Euro 2020

Les 4 joueurs à suivre de la Suède lors de l'Euro 2020

Kristen Collie
Alexander Isak est le nouveau prodige du football suédois.
Alexander Isak est le nouveau prodige du football suédois. / Briony Painter/90min
facebooktwitterreddit

Zlatan or not Zlatan ? Telle était la question. Dans un redoutable groupe E composé de l'Espagne, la Slovaquie et la Pologne, les Blagult devront faire sans leur omnipotente star, blessé à l'orée de la compétition. Qu'importe, la Suède pourra s'appuyer sur d'autres talents, déjà prêts à reprendre le flambeau, comme nous le confirme la journaliste suédoise Johanna Fränden.


1. Le successeur : Alexander Isak

Alexander Isak
Alexander Isak a réalisé une belle saison en Liga avec la Real Sociedad. / Michael Campanella/Getty Images

De tout temps, la Nation scandinave a pu compter sur des attaquants de prestige : Gunnar Andersson, Henrik Larsson, Zlatan... au bout de cette dynastie, le jeune Alexander Isak semble être le nouvel élu.

"C'est le grand espoir suédois, confirme la journaliste pourAftonbladet. Il est parti très jeane à l'étranger (Dortmund) et pour beaucoup de monde c'est le prochain attaquant de l'équipe de Suède. Il n'a pas forcément sa place titulaire encore (20 sélections, 6 buts, NDLR), même si je pense qu'il aura pas mal de temps de jeu aux côtés de Zlatan lors de l'Euro, présage-t-elle.

Auteur de sa meilleure saison avec la Real Sociedad, ponctuée de 14 buts en Liga, le buteur de 21 ans compte bien faire parler ses qualités : "Il est calme, composé et intelligent comme garçon. Il a aussi une belle technique, mais il doit travailler encore son physique".

2. La pépite : Dejan Kulusevski

Dejan Kulusevski
Dejan Kulusevski est l'un des plus grands prodiges de l'Euro. / Michael Campanella/Getty Images

Le prodige suédois adoubé par sa Majesté Cristiano Ronaldo. Auteur d'une première saison timorée, à l'image de la Juventus, mais pleine de promesse (6 buts, 5 assists en 44 matchs), l'ailier droit de 21 ans sera l'étincelle de cette sélection.

"C'est la révélation de l'année dernière, s'enthousiasme Johanna Fränden. Il a déjà sa place de titulaire avec la Suède (11 sélections, 1 buts, NDLR), même si ses performances récemment avec la Juve ne sont pas les meilleures".

L'ancien transfuge de Parme sera l'une des principales armes offensives des Blagult : "Il est fort, têtu et a une grande personnalité. Il court beaucoup, et ne semble jamais avoir peur d'un adversaire. Parfois, il devrait lâcher le ballon un peu plus tôt", argue-t-elle.

3. Le roc défensif : Victor Lindelöf

Victor Lindelof
Victor Lindelöf sera le patron de la défense suédoise avec Andreas Granqvist. / Nils Petter Nilsson/Getty Images

Le terme "roc défensif" prêtera certainement à sourire les supporters de Manchester United. Force est de constater que le rugueux défenseur de 26 ans s'est magistralement imposé en Premier League.

Auteur de 160 matchs avec les Red Devils et titulaire indiscutable depuis la saison 2018-2019, l'ancien prodige du Benfica n'a pas toujours été irréprochable, mais sera l'un des meilleurs défenseurs centraux présents à l'Euro.

4. Le game changer : Emil Forsberg

Emil Forsberg
Emil Forsberg est la star de la Suède en l'absence d'Ibrahimovic. / Soccrates Images/Getty Images

Le "cerveau créatif de l'équipe de Suède", selon la journaliste suédoise. Quand Forsberg joue bien ça influe sur toute l'équipe."

Auteur d'une nouvelle excellente saison avec le RB Leipzig, où il a inscrit 9 buts et délivré 6 assists, le polyvalent ailier de 29 ans est l'autre star de cette sélection.

"Il a un jeu fluide, technique et parfois surprenant. Son coup franc qu'il a mis au Stade de France contre les Bleus en novembre 2016 démonte qu'il est aussi redoutable sur phase arrêtée, se souvient-elle. Il est un peu forte tête et pas forcément la personne la plus simple à vivre dans un vestiaire", nuance-t-elle cependant.

Une équipe de vikings à gros caractère donc, capable de faire chavirer n'importe quelle sélection, même l'Espagne, adversaire principal de son groupe.

facebooktwitterreddit