Olympique de Marseille

Les 5 enjeux du Classique pour l'OM

Olivier Halloua
L'OM débarque au Parc des Princes en tant que dauphin
L'OM débarque au Parc des Princes en tant que dauphin /
facebooktwitterreddit

Après le nul au Vélodrome (0-0), place à un sommet encore plus attendu au Parc des Princes. L'Olympique de Marseille joue beaucoup plus gros que le Paris Saint-Germain. Ce Classique peut permettre à l'OM de prendre une énorme option pour la deuxième place. En plus de cette guerre à distance avec le Stade Rennais, les Phocéens espèrent conserver leur dynamique avant leurs échéances européennes. Les hommes de Jorge Sampaoli ont donc 5 objectifs assumés lors de ce terrible déplacement.


1. Ne pas perdre de terrain sur Rennes

Benjamin Bourigeaud
Rennes carbure aussi / Catherine Steenkeste/GettyImages

Le Stade Rennais garde un rythme effréné à la troisième place. L'équipe de Ligue 1 avec le meilleur bilan comptable en 2022. Alors, ce sommet du Classique peut voir l'OM chuter au Parc des Princes. Il y a même de grandes chances sur le papier. Il faut que les Phocéens obtiennent le meilleur résultat possible pour ne pas perdre leur matelas de trois points d'avance.

Un nul voire même une victoire historique pourquoi pas. De son côté, le Stade Rennais a perdu des plumes en s'inclinant face à Monaco (1-3). Marseille est donc en position idéale avant ce Classique.

2. Rester invaincu sur la saison face au PSG

Neymar Jr
Au Vélodrome, Neymar Jr et ses coéquipiers n'ont pas trouvé la faille. / ATPImages/GettyImages

A l'aller, le Vélodrome a vibré. Les Marseillais ont dominé et même poussé les Parisiens à la faute (0-0). Achraf Hakimi était expulsé sur une grossière faute en qualité de dernier défenseur. Pas de but, puisque celui d'Arek Milik avait été refusé. Au retour, l'OM doit avoir les mêmes ambitions glorieuses.

Bousculer le PSG et conserver cette invincibilité. Un nouveau résultat positif face à l'ogre parisien se rajouterait à celui de la saison dernière au Parc des Princes (0-1). Une démonstration du rapprochement entre les deux projets. Il faut remonter à l'exercice 2009/2010 pour assister à un exercice sans défaite face au rival de la Capitale.

3. Maintenir sa série de victoires avant l'Europe

Gerson
L'OM espère aller au bout de cette C4. / NICOLAS TUCAT/GettyImages

Huit victoires de suite pour l'OM de Sampaoli. En Conference League, les Marseillais ont remporté tout simplement tous leurs matchs. Six rencontres, six succès même à l'extérieur. Alors, un bon résultat face au PSG permettrait d'étendre cette incroyable série avant d'aborder les demi-finales européennes. On garderait la confiance jusqu'au bout !

Avec un tableau abordable, les Phocéens peuvent espérer aller au bout. Une potentielle finale face à l'AS Roma ou Leicester se dessine pour un Marseille déterminé.

4. Payet et Sampaoli veulent écrire l'histoire du Classique

Dimitri Payet
Dimitri Payet n'a pas encore rayonné dans un Classique. / NICOLAS TUCAT/GettyImages

Pour l'heure, ni Dimitri Payet ni Jorge Sampaoli n'ont encore marqué le Classique. Le capitaine de l'OM a été rayonnant à l'aller mais sans offrir la victoire. Le tacticien argentin n'a toujours pas arraché de victoire face au leader de Ligue 1.

Au Parc des Princes, les deux têtes de gondoles phocéennes ont l'occasion de marquer le coup. Une première sortie ensemble dans la Capitale ponctuée d'une victoire. Payet espère écrire l'histoire du Classique par un but autre que sur penalty. Un nouveau missile des 25 mètres ? On y pense...

5. Donner du relief au projet incarné par Longoria

Pablo Longoria
Pablo Longoria a créé un effectif capable de jouer l'Europe. / NICOLAS TUCAT/GettyImages

Pablo Longoria a créé un projet et un effectif capables de jouer sur plusieurs tableaux. L'OM a rivalisé face à la Lazio Rome, le PSG à l'aller, l'OGC Nice et même le Stade Rennais. Des pépites émergent comme Bamba Dieng. Des cadres s'imposent comme Mattéo Guendouzi ou Cengiz Ünder.

Désormais, il manque le coup d'éclat supplémentaire : un succès lourd de sens face à Paris. Le projet porté par le président espagnol prendrait du relief et s'imposerait au niveau national. Le club sudiste serait vu comme une des écuries capables de s'opposer à celui de la Capitale dans les années à venir. Un William Saliba aurait un argument de plus pour vouloir rester sur la Canebière. En termes sportifs comme marketing, cela a tout d'un gros coup. Aux acteurs de permettre à son rêve de devenir réalité.

facebooktwitterreddit