Équipe de France

Les 4 joueurs à surveiller du Kazakhstan

Olivier Halloua
Marat Bystrov, bourreau du match aller
Marat Bystrov, bourreau du match aller / Anadolu Agency/GettyImages
facebooktwitterreddit

Mieux vaut prévenir que guérir. Malgré son classement anecdotique dans le groupe de qualifications, le Kazakhstan possède quelques armes capables de bousculer les Bleus. Déjà au match aller, l'équipe de France a peiné à trouver la faille sur les terres kazakhes. Deux exploits individuels d'Antoine Griezmann sauvent les meubles.

Pour le staff tricolore, pas question de sous-estimer les visiteurs. Didier Deschamps persiste et signe : le respect de l'adversaire découlera sur une victoire. Cette nation représente le dernier obstacle qui sépare les Champions du Monde du Qatar. Focus sur quatre pièces maitresses du système rodé du sélectionneur, Talgat Baysufinov.


4. Marat Bystrov

Marat Bystrov face à Lucas Digne.
Marat Bystrov face à Lucas Digne. / FRANCK FIFE/GettyImages

Marat Bystrov représente le latéral moderne. Il est capable d'évoluer dans les deux couloirs et d'apporter sur tous les fronts. Face à Lucas Digne, le piston droit ne tremble pas et sert de près les montées harcelantes de l'international Français. Dans un contre assassin, sa vision du jeu lui permet de trouver les espaces adéquats. Dans ce système copie conforme de celui de Deschamps, la guerre des ailes s'avère déterminante.

3. Georgiy Zhukov

Georgiy Zhukov
Georgiy Zhukov / VASILY MAXIMOV/GettyImages

Le maître à jouer du Kazakhstan. Titulaire de longue de date avec son sélectionneur, Georgiy Zhukov est l'archétype typique du box-to-box. Influent dans ses trente derniers mètres, il apporte tout autant son soutien aux lances offensives. Sa vision du jeu ouvre des espaces dans le dos des défenses adverses. Sur chaque but inscrit par sa sélection, Zhukov participe à la construction. Homme à serrer de près pour N'Golo Kanté notamment.

2. Askhat Tagybergen

Askhat Tagybergen au duel avec Oleksandr Zinchenko.
Askhat Tagybergen au duel avec Oleksandr Zinchenko. / SOPA Images/GettyImages

Quatre rencontres disputées, deux caviars distribués. Askhat Tagybergen est l'atout technique de cette formation. Dans la pure tradition des créateurs, le milieu kazakh oriente et fait circuler les balles dans les zones adaptées. Le moindre espace déserté peut se transformer en situation dangereuse, avec cet homme à la baguette. A 31 ans, il peut avoir du mal à terminer des rencontres pour autant.

1. Azat Nurgaliev

Germany's striker Thomas Mueller is pres
Nurgaliev au duel dans les jambes de Muller / JOHANNES EISELE/GettyImages

L'expérience des grands rendez-vous. Comme vous pouvez le constater, Azat Nurgaliev en a vécu des bons moments avec sa sélection. Le buteur de 35 ans continue de martyriser les défenses européennes tant bien que mal. Dans cette phase de groupe, son talent est mis au profit des autres avec deux passes décisives comptabilisées. Son rôle de pivot ou de faux numéro neuf lui permet d'ouvrir sur les ailes. Un profil difficile à contenir, surtout pour la jeune charnière présente au Parc des Princes.

facebooktwitterreddit