Adrien Rabiot

Les 5 frasques de Véronique Rabiot

Jean Dubas
Véronique Rabiot n'en est pas à son premier coup d'essai
Véronique Rabiot n'en est pas à son premier coup d'essai / FRANCK FIFE/Getty Images
facebooktwitterreddit

La mère et agent d'Adrien Rabiot s'est distinguée de manière discutable ce lundi soir en s'accrochant avec les familles d'autres joueurs en tribunes après l'élimination des Bleus contre la Suisse. Pas un premier coup d'essai.


1. 2015 : Clash avec Létang

Olivier Letang
Olivier Letang, ancien directeur sportif du PSG / Xavier Laine/Getty Images

Agent d'Adrien Rabiot depuis 2012 et la signature de son premier contrat professionnel, Madame Rabiot s'est particulièrement distinguée au cours de certaines "négociations" avec le club de la capitale.

En 2015, la mère du milieu de terrain parisien adresse un tacle appuyé à Olivier Létang, le directeur sportif en place : "Que je regrette le départ de Leonardo ! Il faudrait un ancien footballeur de haut niveau en tant que directeur sportif. Quelqu’un qui sait écouter et comprendre les joueurs".

Ça, c'est fait.

2. 2018 : Clash avec Antero Henrique

FBL-FRA-LCUP-ORLEANS-PARIS
Antero Henrique, lui aussi ancien directeur sportif du PSG / FRANCK FIFE/Getty Images

En décembre 2018, Véronique Rabiot lance cette fois-ci un bras de fer avec le directeur sportif en place, Antero Henrique, et clame l'envie de son fils de partir alors qu'Adrien est à six mois de la fin de son contrat.

"Adrien est prisonnier. Il est même otage du PSG. Bientôt c'est au pain sec, à l'eau et au cachot ! Ce milieu est cruel... Un footballeur est fait pour jouer, pas pour rester au placard", lancera-t-elle dans une interview accordée à L'Equipe. Ambiance.

3. 2018 - 2019 : Clash avec le FC Barcelone

Josep Maria Bartomeu
La direction Bartomeu n'a pas apprécié l'attitude de Véronique Rabiot / Quality Sport Images/Getty Images

À la fin de l'année 2018 et au début de l'année 2019, Véronique Rabiot négocie la sortie de son fils vers le FC Barcelone et conclut un accord oral avec le club.

Or, selon les médias espagnols, la mère et agent du milieu de terrain revient soudainement sur ses paroles pour demander un salaire plus conséquent ainsi qu'une plus grosse prime à la signature sous prétexte qu'Adrien Rabiot arrive libre de tout contrat.

Le Barça aurait ensuite blacklisté le joueur et son entourage, mécontent de l'attitude de ces derniers.

4. 2020 : Noël le Graët prend aussi

Noel Le Graet
Noël le Graët en a aussi pris pour son grade / Catherine Steenkeste/Getty Images

Deux années plus tard, Adrien Rabiot est un joueur de la Juventus Turin alors qu'il est annoncé "suppléant' pour le Mondial 2018, auquel il ne participera finalement pas sur un refus personnel.

Le président de la Fédération Française de Football, Noël le Graët, avoue avoir tenté de se réconcilier avec le joueur. Une information fermement démentie par la mère de ce dernier.

"Je n’ai eu aucun contact avec Monsieur Le Graët. Il ne m’a pas parlé, je ne lui ai pas parlé. (…) Je sais ce que Monsieur Le Graët a déclaré et aujourd’hui, droit dans mes bottes, je vous dis : Monsieur Le Graët est un menteur."

5. 2021 : Clash avec les clans Pogba et Mbappé

Paul Pogba, Yeo Pogba, Florentin Pogba, Mathias Pogba
La mère de Rabiot s'est accrochée avec le clan Pogba / Jean Catuffe/Getty Images

Dernier coup de Véronique Rabiot en date, le fameux accrochage dans les tribunes pendant et après l'élimination des Bleus contre la Suisse (3-3, 4-5 TAB) en huitièmes de finale de l'Euro 2020.

La mère d'Adrien Rabiot aurait reproché notamment le ballon perdu par Paul Pogba, amenant à l'égalisation suisse à la toute dernière minute et aurait demandé au père de Kylian Mbappé de recadrer son fils. Ambiance.

facebooktwitterreddit