Les 25 footballeurs qui ont offert une carrière à leurs frères

Thomas Clerbout
Les 8 footballeurs qui ont offert une carrière à leurs frères
Les 8 footballeurs qui ont offert une carrière à leurs frères / MIGUEL MEDINA/GettyImages
facebooktwitterreddit

Il y a certaines choses qui sont spécifiques au monde du football. Pistonner son frère pour qu'il ait une carrière en fait partie. Si certains utilisent des stratagèmes assez originaux, d'autres sont nettement plus directs. Découvrez sans plus attendre les 28 footballeurs qui ont offert une carrière à leurs frères.


1. Diego & Hugo Maradona

Diego Maradona
Hugo, Lalo et Diego Maradona / Getty Images/GettyImages

En 1987, Diego avait participé à un match avec ses deux frères sous les couleurs d'une autre équipe que le Napoli. Hugo, et le plus jeune des trois, Lalo, ont pu réaliser leur rêve et fouler la pelouse au niveau professionnel avec leur frère.

Le jeune Lalo évoluait à l'époque à Boca Junior et Hugo à l'Argentinos Juniors. Le club de Grenade, tout juste promu en seconde division espagnole, voulait marquer le coup et faire signer un gros nom. N'ayant pas les moyens pour recruter Lalo à Boca Junior, Diego Maradona prit une initiative.

Il proposa de jouer un match de gala sous les couleurs de Grenade, avec ses deux frères, afin de lever des fonds pour le transfert de Lalo. Opération réussie, les trois frères jouent un match sous les mêmes couleurs face à Malmö. Résultat 3-2 pour Grenade avec un but de Diego et un autre d'Hugo.

L'histoire fut belle puisque les recettes générées par le match, en plus du cachet payé par le club suédois, ont permis à Grenade de transférer Lalo en Espagne.

2. Nabil & Yassin Fékir

Nabil Fekir
Nabil et Yassin Fékir / Quality Sport Images/GettyImages

Lui ne passe pas par quatre chemins. Nabil Fékir fait partie de ces joueurs dont le recrutement se fait uniquement si son frère est de la partie. Déjà à l'Olympique Lyonnais, l'une de ses conditions était de pouvoir s'entraîner au jour le jour avec son frère Yassin.

Quand il était question de départ aux différents mercatos, Nabil imposait la condition d'être transféré avec son frère. Aujourd'hui, les frères Fékir évoluent tout deux au Bétis Séville.

Même si Yassin ne foule que très rarement les pelouses de Liga (aucune apparition cette saison), il joue avec l'équipe réserve et compte pas moins de 17 matchs joués. Un seul petit but et aucune passe décisive. Bilan assez mitigé pour le milieu offensif de 24 ans.

3. Franck & Steeven Ribéry

Franck Ribery
Franck et Steeven Ribéry / Ian MacNicol/GettyImages

Kaiser Franck a sa place sur le podium de cette liste. Il a carrément amené son frère au Bayern Munich, l'un des plus grands clubs de l'histoire du football. Alors que Steeven évoluait au Stade Portelois en division régionale, Franck le fait venir au Bayern en janvier 2014.

D'abord dans l'équipe U19 puis dans l'équipe réserve. Steeven jouera 50 matchs pour 5 buts inscrits. Un bilan tout à fait honorable qui le verra pourtant quitter le club en 2016, se retrouvant ainsi sans écurie pendant six mois.

Aujourd'hui, il évolue au poste d'ailier droit à l'US La Charité en National 3. Le Français de 26 ans peut se venter d'avoir porté les couleurs du Bayern Munich, et ils sont peu dans son cas.

4. Kaka & Digão

Legendary football player Kaka visited the stadium St. Petersburg
Kaka et Digao / MB Media/GettyImages

Le plus gros raté de l'histoire des frères de footballeurs, c'est probablement lui, Digão. Le joueur s'est retrouvé à l'AC Milan uniquement grâce à son frère, qui plus est à une époque où l'AC Milan alignait des joueurs de classe mondiale à chaque poste. Mais tout le monde s'est vite rendu compte de la supercherie. Et ce, même si les dirigeants milanais ont toujours tenté de le protéger.

À la base, les recruteurs de l'AC Milan ont vu en Digão la possibilité de réaliser un gros coup stratégique. En posant 500 000€ sur la table pour recruter le défenseur, Milan cherchait à s'attirer les faveurs du père et agent, Bosco Leite.

Il se retrouve barré par Paolo Maldini, Alessandro Nesta, Jaap Stam, Kakha Kaladze et Alessandro Costacurta. Compliqué pour n'importe quel joueur de s'imposer dans ces conditions.

Il part alors en Serie B, à Rimini, où il réalise de bonnes performances. Il y reste deux saisons et revient à l'été 2007, dans un AC Milan vainqueur de la Ligue des champion et un frère qui s'apprête à remporter le Ballon d'Or.

