Olympique Lyonnais (OL)

Les 5 raisons de penser que l'OL va gagner l'Europa League

Hubert De Thé
Les Lyonnais lors de leur victoire sur la pelouse du Sparta Prague (3-4).
Les Lyonnais lors de leur victoire sur la pelouse du Sparta Prague (3-4). / MICHAL CIZEK/GettyImages
facebooktwitterreddit

Premier de son groupe avec trois victoires en autant de rencontres disputées, l'OL fonce vers la qualification en huitième de finale d'Europa League et se met à rêver. Pour les Lyonnais, la victoire finale semble désormais possible et ce pour cinq raisons principales.


1. L'OL n'a pas encore atteint son meilleur niveau et peut faire mieux

Houssem Aouar
La joie des Lyonnais lors du succès face à Brøndby (3-0). / Eurasia Sport Images/GettyImages

Malgré un bilan comptable parfait sur la phase-aller de ces matchs de groupe (3 victoires en 3 matchs), l'OL parait encore loin d'avoir atteint son meilleur niveau. Face à Brøndby par exemple, les Lyonnais ont mis trop de temps à ouvrir le score malgré une outrageuse domination. Le manque d'efficacité des attaquants des Rouges et Bleus a parfois été saisissant.

Sur la pelouse du Sparta ensuite, les Gones se sont laissés surprendre dans les premières minutes de la rencontre par la fougue des Tchèques. Si l'OL a su se reprendre par la suite, ce genre d'erreurs pourraient coûter bien plus cher dans la suite de la compétition.

Ces lacunes évidentes montrent cependant que Lyon a largement la capacité de se montrer encore plus impressionnant dans les mois qui arrivent.

2. Peter Bosz ne met pas l'Europa League de côté

French Ligue 1"Paris Saint-Germain v Olympique Lyon"
Peter Bosz, entraîneur de l'OL. / ANP Sport/GettyImages

Contrairement à certains de ses prédécesseurs, le coach néerlandais parait vouloir disputer cette compétition à fond. Il suffit de jeter un coup d'œil sur les compositions concoctées jusqu'ici par l'ancien entraîneur de l'Ajax.

Malgré l'enchaînement des matchs depuis le mois d'août, le meilleur onze de l'OL aura été aligné lors de chaque rencontre de cette Europa League. L'absence de Lucas Paqueta lors de la première mi-temps contre Prague n'avait effectivement rien d'un choix sportif.

Les joueurs ont eux aussi la volonté d'aller loin dans cette compétition à l'image de cette très belle remontada sur la pelouse du Sparta.

3. Des leaders qui savent se transcender

Leon Balogun, Lucas Paqueta
Lucas Paqueta face au Glasgow Rangers (0-2). / Ian MacNicol/GettyImages

Parmi les éléments permettant d'espérer une victoire de l'OL en C3, la richesse de l'effectif apparait évidemment comme un argument de poids. Lucas Paqueta, Bruno Guimarães, Houssem Aouar, Jérôme Boateng, peu d'écuries engagées en Europa League peuvent se vanter de disposer d'un tel vivier de talents.

Ces joueurs ne sont pas seulement bons, certains s'imposent comme des leaders capables de porter leurs partenaires dans les moments de difficultés. On pensera évidemment à Paqueta, sans doute le meilleur joueur de ce début de saison. Il faut également évoquer le retour d'un Anthony Lopes à la hauteur de son talent. Après une saison compliquée, ce Gone pur souche retrouve peu à peu son talent et la rage qui lui faisait défaut.

4. Une équipe qui a enfin gagné en caractère

FBL-EUR-C3-SPARTA PRAHA-LYON
Face au Sparta Prague, l'OL a trouvé les ressources pour revenir au score (3-4). / MICHAL CIZEK/GettyImages

C'est probablement l'un des changements les plus frappants de l'Olympique Lyonnais de Peter Bosz. L'entraineur originaire des Pays-Bas a insufflée une nouvelle mentalité au sein de son effectif.

Car au cours des dernières années, malgré les résultats décevants, l'OL a souvent su briller face aux grosses équipes. Les Gones décevaient en revanche face aux écuries plus modestes et manquaient trop souvent de hargne.

Depuis que Peter Bosz a débarqué dans la cite des Gaules, les Rouges et Bleus ont enfin gagné en caractère et en rage de vaincre, des qualités impératives lors des matchs à élimination directe.

5. Une compétition à la mesure de l'OL

Villarreal CF v Manchester United - UEFA Europa League Final
L'Europa League tend les bras à l'OL / Maja Hitij/GettyImages

Après avoir évoqué les forces de l'OL, il faut évidemment se pencher sur les équipes qui pourraient faire barrage à l'écurie tricolore. Sur ce point, la réalité apparait comme plutôt rassurante. Il faut évidemment rester prudent car nous ne sommes qu'en Novembre mais aucune équipe ne semble jusqu'ici se dégager.

Parmi les têtes d'affiches, le Napoli pourrait se concentrer sur la Serie A ou il lutte pour le titre. Côté Premier League, Leicester n'impressionne pas, West Ham semble en revanche en forme avec 3 victoires en 3 matchs.

Avant de se réjouir trop tôt, il faudra tout de même voir quelles sont les équipes de Champions League qui seront reversées en C3.

facebooktwitterreddit