Équipe de France

Les 5 chantiers de Didier Deschamps avant la Coupe du Monde 2022

Dridi Amichi
Les 5 chantiers de Didier Deschamps
Les 5 chantiers de Didier Deschamps / Anadolu Agency/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'équipe de France a remporté la Ligue des Nations dimanche dernier. En s'imposant face à la Belgique 3-2 en demi-finale puis face à l'Espagne 2-1 en finale, les Bleus ont fait le plein de confiance avant de poursuivre leur campagne de qualifications pour la Coupe du Monde 2022, après un été marqué par un Euro raté. Voici les cinq chantiers de Didier Deschamps avant la Coupe du Monde 2022.


1. Retrouver une structure défensive solide

Raphael Varane
Les Bleus doivent retrouver une base défensive solide / CPS Images/GettyImages

Lorsque l'équipe de France a remporté la Coupe du Monde 2018, elle avait assuré son succès sur sa base défensive. En effet, le bloc de l'équipe de France était très bas, et avec son jeu de transition, elle arrivait à punir ses adversaires sur quasiment chaque occasion.

La demi-finale face à la Belgique lors du dernier Mondial est l'illustration de la solidité défensive qui a permis aux hommes de Didier Deschamps d'être sacrés champions du monde.

L'impression qu'Eden Hazard et ses coéquipiers pouvaient attaquer durant des heures sans parvenir à marquer.

2. Le poste de latéral droit

Benjamin Pavard
Benjamin Pavard n'a toujours pas convaincu / Mike Hewitt/GettyImages

Lors de la Coupe du Monde 2018, le poste de latéral droit était déjà le point faible de l'équipe de France. Même si Benjamin Pavard a fait hurler des millions de supporters lorsqu'il a décoché sa reprise de volée face à l'Argentine, il a été le maillon faible des Bleus durant ce Mondial.

Trois ans plus tard, le problème à ce poste n'est pas toujours réglé, et les adversaires continuent d'en profiter. Preuve en est, le but de Carrasco lors de la demi-finale de Ligue des Nations, où Benjamin Pavard se fait manger par son vis à vis.

Autre problème, l'équipe de France est particulièrement stérile offensivement sur le côté droit, ce qui rend ses attaques plus prévisibles pour ses adversaires.

3. Le trio Griezmann Mbappé Benzema

FBL-NATIONS-LEAGUE-BEL-FRA
Un duo plus qu'un trio / FRANCK FIFE/GettyImages

Le retour de Karim Benzema en équipe de France a fait beaucoup parler, et forcément le trio : Benzema - Mbappé - Griezmann a fait rêver. Même si Karim Benzema a réalisé un bon Euro à titre individuel, force est de constater que c'est un duo plus qu'un trio qui émerge.

En effet, le final four de la Ligue des Nations l'a démontré. Si Karim Benzema et Kylian Mbappé se sont montrés décisifs, ce ne fut pas le cas d'Antoine Griezmann, qui a plus brillé par ses retours defensifs que par son apport offensif.

4. Le 3-5-2

Matteo Guendouzi, Anthony Martial, Raphael Varane, Karim Benzema, Dayot Upamecano, Lucas Hernandez, Presnel Kimpembe, Antoine Griezmann, Kylian Mbappe, Paul Pogba, Didier Deschamps, Aleksander Ceferin
Les Bleus jouent désormais en 3-5-2 / John Berry/GettyImages

Le 3-5-2 mis en place lors du final four de la Ligue des Nations a été riche d'enseignements. Il semble que c'est le schéma tactique que Didier Deschamps souhaite installer sur la durée.

Ce schéma permet de mettre dans les meilleures conditions le trio d'attaque Benzema-Griezmann-Mbappé, sans compromettre l'équilibre défensif de l'équipe, avec trois défenseurs et un double pivot.

Si Théo Hernandez a su se montrer à son avantage sur le côté gauche, ce ne fut pas le cas de Benjamin Pavard sur le côté droit. Lors de ce Final Four, on a également pu s'apercevoir que l'équipe de France avait du mal à presser ensemble, c'est un autre axe de progression pour les Bleus de Didier Deschamps.

5. Être régulier sur 90 minutes

Spain v France - UEFA Nations League
Les Bleus doivent être plus réguliers / Anadolu Agency/GettyImages

Menés au score face à la Belgique et face à l'Espagne, les Bleus ont su réagir et s'imposer. Mais l'Euro l'a montré à Didier Deschamps et ses joueurs, encaissé trop de buts et se contenter de jouer seulement 20 minutes sur la totalité d'un match ne suffit pas et peut conduire à des éliminations surprises.

Didier Deschamps devra donc faire en sorte que ces joueurs soient concentrés de la première jusqu'à la dernière minute. Il est impératif pour les joueurs de l'équipe de France de rester régulier sur 90 minutes, c'était aussi l'une de leurs forces lors de la Coupe du Monde 2018.

facebooktwitterreddit