5. Gianluigi & Antonio Donnarumma

Gianluigi Donnarumma, Antonio Donnarumma
Gianluigi Donnarumma et Antonio Donnarumma / Alessandro Sabattini/GettyImages

D'une manière assez différente, Gianluigi Donnarumma a permis à son frère Antonio de retourner jouer à l'AC Milan. Parce que oui, Antonio est de neuf ans l'aîné de Gianluigi.

Alors quand son petit frère explose aux yeux du monde pendant la saison 2016-2017, celui qui est passé par l'académie milanaise a eu l'occasion de rentrer à la maison.

N'ayant pas le niveau pour prétendre à une place importante dans l'effectif, il deviendra le troisième gardien des Rossoneri de l'été 2017 jusqu'au départ de son frère en juillet 2021 au PSG. Lui prendra le chemin de Padova en Serie C pour très certainement y finir sa carrière.

6. Ronald & Erwin Koeman

Erwin Koeman, Ronald Koeman
Erwin Koeman, Ronald Koeman / Clive Rose/GettyImages

Le plus jeune des frères Koeman, Ronald, est celui qui a crevé l'écran. Ayant joué dans de grands clubs européens comme le FC Barcelone et l’Ajax, il a réalisé des performances de haut vol durant sa belle carrière.

Le frère aîné, Erwin, a joué toute sa carrière de footballeur aux Pays-Bas, avec Groningue, Malines et le PSV. Personne ne sait réellement s'il a été pistonné ou pas, mais il a quand même fait partie de l’équipe des Pays-Bas qui a remporté le Championnat d’Europe de l’UEFA 1988 aux côtés de son frère.

Pour un joueur qui a évolué toute sa vie dans des clubs hollandais, qui plus est sans être l'un des meilleurs joueurs, remporter un tel titre est une consécration immense. Alors, on dit merci qui ?

7. Lucas & Matheus Paqueta

FBL-WC-2022-SAMERICA-QUALIFIERS-BRA-PAR
Lucas et Matheus Paqueta / DOUGLAS MAGNO/GettyImages

Quand Lucas signe à l'AC Milan, son frère monte dans le même avion, direction l'Italie, et s'engage avec Monza, club de Serie B. Le club venant d'être racheté par Silvio Berlusconi, on ne peut pas dire que ce soit un hasard.

Il ne disputera que quelques minutes en Coupe d'Italie et ne sera jamais aligné en championnat, son option d'achat ne sera d'ailleurs pas levée en fin de saison.
Depuis, il erre de prêt en prêt, à Joinville, Boavista et Uberlândia.
À 26 ans, Matheus Paqueta a probablement déjà compris que sans son frère, sa carrière n'aurait peut-être jamais existé.

8. Nemanja & Uros Matic

Nemanja Matic
Nemanja et Uros Matic / James Gill - Danehouse/GettyImages

Près de 100 matchs avec Benfica, plus de 150 avec Chelsea et déjà autant avec Manchester United : depuis le début de sa carrière, Nemanja Matić affiche de sacrées stats, partout où il est passé.
L'international serbe passé par Chelsea, Manchester United et Benfica a tenté de lancer la carrière de son petit frère, Uros.

En 2013-2014, alors qu'il effectue sa troisième saison au Benfica, il ramène son frère, alors âgé de 23 ans. Malheureusement pour lui, il ne disputera aucun match.

Il sera vendu au NAC Breda à peine un an après. Là-bas, il effectuera deux saisons, qui plus est les meilleures de sa carrière.

Quand Nemanja était sous le feu des projecteurs en Premier League, Uros, lui, enchaînait les prêts au Danemark, en Autriche, à Chypre, puis en Azerbaïdjan. Il finira par s'engager à Abha, en Arabie saoudite, à l'été 2021.

9. Lorenzo & Roberto Insigne

SSC Napoli v Benevento Calcio - Serie A
Lorenzo et Roberto Insigne / MB Media/GettyImages

Le mythique joueur du Napoli a lui aussi usé de son nom pour permettre à son frère d'avoir une carrière dans le monde du football. Formé avec son frangin Roberto à l'académie du Napoli, Lorenzo a tenu à ce qu'il reste au club et évolue avec lui au niveau professionnel.

Les deux frères enchaînent les prêts pendant quelques saisons jusqu'à ce que Lorenzo se révèle et rentre définitivement au bercail. C'est à ce moment que le club en profite pour renouveler le contrat de Lorenzo ainsi que celui de Roberto.

Lorenzo ne bougera plus de Naples mais Roberto lui, vagabondera un peu partout en Serie B. Il sera finalement transféré à l'été 2019 contre 1,5M€ à Benevento, où il évolue encore aujourd'hui. A 27 ans, l'ailier droit il a disputé 17 rencontres de Serie B cette saison, parsemée de quatre petits buts.

10. Eden & Kylian Hazard

FBL-ESP-BEL-REAL MADRID
Eden et Kylian Hazard / GABRIEL BOUYS/GettyImages

Profitant quelque peu du nom de son frère pour tenter une carrière dans le monde du football, Kylian Hazard n'a jamais réussi à percer. Il enchaîne pourtant les expériences enrichissantes, notamment les équipes de jeunes du LOSC et de Chelsea. Eden le fera venir à Londres à l'été 2017, où il évoluera pendant une saison et demi avec les U23 des Blues.

