Fan Voice

Les 5 raisons du renouveau nantais

Erwan Gendry
Les Nantais font de nouveau plaisir à leurs supporters après des saisons difficiles.
Les Nantais font de nouveau plaisir à leurs supporters après des saisons difficiles. / SEBASTIEN SALOM-GOMIS/GettyImages
facebooktwitterreddit

Quelques heures après sa très belle victoire contre le PSG (3-1), Le FC Nantes pointe à la sixième place. Une place inespérée quand on connaît la situation dans laquelle se trouvait le club il y a un an jour pour jour. 90min revient pour vous sur les 5 raisons du renouveau nantais.


1. La situation stable entre Kombouaré et Kita

FBL-FRA-LIGUE1-NIMES-NANTES
Kita est à la tête du FC Nantes depuis maintenant 12 ans. / SYLVAIN THOMAS/GettyImages

Si le FC Nantes a connu des saisons compliquées par le passé, c'est en grande partie dû aux relations électriques qu'entretenaient Waldemar Kita et ses entraîneurs. En douze ans de règne, le président nantais a connu seize entraîneurs différents. À l'image de Christian Gourcuff, Michel Der Zakarian ou Vahid Halilhodzic, l'histoire s'est souvent mal terminée entre le propriétaire et ses managers.

Pourtant, depuis la nomination d'Antoine Kombouaré, une certaine stabilité s'est installé avec Waldemar Kita. Tout le monde prédisait une relation tumultueuse, il n'en est rien pour le moment. L'entraîneur nantais impose légitimement son autorité et ses idées à un président taxé pourtant parfois d’ingérence. Il y a eu des désaccords sur les deux mercatos, mais l’ancien manager du PSG a toujours eu le dernier mot.

2. Un mangement strict et efficace

Antoine Kombouare
Amicale Sportive de Vitre v FC Nantes - French Cup / Aurelien Meunier/GettyImages

Antoine Kombouaré est sans langue de bois que ce soit devant la presse ou avec son vestiaire. Une attitude avec laquelle ça passe ou sa casse. À Nantes, la méthode Kombouaré semble avoir très bien pris. Pour RMC, un proche du vestiaire raconte que l'entraîneur nantais "prône le respect de l’institution et l’intérêt collectif. Dès son arrivée, il a parlé de trois axes forts : travail, professionnalisme et respect. Si un joueur ne lui semble plus dans le projet, il le dégage…"

En imposant un cadre carré et strict, le Calédonien est parvenu à créer un vrai collectif. Le latéral nantais, Fabio affirme : "Grâce à lui, l’état d’esprit de l’équipe a complètement changé. Tout le monde s’engage plus." De plus, les joueurs apprécient grandement sa franchise et son côté paternaliste. Un tempérament qui plaît et qui se montre efficace au vu des résultats.

3. Un duo Blas-Kolo Muani monstrueux

FBL-FRA-LIGUE1-ANGERS-NANTES
Le duo Blas-Kolo Muani est l'un des plus efficaces de Ligue 1. / JEAN-FRANCOIS MONIER/GettyImages

Si Nantes cartonne cette saison, c'est en grande partie grâce à l'efficacité indéniable de Ludovic Blas (24 ans) et Randal Kolo Muani (23 ans). Véritables dynamiteurs dans la zone de vérité, les deux français ont inscrit 22 des 34 buts nantais cette saison. Des statistiques qui montrent à quel point, ils portent à bout de bras le FCN dans le secteur offensif.

Capable de transpercer n'importe quel défenseur, Randal Kolo Muani impressionne par sa puissance et son sang-froid devant le but. De son côté, Ludovic Blas est un véritable talent brut, alors qu'une certaine nonchalance a pu lui faire défaut à ses débuts. Mais, depuis l'arrivée d'Antoine Kombouaré, le milieu offensif affirme enfin son statut de leader technique. Malheureusement pour les supporters nantais, l'attractivité autour de ces deux hommes devrait les pousser à quitter le club dès l'été prochain.

4. Des cadres qui surperforment

Alban Lafont
Alban Lafont enchaîne les grosses performances. / Jonathan Moscrop/GettyImages

À l'image de son match incroyable contre le PSG, Alban Lafont réalise une très grosse saison. Irrégulier lors de l'exercice précédent, l'international espoir aura rapporté des points précieux à son équipe. Si on s'en tient aux statistiques officielles de la Ligue 1, le Nantais est le troisième gardien de Ligue 1 à avoir réalisé le plus d'arrêts cette saison (76 soit une moyenne de 3,04 arrêts par match).

En grosse difficulté la saison dernière, c'est un Andrei Girotto revigoré qui enchaîne les prestations XXL au sein du collectif nantais. Au-delà de son leadership sur et en dehors du terrain, le Brésilien étale sa classe par d'énormes statistiques défensives. Il est actuellement le troisième joueur de Ligue 1 le plus efficace sur ses tacles et dans ses duel aériens, en plus d'enregistrer en moyenne 2,5 interceptions par match. Patron.

5. Une assise défensive efficace

Nicolas Pallois, Burak Yilmaz
Comme Andrei Girotto, Nicolas Pallois rayonne dans le secteur défensif. / Sylvain Lefevre/GettyImages

Lorsqu'il est arrivé l'an dernier en terre nantaise, la défense était l'un des plus gros chantiers pour Antoine Kombouaré. Un an plus tard, avec Jean-Charles Castelletto, Nicolas Pallois et Dennis Appiah, le Calédonien a trouvé la formule magique en défense. Alors que le FC Nantes était l'une des pires défenses de Ligue 1 (55 buts concédés) la saison dernière, elle est aujourd'hui l'une des plus performantes (5e avec 29 réalisations encaissées).

À l'image de son dernier match face au PSG, le collectif nantais est capable de cadenasser toutes les attaques de Ligue 1. L'efficacité de Nicolas Pallois et ses coéquipiers dans les deux zones de vérités est en partie l'explication de la très bonne saison nantaise.

facebooktwitterreddit