Ligue des Champions

Les 5 choses à savoir sur la réforme de la Ligue des champions

Jean Dubas
La Ligue des champions va changer de format
La Ligue des champions va changer de format /
facebooktwitterreddit

C'est voté ! L'UEFA a choisi de réformer la plus prestigieuse des compétitions européennes en retouchant sa fameuse Ligue des champions. Voici tout ce que vous devez savoir sur son nouveau format.


1. A partir de la saison 2024-2025

FBL-UEFA-EUR
Ceferin veut mettre en place cette réforme dès la saison 2024-2025 / FABRICE COFFRINI/GettyImages

Avant toute chose et avant même d'évoquer quelconque changement, il est bon de rappeler que l'adoption d'un nouveau format pour la compétition reine en Europe ne prendra pas effet dès la saison prochaine. En effet, l'UEFA compte mettre son projet en place à partir de la saison 2024-2025.

2. Un passage à 36 équipes

Djibril Sidibe, Yevgen Konoplyanka
La France bénéficierait d'un passage à 36 équipes / Jonathan Moscrop/GettyImages

Jusqu'alors, 32 équipes avaient le droit à un ticket pour disputer l'emblématique compétition européenne. Désormais, quatre nouveaux clubs chaque année auront également le droit à quatre tickets supplémentaires sur les critères suivants :

- Le troisième du championnat, issu de la cinquième nation au coefficient UEFA, autrement dit la France actuellement.

- Une place attribuée également à un autre champion national puisque cinq clubs se qualifieront via la "voie des champions".

- Les deux derniers tickets seront finalement accordés aux deux meilleures nations continentales de la saison précédente. En d'autres termes, et en admettant que la réforme soit mise en place dès la saison prochaine : l'Angleterre et les Pays-Bas auraient bénéficié d'une place supplémentaire chacun.

3. Un mini championnat en phases de groupes

Joao Cancelo, Achraf Hakimi
Des rencontres de prestige en pagaille en phases de groupes / John Berry/GettyImages

Oubliez tout ce que vous savez sur l'actuelle phase de groupes, du moins à partir de 2024 il faudra s'y faire. Les participants ne seront plus réparties en groupes de quatre.

La première phase de la compétition européenne se déroulera sous forme d'un championnat comportant toutes les équipes qualifiées. Chaque club affrontera huit équipes différentes (quatre à domicile, quatre à l’extérieur) et disputera, in extenso, deux rencontres de plus que sous le format actuel.

Les huit meilleures équipes de cette nouvelle première phase seront directement qualifiées pour les phases finales. Celles classées entre la 9e et la 24e place s’affronteront dans des matchs aller-retour lors de barrages pour, eux aussi, accéder à la phase suivante.

4. Une phase à élimination directe inchangée mais...

Karim Benzema
La phase à élimination directe promet toujours autant de suspens / Soccrates Images/GettyImages

L'UEFA ne devrait cependant pas toucher à la phase à élimination directe qui devrait se dérouler comme dans le format actuel. Néanmoins, des changements pourraient encore être opérés d'ici là alors que le président de l'institution européenne, Alexander Ceferin, évoquait dernièrement la possibilité d'un Final Four dans un même ville avec un match sec en demi finale. Toutefois, rien n'a été voté en ce sens pour l'instant.

5. Les diffuseurs TV aux anges

1899 Hoffenheim v FC Barcelona: Group C - UEFA Women's Champions League
Les diffuseurs TV vont se régaler / Alex Grimm/GettyImages

Qui dit plus d'équipes dit donc plus de matches. Possiblement de quoi lasser un peu les amateurs de football de se poster devant leur téléviseur pour avaler un nombre de matches déjà bien conséquent.

Le calendrier pourrait être encore plus chargé dès 2024 avec 225 matchs au total contre 125 aujourd’hui dans la compétition avec notamment ce ravalement de façade des phases de poules.

De quoi satisfaire les diffuseurs TV et donc aussi les clubs, qui y gagneront en termes de revenus même en cas d'élimination tôt dans la saison. Les téléspectateurs auront eux le droit à plus de rencontres de haut niveau dès la première phase mais se lasseront sans doute d'autant de matches dans l'année. Enfin les joueurs seront eux aussi surchargés et un club anglais pourrait aller jusqu'à disputer 71 rencontres dans l'année ! Le tout sans parler des compétitions internationales entre sélections qui se font elles aussi de plus en plus volumineuse.

facebooktwitterreddit