Ligue 1

Les 5 domaines où Monaco est repassé devant Nice en fin de saison

Thomas Clerbout
Les 5 domaines où Monaco est repassé devant Nice en fin de saison
Les 5 domaines où Monaco est repassé devant Nice en fin de saison / DAMIEN MEYER/GettyImages
facebooktwitterreddit

C'est le choc de cette 33e journée de Ligue 1 entre Monaco et Nice, deux équipes que tout oppose, et qui se disputent une place pour jouer l'Europe la saison prochaine. Les Monégasques sont en train de repasser devant les Niçois dans plusieurs domaines, et le rapport de force entre les deux équipes a probablement évolué.

La peur qui était dans le camp des joueurs de la principauté pendant une bonne partie de la saison, est désormais dans celui des Aiglons. Les hommes de Christophe Galtier sont pourtant devant au classement, mais peut être plus pour longtemps. Voici les 5 domaines dans lesquels Monaco est repassé devant son prochain adversaire en cette fin de saison.


1. La dynamique

Amine Gouiri
Gouiri et les Niçois à l'arrêt / Sylvain Lefevre/GettyImages

Si les Niçois pouvaient prétendre être l'équipe avec la meilleure dynamique des deux, quand Amine Gouiri était au top de son efficacité, c'est désormais beaucoup plus compliqué. Depuis plusieurs mois, le jeune buteur n'y arrive plus devant les cages, et les résultats de son équipe s'en font ressentir.

Quand les Niçois comptent deux défaites, deux nuls et une victoire sur leurs cinq derniers matchs, on peut clairement affirmer que la peur est dans leur camp.

Car côté monégasque, on est sur l'extrême opposé. Les hommes de Philippe Clement restent sur quatre victoires d'affilées en championnat, dont une face au PSG et une autre face à Rennes.

2. La confiance

FBL-FRA-LIGUE1-RENNES-MONACO
La confiance retrouvée des Monégasques / DAMIEN MEYER/GettyImages

Pas besoin de faire de dessin sur ce point quand on a lu celui d'avant. Les deux vont de paire, et le résultat est une nouvelle fois sans appel. Les Monégasques jouissent d'une confiance en eux gonflée à bloc avant d'affronter les Niçois, qui eux, ont le moral dans les chaussettes.

Il faut dire que depuis le début de l'année 2022, les Aiglons affichent un manque criant de régularité. A tel point qu'ils n'avaient plus gagné depuis le 13 mars dernier, avant d'affronter Lorient dimanche (victoire 2-1).

Les joueurs de Galtier sont aux antipodes de ceux de Clement avant d'entamer le sprint de fin de saison. Après de gros résultats et des retours de joueurs cadres qui font du bien à l'effectif, les joueurs du Rocher se sentent intouchables avant d'affronter leur prochain adversaire à domicile.

3. Les performances face aux gros

FBL-FRA-LIGUE1-RENNES-MONACO
De très bons résultats de Monaco face aux gros / DAMIEN MEYER/GettyImages

Avec une victoire face à l'OM (0-1), une autre face au PSG (3-0) et une dernière de haut vol face à Rennes vendredi dernier (2-3). Les joueurs de la principauté montrent qu'ils ne lâcheront rien jusqu'à la fin, en prenant 9 points sur 9 face au top 3 du championnat.

Capables de faire déjouer n'importe quelle équipe, il n'est pas impensable de les voir se hisser jusqu'à la qualification en Europa League, voire même en Ligue des champions.

Contrairement aux Niçois qui eux, ont totalement flanché, laissant filer des points précieux. Mis à part la victoire face au PSG début mars, c'est, depuis, le néant sur la côte d'Azur.

Défaite face à Marseille (2-1), match nul face à Rennes (1-1), et une nouvelle défaite face à Lens (3-0). Autant dire que les Niçois n'y sont plus en cette fin de championnat.

4. L'efficacité devant le but

FBL-FRA-LIGUE 1-MONACO-TROYES
Du sang froid devant / VALERY HACHE/GettyImages

Les chiffres parlent d'eux mêmes. Quand Nice n'a réussi à trouver que trois fois le chemin des filets sur ses cinq derniers matchs de championnat, les Monégasques eux, se régalent offensivement.

Au total, dix buts ont été inscrits par les hommes de Philippe Clement sur les cinq dernières rencontres de Ligue 1. Une attaque en feu, qui marque en moyenne deux buts par match.

Encore une fois, les Niçois ne rivalisent plus avec les joueurs de la Principauté. Cet ultime affrontement fera sans doute état de l'écart qui existe à ce stade de la saison, entre ces deux écuries du haut de classement.

5. La forme physique

FBL-FRA-LIGUE1-MONACO-PSG
Des cadres de retour / VALERY HACHE/GettyImages

Loin de nous l'idée d'insinuer que l'OGC Nice possède un moins bon effectif que celui de l'AS Monaco, mais sur ces derniers matchs, force est de constater que les retours de blessure de certains joueurs, ont totalement fait pencher la balance en faveur du club monégasque.

Monaco retrouve tout simplement ses stars, puisque Golovin, Ben Yedder, Vanderson et Volland, sont de nouveau disponibles et utilisés par le tacticien français.

Sans eux, on aurait imaginé cette fin de saison d'une toute autre façon. Malheureusement pour les Niçois, l'effectif de leur prochain adversaire sera au complet, ce qui réduit considérablement les chances d'aller chercher des points au stade Louis II.

facebooktwitterreddit