine survole les débats dans son club croate. | Pixsell/MB Media/Getty Images

Parti s'exiler en Croatie, l'ancien très prometteur latéral du Stade Rennais a fait son petit bonhomme de chemin, tout juste après avoir fêté ses 30 ans.

L'an passé Théophile-Catherine a disputé 21 rencontres de championnat, ainsi que 5 en Ligue des Champions. Ce qu'il ne pouvait pas connaitre dans son dernier club en France, l'AS Saint-Etienne...

Et depuis la reprise des compétitions en 2020, le Dinamo Zagreb a joué dix rencontres toutes compétitions confondues. KTC n'en a loupé qu'une, le 3e tour préliminaire de la Ligue Europa. La seule perdue par le club croate...

8. Steven Thicot

Ce légendaire défenseur central franco-guadeloupéen a fait plus que voyager dans sa vie. Parti de Nantes en 2008, il a évolué en Ecosse, Roumanie, Portugal, Grèce, Malaisie et Etats-Unis au cours de sa carrière !

Le 2 mars dernier, il a ajouté une nouvelle destination exotique à son portefeuille Easy Jet avec la Lituanie. Il a rejoint le FK Zalgiris Kaunas, en transfert libre pré-confinement. Avec succès.

Sur les 12 matchs de championnat auxquels il a pris part, Thicot en a joué 10 en entier. Pour 10 victoires, alors que les deux parties qu'il n'a pas disputé en entier ont été perdues par son équipe...