Ligue des Champions

Les 8 désillusions de Lionel Messi et de Cristiano Ronaldo en Ligue des champions

Baptiste Marin
Quatre titres en C1 pour l'Argentin, cinq pour le Portugais
Quatre titres en C1 pour l'Argentin, cinq pour le Portugais /
facebooktwitterreddit

Lionel Messi et le Paris Saint-Germain ont été éliminés par le Real Madrid dès les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Les Parisiens ont craqué et ont encaissé trois buts en moins de vinqt minutes qui ont scellé leur sort.

Cristiano Ronaldo et Manchester United ne verront pas les quarts de finale de la Ligue des champions. Après un match nul (1-1) à l'aller, les Red Devils ont été battus par l'Atlético Madrid mardi à Old Trafford.

Coup de tonnerre l'été dernier, lors du mercato, Messi et Ronaldo ont quitté respectivement le FC Barcelone et la Juventus Turin. Depuis plus d'une quinzaine d'années, le destin de ces deux joueurs sont liés. Notamment en Ligue des champions. Le Portugais est le meilleur buteur de l'histoire de la C1 devant l'Argentin. Et comme en 2021, le parcours de ses deux champions prend fin dès les huitièmes de finale. Retour sur les désillusions de Messi et de Ronaldo dans la plus prestigieuse des Coupes d'Europe.

1. 2006 : Élimination dès les poules pour Manchester United

Cristiano Ronaldo
Seule fois de sa carrière où CR7 est éliminé dès les poules. / Clive Brunskill/GettyImages

Il faut le souligner. Depuis son arrivée à Manchester United en 2004, Cristiano Ronaldo a disputé chaque saison la Ligue des champions. Même constat pour Messi. Seulement une fois, l'un des deux a été éliminé dès les phases de poules. Et c'est le Portugais, encore très jeune, lors de la saison 2005-2006.

Les Red Devils avaient déjà dû passer par le troisième tour préliminaire. Une qualification acquise face aux Hongrois de Debrecen où le Portugais inscrit un but à l'aller. Son unique dans cette campagne européenne. Manchester ne s'impose qu'une fois et concède trois matchs nuls. Au stade de France, les Mancuniens sont battus (1-0) par les Lillois. Encore dans la course pour la qualification, CR7 et ses partenaires s'inclinent à Benfica (2-1). C'est la fin de l'aventure européenne.

2. 2010 : Olympique Lyonnais - Real Madrid (1-0, 1-1 huitièmes de finale)

Cristiano Ronaldo
Le Real devra encore attendre quelques années pour décrocher sa 10e Ligue des champions. / Denis Doyle/GettyImages

Après son sacre en 2008 en C1 couronné d'un Ballon d'Or et une finale perdue en 2009 face au FC Barcelone, Cristiano Ronaldo décide de rejoindre le Real Madrid contre 93 millions d'euros. Un record pour l'époque. La nouvelle bande des Galactiques passe plutôt tranquillement les poules. Ils vont pourtant tomber sur os dès les huitièmes de finale.

Karim Benzema est parti du côté du Real et retrouve déjà son ancien club. À l'aller, la Maison Blanche n'y arrive pas et s'incline à Gerland sur un but de Jean II Makoun. Cristiano Ronaldo va trouver la mire et remettre les deux équipes à égalité dès la 6e minute au retour. Mais un fusil de Pjanic devant Casillas va mettre fin aux espoirs des Galactiques !

3. 2013 : Bayern Munich - FC Barcelone (4-0, 3-0 demi-finale)

Arjen Robben
Double soirée difficile pour Messi et le Barça. / David Ramos/GettyImages

On a parlé de CR7, place à Lionel Messi. L'Argentin a déjà gagné à deux reprises la Ligue des champions. Pourtant, en 2013, les Barcelonais vont être ridiculisés par les Allemands. Un succès (4-0) à l'Allianz Arena enlève tout suspense avant le match retour. On ne connaissait pas encore le terme "remontada" à l'époque.

Les Catalans n'y croient plus. Si bien que "La Pulga" ne démarre même pas le match retour au Camp Nou. Résultat, la formation de Jupp Heynckes ne vient pas en touriste et inflige une nouvelle correction aux Blaugrana. 7-0 au total, rien à dire. Le Bayern ira chercher le titre face à Dortmund, vainqueur du Real dans l'autre demi-finale.

