Olympique de Marseille

Nasser Larguet : Les 5 choses à savoir sur l'entraîneur intérimaire de l'OM

Alexis Goudlijian
Feb 3, 2021, 2:57 PM GMT+1
Nasser Larguet le responsable du centre de formation de l'OM.
Nasser Larguet le responsable du centre de formation de l'OM. | ABDELHAK SENNA/Getty Images
facebooktwitterreddit

Au lendemain de la mise à pied d'André Villas-Boas, qui a publiquement présenté sa démission , l'Olympique de Marseille va se déplacer à Lens ce mercredi (21h) en Ligue 1. Et pour remplacer le Portugais et diriger le onze phocéen, une personne assez peu connue du grand public va prendre place : Nasser Larguet. Voici 5 choses à savoir sur l'entraîneur intérimaire de l'OM.

Un passé de professeur… et de joueur

Âgé de 62 ans, Nasser Larguet dispose d’une belle expérience dans le monde du football, mais pas seulement. Par le passé et durant ses jeunes années d’adulte notamment, le dirigeant marocain s’est d’abord tourné vers un autre domaine.

Après avoir réalisé des études en pharmacie et en biologie, le natif de Sadi Slimani est devenu professeur de mathématiques et de sciences naturelles dans le Calvados.

En parallèle, celui qui rêvait comme de nombreux jeunes de devenir footballeur professionnel, a continué de taper le ballon à l’ASPTT Caen puis à l’US Normandie. Son rapport au football a été préservé, puis Larguet a décidé de se lancer dans un rôle de dirigeant.

Comme l’explique le journal Le Parisien, il a ainsi débuté en gérant le club de Rouen entre 1991 et 1995, avant de rejoindre Cannes puis Caen, en qualité de directeur du centre de formation. 

Ancien DTN du Maroc

Petit à petit, Larguet a franchi les étapes dans le milieu et gagné en popularité. Au point d’être approché par Rennes ou Manchester United dans les années 2000. Mais s’il va ensuite passer au Havre et à Strasbourg, le dirigeant va réellement prendre une nouvelle dimension en 2008, lorsqu’il va retourner au Maroc pour officier comme directeur de l’Académie Mohammed VI, sur demande du roi marocain, rien que cela. 

Puis en 2014, après un bref retour à Caen, il se voit nommé directeur technique national (DTN) du Maroc. Pendant cinq ans, Larguet va alors user de ses qualités de dirigeant pour aider le football local à se développer. Il sera notamment un soutien de poids pour Hervé Renard, sélectionneur entre 2016 et 2019.

Le patron de la formation marseillaise

Autant d’expériences, qui ont permis à Larguet de développer son CV. C’est ainsi que l’OM, en quête d’excellence à chaque poste dirigeant, va le nommer en 2019 pour reprendre les rênes du centre de formation. Un choix fort voué à porter, à terme, ses fruits et à faire grandir la jeunesse marseillaise. 

Depuis son arrivée, de nombreux jeunes se sont mis en évidence au point d’atteindre les portes de l’équipe première, comme Ugo Bertelli, Cheick Souaré ou Oussama Targhalline, talent marocain directement attiré par Larguet. Symbole de la réussite du formateur, l’OM affrontera début mars Liverpool en 32es de finale de la Youth League.

Larguet a sorti plusieurs talents

Vous l’aurez bien compris, dans son rôle de formateur, Larguet a obtenu de jolis résultats. Celui qui va remplacer, pendant un temps Villas-Boas, a d’ailleurs participé à l’éclosion de plusieurs joueurs dans sa carrière de dirigeant. Au Maroc par exemple, il a permis à Youcef En-Nesyri (Séville) et Nayef Aguerd (Rennes) d'être découverts, puis d’exploser. 

En France, il a aussi contribué aux développements de Ronald Zubar et Mathieu Bodmer lors de son premier passage à Caen, puis de Morgan Schneiderlin avec Strasbourg.

Larguet dispose donc d’une solide réputation, même s’il se murmure qu’en interne, le directeur du football de l’OM, Pablo Longoria, demanderait à son compère d’augmenter son rendement pour attirer toujours plus de talents de la région phocéenne chez les Ciel et Blanc.

Le seul à avoir le diplôme dans le club

Se pose alors une question, pourquoi l’OM a décidé de miser sur Larguet pour le match contre Lens ? D’une part, car avec la mise à pied de Villas-Boas, on peut penser que les adjoints du Portugais, et notamment Ricardo Carvalho ont aussi été écartés.

D'autre part, car dans l’encadrement actuel, Larguet et Philippe Anziani, l’entraîneur de la réserve olympienne, sont les seuls à avoir les diplômes nécessaires pour diriger l’équipe première, comme l’a expliquée la radio RMC.

Pas de panique toutefois, selon Alain Perrin, qui a dirigé l’OM entre 2002 et 2004, la direction phocéenne a fait le meilleur choix. "Je le connais très bien et ce serait une bonne solution pour terminer la saison dans le sens où il connaît bien les joueurs, ce qu’ils peuvent apporter à l’équipe", a expliqué le coach, devenu consultant, dans les colonnes du journal La Provence.

facebooktwitterreddit