Équipe de France

Les 5 joueurs dont l'équipe de France doit se méfier contre le Danemark

Yannis Passerel
Les Danois lors du match contre la Serbie (3-0) en mars dernier
Les Danois lors du match contre la Serbie (3-0) en mars dernier / Martin Rose/GettyImages
facebooktwitterreddit

Tout le monde se souvient de ce match nul ennuyant (0-0) lors du dernier France - Danemark pendant la Coupe du Monde 2018. Mais depuis, les deux équipes ont bien changé et le demi-finaliste du dernier Euro a quelques arguments offensifs à faire valoir. Zoom sur cinq joueurs dont l'équipe de France doit se méfier lors de ce match de Ligue des Nations.


1. Joakim Mæhle

International Friendly"Netherlands v Denmark"
Joakim Mæhle face aux Pays-Bas en mars dernier / ANP/GettyImages

Joakim Mæhle, ce nom vous évoque sûrement quelque chose si vous êtes supporter de l'Olympique de Marseille... Le latéral droit était à deux doigts de signer pour le club olympien, mais le transfert avait finalement échoué à cause de la somme demandée par le KRC Genk.

Il évolue désormais à l'Atalanta où il peut exprimer pleinement son talent sur les côtés, que ce soit en tant que latéral gauche ou latéral droit. Joueur résolument porté vers l'avant, Mæhle a déjà été décisif à 12 reprises (9 buts et 3 passes décisives) en 25 sélections avec le Danemark !

Extrêmement importants au système de Kasper Hjulmand, les latéraux participent pleinement au jeu offensif, raison pour laquelle Joakim Mæhle risque de faire mal à la défense française.

2. Rasmus Kristensen

Rasmus Kristensen
Rasmus Kristensen face aux Pays-Bas en mars dernier / Soccrates Images/GettyImages

Peu connu sur la scène internationale, Rasmus Kristensen commence à se faire un nom en Autriche. Le joueur du RB Salzbourg, le latéral droit sort d'une deuxième saison pleine en étant impliqué sur 18 buts en 45 matchs, toutes compétitions confondues. Cette statistique le propulse à la quatrième place des joueurs les plus décisifs, à son poste, parmi les joueurs de première division en Europe.

Il a joué l'intégralité des matchs de Ligue des Champions de son équipe et pourrait jouer le rôle de supersub ce vendredi soir. Formé à Midtjylland et passé par l'Ajax, il est désormais courtisé par Leeds et pourrait attirer d'autres regards s'il se montre à son avantage durant ce rassemblement de juin.

3. Pierre-Emile Højbjerg

Pierre Emile Hojbjerg
Pierre-Emile Højbjerg face aux Pays-Bas en mars dernier / Soccrates Images/GettyImages

Indéboulonnable en club avec Tottenham, Pierre-Emile Højbjerg a joué 36 des 38 matchs de championnat cette saison. Le milieu défensif danois a été le deuxième joueur le plus utilisé cette saison après Harry Kane, toutes compétitions confondues (48 matchs).

Essentiel pour l'équilibre du jeu danois, Højbjerg assurera à la récupération et durant les transitions. Il retrouvera ce soir une nation qu'il connaît bien, lui qui est Français par sa mère. Bien qu'il ne soit pas le premier qu'on cite en termes d'apport offensif, les Bleus devront se méfier de celui qui tourne à 90% de passes réussies par match cette saison.

Pierre-Emile Højbjerg impressionne de régularité en sélection également puisqu'il n'a manqué qu'un seul rassemblement depuis 2019.

4. Christian Eriksen

Christian Eriksen
Christian Eriksen contre la Serbie en mars dernier / Martin Rose/GettyImages

Christian Eriksen est bel et bien de retour, lui qui est revenu en sélection en mars dernier après neuf mois d'absence est décidé à faire parler la poudre ! Le maestro danois a préparé son retour au plus haut niveau à l'ombre des caméras mais est revenu idéalement préparé en janvier.

Et si Eriksen a choisi Brentford, ce n'est pas pour rien puisqu'il y a retrouvé un entraîneur danois (Thomas Frank) et pas moins de six joueurs danois ! Dans cet environnement serein, le milieu offensif de 30 ans a marqué un but et délivré 4 passes décisives en 11 matchs.

En sélection, son retour a été remarqué avec deux buts en deux matchs, face aux Pays-Bas et à la Serbie. Le capitaine danois reste redoutable sur coup franc et pourrait faire mal aux Bleus armés de son pied droit magique.

5. Andreas Skov Olsen

Andreas Skov Olsen
Andreas Skov Olsen face aux Pays-Bas en mars dernier / Soccrates Images/GettyImages

Bien connu des amateurs de Football Manager, Andreas Skov Olsen s'est métamorphosé en cette deuxième partie de saison. Très peu en vue avec Bologne, il n'avait fait que deux passes décisives en 19 matchs en première partie de saison.

Mais depuis son transfert au Club Brugge, le milieu droit de 22 ans a été impliqué sur 15 buts (6 buts et 9 passes décisives) en 17 matchs ! Skov Olsen avait peu joué lors de l'Euro, mais a depuis enchaîné les matchs avec le Danemark.

Il devrait débuter sur le côté droit de l'attaque danoise ce vendredi soir. Grandement mis en confiance par Kasper Hjulmand qui l'a lancé à Nordsjaelland puis en sélection, Andreas Skov Olsen peut faire mal dans la surface de réparation adverse.

facebooktwitterreddit