Fan Voice

Les 6 forces du Real Madrid dont le PSG doit se méfier

Olivier Halloua
Toni Kroos et Luka Modric sont deux détonateurs du jeu madrilène.
Toni Kroos et Luka Modric sont deux détonateurs du jeu madrilène. / Quality Sport Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le Paris Saint-Germain se retrouve face à un ogre européen en huitièmes de finale de Ligue des Champions. Un adversaire coriace et sûr de lui avec le Real Madrid. Le leader de Liga a de quoi pousser le PSG dans ses retranchements. Le style de jeu développé par Carlo Ancelotti pourrait déstabiliser le club de la Capitale.


1. La maîtrise des transitions rapides

Vinicius Junior, Inigo Martinez
Vinicius Junior porte les contres. / Juan Manuel Serrano Arce/GettyImages

Le Real Madrid est une sorte de caméléon. En fonction de l'adversaire, il peut décider de jouer haut ou bas. Cette maitrise du bloc resserré avec des transitions rapides représente l'une des bêtes noires du PSG. Une rapidité dans les espaces menée par un Vinicius Junior particulièrement en jambes.

Les dix joueurs de champ font les efforts afin de compenser les possibles pertes de balle adverses. Un système tout-terrain qui semble peu perméable, même face à des joueurs techniques.

2. L'efficacité du duo Vinicius - Benzema

Karim Benzema
Karim Benzema est incertain. / Gonzalo Arroyo Moreno/GettyImages

Le terrible duo qui hante l'Europe entière. A la conclusion de ces transitions rapides, nous retrouvons une expertise reconnue. Vinicius Junior et surtout Karim Benzema. Deux éléments qui n'ont besoin que de quelques miettes pour ouvrir le score. Paris a souvent l'habitude de laisser traîner quelques ballons chauds dans la surface. Il ne faudra pas face à de telles pointures.

A eux deux, ils rassemblent près de quarante réalisations cette saison. Un point fort qui dépendra de la présence de Benzema ou non. Il est grandement incertain pour ce sommet européen.

3. Le contrôle du trio de l'entrejeu

Toni Kroos, Luka Modric
Les deux artistes du Real Madrid. / Quality Sport Images/GettyImages

Au Real Madrid, le temps passe mais les cadres restent. Luka Modric et Toni Kroos poursuivent leur main-mise sur l'entrejeu madrilène. Il est si difficile de presser haut les Merengue à cause de ces deux artistes. Par leur vision de jeu et leur qualité d'élimination, ils peuvent court-circuiter n'importe quel pressing.

Une passe bien sentie ou une prise de balle salvatrice, et le bloc avance de trente mètres. Derrière, Casemiro s'occupe de casser les lignes voire des actions. Une maitrise tactique et physique afin de compenser les montées des autres. Un roulement de ce trio légendaire difficile à rompre.

4. Une charnière rigoureuse

David Alaba, Eder Militao
David Alaba et Eder Militao ne laissent rien passer. / Quality Sport Images/GettyImages

David Alaba et Eder Militao ne laissent rien traîner. Depuis le début de saison, cette charnière est dans le top 3 des plus efficaces d'Europe. Moins d'un but encaissé par match en moyenne. En plus de leurs qualités physiques indéniables, les deux défenseurs assurent une relance.

Une patte gauche et un pied droit capables de trouver des éléments dans le bon tempo. Depuis le début de saison, rares ont été les erreurs de ces deux hommes. Pour Alaba, sa qualité de percussion lui permet même de monter balle au pied. Une deuxième rampe de lancement.

5. L'expériences des grands rendez-vous

Carlo Ancelotti
Carlo Ancelotti connaît ces sommets européens. / Jan Kruger/GettyImages

Le PSG affronte l'équipe la plus titrée en Ligue des Champions. Et de loin. Une expérience que l'on retrouve aussi bien sur le terrain que sur le banc. Des Toni Kroos, Luka Modric, Karim Benzema ou Dani Carvajal ont participé au triplé légendaire de la Casa Blanca. Cette sagesse leur permet d'aborder cette rencontre avec sérénité.

Carlo Ancelotti a lui aussi accumulé déjà trois titres dans cet exercice. Face à Paris, il a toujours su tirer le meilleur de son équipe. Avec Naples en 2018, le Mister avait ramené un nul du Parc des Princes (1-1) et un autre à domicile (2-2). Disons que le tacticien italien semble connaître la formule.

6. Un banc fourni et décisif

Marco Asensio
Marco Asensio a libéré le Real face à Grenade. / Anadolu Agency/GettyImages

Le Real Madrid a su aussi attendre son heure. Des victoires qui mettent du temps à de dessiner. Parfois même, le banc vient à la rescousse des hommes d'Ancelotti. Marco Asensio a profité de certaines absences pour gratter du temps de jeu. Il a pu offrir la victoire face à Grenade (1-0) d'un splendide but.

En sortie de banc, l'international Espagnol a déjà marqué trois pions. Rodrygo, Isco ou Luka Jovic ont aussi aisé l'équipe dans ce sens. Lorsqu'on observe les rotations possibles du staff madrilène, ça force l'admiration. Des stars comme Gareth Bale en passant par des pépites comme Federico Valverde ou Eduardo Camavinga. Toute une ribambelle de phénomènes est prête à en découdre.

facebooktwitterreddit