FC Barcelone

Les 6 piliers du nouveau Barça de Xavi

Yannis Passerel
Xavi met en place ses principes de jeu
Xavi met en place ses principes de jeu / Mark Kolbe/GettyImages
facebooktwitterreddit

Si l'on a eu un aperçu de ce que pouvait proposer Xavi en tant qu'entraîneur à la tête du FC Barcelone, cette année sera la première saison entière qu'il dispute à la tête du club catalan. Six facteurs se dégagent du jeu proposé par le Barça.

L'écrasante victoire (6-0) face à l'Inter Miami, cette nuit, a permis au Barça de perfectionner certaines bonnes choses vues contre l'UE Olot. Xavi parvient à transmettre à ses joueurs, l'ADN avec lequel il souhaite que son équipe évolue.

Six facteurs clés de la réussite barcelonaise

Les corners ont pour la plupart été joués courts contre l'Inter Miami. Xavi a revu le stratégie du FC Barcelone sur les coups de pieds arrêtés afin que les Blaugranas soient en mesure de surprendre sur les phases arrêtées. Ansu Fati a été désigné comme le tireur de coups francs, comme lors du match contre Olot. Gavi a également pu s'y essayer en seconde période.

Le FC Barcelone continue de proposer un jeu diversifié. En effet, hier les défenseurs centraux ont été chargés de servir les attaquants grâce à de longues transversales. Eric Garcia et Andreas Christensen s'y sont tous deux essayés mais Garcia a été plus en réussite dans ce domaine. Ce style de jeu avait permis à Aubameyang de marquer contre Olot sur une passe de Ter Stegen. Dans cette même volonté d'aller plus vite vers l'avant, on remarque une envie de trouver rapidement les ailiers qui sont libres de repiquer vers l'intérieur, comme l'a fait Dembélé qui a marqué grâce à ce schéma de jeu.

Le FC Barcelone ne compte pas laisser respirer ses adversaires cette saison. Les joueurs de Xavi vont exercer un pressing tout terrain pour pousser les joueurs adverses à la faute. L'entraîneur catalan souhaite d'ailleurs installer un avant-centre capable de faire déjouer les défenses, d'être la passe comme à la finition des actions, comme a pu le faire Raphinha conte Miami.

facebooktwitterreddit