Fan Voice

Les 5 raisons de penser que l'OM peut battre le PSG

Olivier Halloua
Mattéo Guendouzi pense que l'OM va gagner.
Mattéo Guendouzi pense que l'OM va gagner. / NICOLAS TUCAT/GettyImages
facebooktwitterreddit

Comme chaque année, une partie de la France espère voir l'Olympique de Marseille triompher du Paris-Saint-Germain. Plus que jamais, les Marseillais se rapprochent du niveau de Parisiens plus que moyens dans le contenu. Alors, si Mattéo Guendouzi l'a affirmé haut et fort, nous y croyons tout autant. Voici des raisons de croire à un nouveau succès olympien dans un Vélodrome bouillant ce dimanche soir lors du Classico.


5. Un état d'esprit de guerriers

Mattéo Guendouzi
Mattéo Guendouzi, double buteur contre Lorient. / NICOLAS TUCAT/GettyImages

Les Marseillais sont sûrs d'eux. Sur le terrain, les cadres s'affirment. En-dehors aussi. Mattéo Guendouzi l'affirme : "Nous allons gagner". Après ce début de saison, l'OM affiche un collectif sans failles. Après avoir été menée au score, la formation olympienne ramène quinze points sur dix-sept au total. Le pressing tout-terrain imposé par Jorge Sampaoli permet de bousculer tous les adversaires qui se dressent devant ses soldats. Même dans l'adversité, le tempérament de guerrier ressort.

Cette détermination permet à Marseille de pratiquer un jeu offensif. Un déséquilibre à tous les étages mais qui paye. Deuxième meilleure attaque du championnat derrière... le PSG. Le danger vient de partout sur la Canebière.

4. Le Vélodrome annoncé bouillant

Le Vélodrome lors de OM - Lorient.
L'hommage du Vélodrome à Bernard Tapie. / NICOLAS TUCAT/GettyImages

Qui peut se vanter d'une meilleure ambiance depuis le début de saison ? En France, difficile de citer un autre nom. L'enceinte marseillaise adoube cette équipe. Elle l'accompagne quoiqu'il arrive. Même lors de la défaite contre le RC Lens (2-3), les supporters exigeants de l'OM saluent les leurs.

Ils savent que cette formation peut renverser n'importe quelle situation. Depuis le retour des jauges à 100%, l'affluence a augmenté de 20% et le nombre d'abonnés de 32%. Que ce soit contre Bordeaux ou contre Lorient, les travées créent une atmosphère qui "booste tout le monde" selon Luan Peres.

3. Des failles visibles à Paris

Mauricio Pochettino
Pochettino a du mal à mettre en place un système cohérent. / John Berry/GettyImages

Plus que jamais, le PSG affiche des résultats impressionnants. Une seule défaite en Ligue 1, aucune en Ligue des Champions, un petit match nul. Pourtant, cette formation parisienne apparaît beaucoup plus prenable que les autres saisons.

Dans l'aspect tactique, les ailes subissent avec un pressing moins réalisé par les génies offensifs. Les milieux ont du mal à compenser dans le contre-effort... Et surtout, comme nous l'avons déjà dit : Paris ne supporte pas de se faire presser haut. Malgré ses rencontres remportées, les hommes de Mauricio Pochettino peinent sur chaque rencontre.

2. Un Payet au meilleur de sa forme

FBL-FRA-LIGUE 1-MARSEILLE-LORIENT
Dimitri Payet souhaite obtenir sa deuxième victoire sur le PSG avec l'OM. / NICOLAS TUCAT/GettyImages

Pour mener la guerre, il vous faut un leader. Dimitri Payet se pose en capitaine d'un bataillon de Marseillais prêts à bousculer l'ordre établi. Le milieu offensif enchaîne les performances géniales, capable de distribuer des caviars et être à la finition.

En plus, la star olympienne retrouve sa régularité sur coups de pied arrêtés. Deux buts sur coup franc direct et une nouvelle passe décisive sur corner pour Guendouzi contre Lorient (4-1). Avec un Payet au sommet de son art, le danger est multiplié par deux sur les buts adverses.

1. Un écart de moins en moins abyssal

Jorge Sampaoli
Jorge Sampaoli se rapproche du niveau qu'il désire. / NICOLAS TUCAT/GettyImages

Si c'était encore l'année ? Déjà la saison dernière, nous sentions que l'Olympique de Marseille se rapprochait grandement d'un nouveau succès. Dans le Trophée des Champions (1-2), les Phocéens passent tout près de renverser un PSG fébrile. Cette saison, plusieurs formations affichent un visage séduisant en Ligue 1.

Pas Paris non, mais bien l'OM, l'OL ou Lens. Sur un match, beaucoup de supporters parisiens assument qu'une victoire marseillaise n'est pas à exclure. Le rendement ultra-offensif avec le retour des stars comme Arkadiusz Milik poussent à voir un choc bien plus serré que d'habitude.

facebooktwitterreddit