Fan Voice

Les 8 éléments qui pourraient empêcher Karim Benzema d'obtenir un Ballon d'Or

Olivier Halloua
Karim Benzema doit encore éviter quelques catastrophes pour obtenir la récompense ultime...
Karim Benzema doit encore éviter quelques catastrophes pour obtenir la récompense ultime... / Jonathan Moscrop/GettyImages
facebooktwitterreddit

Karim Benzema est proche de la récompense ultime. Le Ballon D'Or lui tend les bras après sa saison géniale conclue par une Ligue des Nations, une Supercoupe d'Espagne, une Liga et une Ligue des champions. Un exercice dantesque pour le Real Madrid dont il a été le principal artisan avec 44 buts et 15 passes décisives.

Comment la récompense individuelle ultime pourrait lui passer entre les doigts ? Sur un ton sarcastique évident, nous avons ciblé 8 éléments capables de faire changer la donne...


1. La fin du monde

Karim Benzema
Karim Benzema / Soccrates Images/GettyImages

Karim Benzema le sait et l'a peut-être dans un coin de sa tête, nous ne sommes pas encore à l'abri d'une éventuelle fin du monde. Juste avant la cérémonie, tout peut encore basculer. Le KB9 arrive à Paris pour recevoir le trophée doré. La foule l'acclame. Le monde se met à genoux pour le meilleur joueur de la saison.

Et PAF ! Une météorite d'une taille inégalée scinde la terre en deux. Et bien, nous serions bien déçus tout comme vous mais Benzema n'aurait même pas le temps de célébrer. Enfin, ça serait malvenu.

A tous les détracteurs, vous avez plus de chance de mourir en recevant une météorite que de gagner au loto. Alors, préparez vos bunkers.

2. La Ligue des champions annulée

Karim Benzema
Karim Benzema / Denis Doyle/GettyImages

Pire que la fin du monde, l'annulation de l'édition 2021-2022 de la Ligue des champions. Imaginez le parcours légendaire du Real Madrid jeté aux oubliettes ? Les trois remontadas de suite et une finale exceptionnelle face à Liverpool. Bon d'accord, on vous charrie sur la "finale exceptionnelle".

Plusieurs raisons pourraient expliquer un tel drame mais une retient notre attention : un truquage des matchs à partir des huitièmes de finale. On ne peut pas croire que le PSG ait subi une telle humiliation de son plein gré. Ne parlons pas du Bayern Munich face à Villarreal en quarts ou même de Manchester City en demies. Comme l'a dit un grand sage français : "ça fait beaucoup là non ?"

3. La création d'une C0

Aleksander Ceferin
Aleksander Ceferin / ANP/GettyImages

Regardez ce sourire malicieux. Cela cache forcément des mauvaises intentions. Nous sommes obligés de vous dévoiler son funeste projet. Après la C4, Aleksander Ceferin souhaite créer une... C0. Elle se nommerait la Ligue des Avengers.

Evidemment, face à des Hulk, Captain America ou autres sur un terrain de football, Benzema ne fera plus le poids (et encore rien n'est moins sûr). Nous allons découvrir des "joueurs" encore plus puissants que la normale. A côté, notre représentant français aura l'air bien fade. Rigolez, on vous aura prévenu.

4. Une perte de mémoire collective

Karim Benzema
Karim Benzema / Soccrates Images/GettyImages

Benzema commence à avoir des symptômes apparemment. Nous pourrions être à l'aube d'une perte de mémoire collective à échelle mondiale. Dans l'eau que nous buvons et dans chacun de nos aliments, une substance dégénérative nous pousse vers ce moment fatidique.

L'heure où nous allons tous oublier cette année de football. Nous en serions restés au 2 juin 2021. Lionel Messi était encore au FC Barcelone, Jorginho semblait encore être un excellent joueur de football, la France apparaissait grande favorite de l'Euro, l'AS Saint-Etienne comme les Girondins de Bordeaux étaient encore en Ligue 1, le Paris Saint-Germain n'avait déjà pas de sacre en C1, l'Olympique de Marseille proposait encore des compositions d'équipes cohérentes et Karim Benzema n'était pas grand favori du Ballon D'Or.

Bref, je voulais parler de quoi moi déjà ?

5. Une sombre histoire de dopage

Mamadou Sakho
Mamadou Sakho / John Berry/GettyImages

Imaginez un scénario terrible à la Mamadou Sakho... En 2016, l'international français a été accusé à tort de dopage. La substance qu'il avait ingéré n'était pas encore interdite par les lois européennes. L'actuel défenseur du Montpellier HSC n'a obtenu réparation que des années après.

On ne le souhaite évidemment pas à Karim Benzema. En revanche, on lui conseille de surveiller sa consommation dans les prochains jours.

6. Une énième déclaration de Javier Tebas sur le Real Madrid

Javier Tebas
Javier Tebas / Pablo Cuadra/GettyImages

On en peut plus, plus personne ne veut entendre Javier Tebas évoquer le moindre sujet. Monsieur donne des conseils au FC Barcelone, critique la Ligue 1, massacre le PSG dans le dossier Kylian Mbappé ou même s'en prend au football britannique. Dans le milieu, nous appelons ça une personne aigrie.

Nous prions tous les dieux du football que Tebas n'osera pas faire le moindre commentaire sur Benzema ou le Ballon D'Or. Le président de la Liga a beaucoup de compétences. Porter le mauvais œil en fait partie au grand dam de certains... N'est-ce-pas, Joan Laporta et Florentino Perez ?

7. L'avènement de la Superleague

Florentino Perez
Florentino Perez / Soccrates Images/GettyImages

La tragédie ultime. Fin de saison, sacre en Ligue des champions pour le Real Madrid. Tout se passe pour le mieux dans le meilleur des mondes. Et patatra. Florentino Perez ressort de son tiroir son projet de Superleague. Il annonce un début imminent dans les prochains mois avec une dizaine de clubs.

L'UEFA riposte et sanctionne la Casa Blanca en lui retirant son sacre et en écartant ses joueurs des compétitions. Karim Benzema serait donc exclu de potentielle discussion pour le Ballon D'Or.

Bon tu me diras Kevin de Bruyne, Sadio Mané et Mohamed Salah aussi. On se retrouverait avec peut-être Kylian Mbappé ou Robert Lewandowski comme BO. Pas désastreux, sauf pour le Nueve.

8. Un complot d'envergure internationale

Karim Benzema
Karim Benzema / Soccrates Images/GettyImages

Le ciel s'abattrait sur la tête de Karim Benzema. Il ne manquerait qu'une chose pour que notre Français ne soit pas sacré : un complot international. France Football organise les votes partout dans le monde. Or, pourquoi ce dernier ne déciderait pas de se lier contre le KB9 ?

Un coup de Trafalgar orchestré par ses concurrents de Liverpool par exemple. Ils achèteraient les votes et le silence de bon nombre de votants afin de faire remporter Mané ou Salah. Une terrible déconvenue que Benzema ne découvrirait que le jour des résultats. Une désillusion visible sur son visage et le rire narquois des deux attaquants des Reds à ses côtés.

Vous n'y croyez pas ? Demandez à notre ministre des sports ce qu'elle pense de ce club britannique. Des voyous, on vous dit...

facebooktwitterreddit