4. 2018 : AS Rome - FC Barcelone (1-4, 3-0 quart de finale)

UEFA Champions League"FC Barcelona v AS Roma"
Les supporters du Barça n'ont certainement pas oublié. / VI-Images/GettyImages

En 2017, le FC Barcelone avait infligé cette fameuse "remontada" au Paris Saint-Germain. Difficile d'imaginer un tel scénario pour les hommes d'Ernesto Valverde. Si Messi n'a pas marqué à l'aller, le Barça s'est largement imposé. Le déplacement à Rome ne devrait être qu'une formalité.

Menés à la pause (1-0), les Barcelonais vont totalement prendre l'eau en deuxième mi-temps. Lionel Messi ne pèse absolument sur ce match malgré deux tentatives sur coup franc. L'Argentin insiste presque impuissant à cette élimination dans la capitale romaine.

5. 2019 : Liverpool - FC Barcelone (0-3, 4-0 demi finale)

UEFA Champions League"FC Barcelona v Liverpool FC"
L'Argentin avait régalé le Camp Nou au match aller. / VI-Images/GettyImages

Après sa dernière victoire en 2015, le FC Barcelone rêve de retrouver les sommets en Ligue des champions. Lyon et Manchester United sont balayés avant cette confrontation face à Liverpool. Après un but de Suarez, le Barça mène avant un show signé Lionel Messi. Dans le dernier quart d'heure, le natif de Rosario fait trembler les filets une première fois. Il va ensuite régaler le Camp Nou d'un magnifique coup franc dans la lucarne d'Alisson.

Les Catalans se présentent confiants à Anfield. Visiblement, la soirée catastrophique vécue à Rome n'aura pas servi de leçons. Le public des Reds est bouillant et emmène son équipe à l'exploit. Barcelone est sonné et ne peut rien faire. Clairement, une désillusion pour Messi !

6. 2020 : Olympique Lyonnais -Juventus Turin (1-0, 1-2 huitième de finale

Cristiano Ronaldo
Nouvel échec pour CR7 avec la Juventus. / Nicolò Campo/GettyImages

Dix ans plus tôt, l'OL avait joué un mauvais tour à CR7 et au Real Madrid. Le Portugais a parcouru du chemin depuis cette élimination. Quatre victoires en C1, dont un triplé, et un transfert à la Juventus Turin. Au Parc OL, mauvaise surprise pour la Vieille Dame, c'est Lyon qui s'impose grâce à Lucas Tousart. Comme en 2010...

Mais la crise sanitaire va faire son arrivée et va reporter ce huitième de finale retour de Ligue des champions. Au mois d'août 2020, les deux équipes se retrouvent au Juventus Stadium. Cristiano Ronaldo porte son équipe à bout de bras avec un doublé à la clé. Avec notamment une frappe du pied gauche surpuissante. Malheureusement, Depay avait ouvert la marque sur penalty en début de rencontre... La règle du but à l'extérieur existait encore.

7. 2020 : Bayern Munich - FC Barcelone (8-2 quart de finale)

Lionel Messi
Une leçon bavaroise aux Catalans. / Pool/GettyImages

Après l'élimination de la Juve, Lionel Messi et le FC Barcelone sont encore dans la course. Crise du Covid oblige, l'UEFA met en place un Final 8 pour désigner le vainqueur de cette Ligue des champions si spéciale. Le format aller-retour est spécialement abandonné pour cette édition. Peut-être une bonne chose pour les Catalans qui vont subir une véritable humiliation.

Le Bayern Munich va totalement rouler sur le FC Barcelone. Les Blaugrana ont encaissé huit buts face aux Allemands et n'ont jamais véritablement été dans le match. Troisième désillusion en trois ans pour le Barça. L'avenir de Lionel Messi commence à beaucoup faire parler. Et ce match plonge le club dans une véritable crise.

8. 2021 : Porto - Juventus Turin (2-1, 2-3 huitième de finale)

Cristiano Ronaldo
Le dernier match européen de Cristiano Ronaldo avec la Juventus. / Jonathan Moscrop/GettyImages

Quand on s'appelle Cristiano Ronaldo, quitter la C1 dès les huitièmes de finale c'est impossible. Pourtant, la Vieille Dame va tomber dans le piège du FC Porto. Surprise au match aller, malgré une nette domination de la Juve, les Portugais s'imposent (2-1) à domicile. La Juve est véritablement en danger !

En supériorité numérique et grâce à un doublé de Chiesa, les Italiens obtiennent la prolongation. On pensait assister à une séance de tirs au but, mais un coup franc de Sergio Oliveira fait basculer la rencontre à la 115e minute. Un but de Rabiot ne changera rien, Cristiano Ronaldo n'y arrive pas avec la Juventus Turin. Ce sera son dernier match avec les couleurs de la Vieille Dame. Et peut-être l'heure d'une profonde restructuration au sein du club !

facebooktwitterreddit