Fan Voice

Les 6 raisons de penser que Lens est favori contre l'OM

Olivier Halloua
Le RC Lens se positionne comme un favori.
Le RC Lens se positionne comme un favori. / Sylvain Lefevre/GettyImages
facebooktwitterreddit

Pour ce nouveau choc de notre Ligue 1, deux oppositions de niveau équivalent se rencontrent ce samedi soir. Malgré la bonne dynamique de l'Olympique de Marseille, nous pensons que le RC Lens se positionne comme favori. Le retour au premier plan de l'écurie nordiste est sans rappeler leurs gros résultats à domicile. Pour nous, il y a six raisons de placer les Sang et Or devant les Phocéens avant cette rencontre.


1. Une grosse dynamique à domicile

Franck Haise
Franck Haise a encore gagné à domicile contre Rennes. / Sylvain Lefevre/GettyImages

A domicile, dix rencontres disputées et un seul revers (0-1) à dénoter face au RC Strasbourg. Sinon, Lille, le PSG ou Rennes s'y sont déjà cassés les dents cette saison. Deux victoires contre le LOSC (1-0) et le SRFC (1-0) et nul arraché par Mauro Icardi pour Paris (1-1).

Face à ces trois ogres français, un seul but encaissé par le brillant système de Franck Haise. Seul lors de ce revers contre le RCSA, les Lensois n'ont pas trouvé le chemin des filets à la maison.

2. Un retour au premier plan depuis janvier

Seko Fofana et Patrick Berg
Lens l'a encore emporté contre Saint-Etienne. / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/GettyImages

Après la traversée du désert, le Lens du début de saison est de retour. Dix matchs sans victoire depuis novembre et en janvier, Haise a remis les points sur les i. Un derby remporté en Coupe de France (2-2, a.p) puis deux succès contre Rennes (1-0) et Saint-Etienne (1-2).

Même si les buts ne viennent pas toujours de l'axe offensif, on ressent que la vitesse de croisière a été retrouvée. Face à l'OM, il le faudra pour l'emporter.

3. Plus de réalisme et d'intensité que l'OM

Arnaud Kalimuendo
Arnaud Kalimuendo touche plus de ballon qu'Arkadiusz Milik. / BSR Agency/GettyImages

Côté marseillais, plusieurs aspects manquent depuis quelques semaines. Le réalisme d'une part. Les guerriers de Jorge Sampaoli manquent de justesse dans la surface adverse. Arek Milik n'a planté qu'un seul pion en Ligue 1 cette saison. Les exploits viennent des ailes.

En général, il faut attendre des différences des géniaux Dimitri Payet ou Cengiz Ünder. A Lens, on ressent plus de stabilité sur les derniers matchs. Une intensité supérieure dans les contres et plus de détermination dans les trente derniers mètres.

4. Résultats face aux cadors

Wesley Said
Le RC Lens a encore gagné face à un cador. / Sylvain Lefevre/GettyImages

Un beau bilan se dresse pour le RC Lens face au gratin de Ligue 1. Deux matchs nuls, deux défaites et quatre succès face aux cadors comme Lille, l'OM, le PSG, Rennes ou l'OGC Nice. A domicile, aucune de ses rencontres ne s'est conclue par un revers.

Depuis son retour dans l'Elite, les Phocéens n'ont jamais gagné contre le RCL. Deux défaites et un nul ramené de Bollaert la saison dernière. Difficile de faire mieux...

5. Fofana au sommet de son art

Seko Fofana
Seko Fofana a déjà marqué neuf buts. / BSR Agency/GettyImages

L'homme providentiel trouve toujours autant la faille pour le RC Lens. Seko Fofana, pourtant milieu de terrain, a déjà marqué six buts en Ligue 1. Un ratio que l'on retrouve aussi dans sa qualité de dribbles ou de passes. Tout le championnat de France envie à Haise son capitaine miracle.

Encore contre l'AS Saint-Etienne (1-2), Fofana a offert les trois points à sa formation nordiste. Un enchaînement d'un bon crochet d'un missile que Paul Bernardoni n'a qu'effleuré. Bis repetita contre Marseille ?

6. Lens déjà vainqueur au Vélodrome à l'aller

Les joueurs de Lens et de l'OM/
Le RC Lens a remporté le choc au Vélodrome. / Sylvain Lefevre/GettyImages

Si l'esprit revanchard règne à Marseille, la confiance est de mise à Lens. Déjà à l'aller, les Lensois avaient réussi à l'exploit de l'emporter au Vélodrome (2-3). Une rencontre de haut voltige dans une enceinte pleine à ras-bord. Alors, portés par Bollaert, les Sang et Or pourront encore trouver la faille.

Les hommes de Franck Haise connaissent la formule. Des transition rapides pour bousculer le maitre de la possession en France. Maintenant, réussiront-ils à la reproduire contre des Marseillais performants hors de leurs terres ?

facebooktwitterreddit