Il s'est ensuite engagé au Cercles Bruges, en première division belge mais son niveau est trop faible pour qu'il puisse évoluer avec l'équipe première. Il est donc prêté au RWDM en D2 belge, mais ne parvient toujours pas à performer.

A 26 ans, il est aujourd'hui dans l'impasse sportivement parlant. Pourtant, son frère Eden aura tout tenté pour le mettre dans les meilleures conditions (Lille puis Chelsea).

11. Mario & Enoch Balotelli

Mario Balotelli
Mario et Enoch Balotelli / Claudio Villa/GettyImages

Enoch Balotelli a enchaîné les clubs italiens avec des piges d'une seule année : Caravaggio, Pavia, Foligno, Castiglione, Mazzano. Souvent, ces clubs signaient Enoch en espérant faire du buzz.

Lors de son passage à Vallecamonica, le club insère une clause dans son contrat, dans laquelle on lui promet des primes si Mario se rendait au stade le week-end. À Manduria, on lui propose même un chauffeur et une villa avec piscine pour tenter de le séduire et le faire signer. Dure dure la vie de "frère de".

12. Giovani & Jonathan Dos Santos

Jonathan dos Santos, Giovani dos Santos
Jonathan dos Santos, Giovani dos Santos / Shaun Clark/GettyImages

Né à Monterrey, au Mexique, Jonathan participait à un tournoi de jeunes en France, où son frère a été repéré par des recruteurs du FC Barcelone. Les Blaugrana ont donc décidé d'amener son frère et lui à La Masia, pour un essai.

C'est comme ça qu'a commencé la carrière du Mexicain. Le 9 juillet 2014, Dos Santos signe un contrat de cinq ans avec Villarreal et rejoint une nouvelle fois son frère Giovani. Quelques mois plus tard, il marque son premier but en Liga lors d’une victoire 3-0 contre le Deportivo La Corogne. Ils évolueront aussi ensemble sous les couleurs du LA Galaxy.

Il sera même sélectionné en équipe nationale mexicaine, toujours avec son frère. Il a failli participer à la Coupe du monde 2010, mais n'a finalement pas été retenu dans la liste des 23. A la grande déception de son frère, qui avait même menacé de ne pas participer au Mondial si son frère n'était pas sélectionné avec lui.

13. Steve, Riffi et Over Mandanda

Steve Mandanda
Steve, Parfait, Riffi et Over Mandanda / John Berry/GettyImages

Dans la famille Mandanda, je voudrais le gardien de but ! Loupé, ils sont quatre à répondre à cette description. Steve l'aîné, Parfait, Riffi et Over Mandanda sont tous devenus portiers professionnels.

Le plus connu d'entre eux, Steve, a eu une carrière tout à fait remarquable sous les couleurs de l'Olympique de Marseille et de l'Equipe de France.
Que ce soit Parfait ou Over, aucun n'a évolué à un plus haut niveau que la seconde division.
Seul Riffi aura donc évolué dans une équipe de Ligue 1 (Stade Rennais) mais chacun peut tout de même remercier Steve d'avoir su porter leur nom aussi haut dans le ciel.

Aujourd'hui encore, ses frères évoluent comme professionnels en France et en Belgique, de Nationale 2 à la seconde division belge. Pour la petite anecdote, aucun des trois n'a dépassé une valeur marchande supérieure à 800K€.

14. Farès & Mohamed Bahlouli

Lille v Olympique Marseille - French League 1
Farès et Mohamed Bahlouli / Soccrates Images/GettyImages

Annoncé comme une pépite du centre de formation lyonnais, Farès Bahlouli n'aura jamais réussi à s'imposer ni convaincre qui que ce soit au niveau professionnel.

Il passera par Monaco, le Standard de Liège, Lille et quelques clubs de la banlieue lyonnaise. Aucun d'entre eux n'aura réussi à le relancer, si bien qu'il finira par s'engager librement en avril 2021 au club ukrainien du FK Metal en seconde division ukrainienne.

Le Franco-Algérien avait réussi à négocier le premier contrat professionnel de son frère Mohamed en 2018. Le meneur de jeu né en 2000 est aujourd'hui professionnel en Lituanie au club de Kauno Zalgiris.

Il avait fait l'objet de rumeurs l'envoyant à Liverpool, la même année. A l'époque, il était surclassé en U19 et comme son frère, était annoncé comme un potentiel futur talent du football.

15. Tony & Diego Vairelles

Tony Vairelles of France
Tony et Diego Vairelles / Chris Lobina/GettyImages

Diego Vairelles n’a jamais percé, même s'il a connu quelques matchs de National avec Gueugnon en 2010-2011.

En 2017, il racontait son parcours à L’Est républicain : "Je suis né à Nancy, mais c’est surtout à Bastia que j’ai grandi. Je suis resté en Corse de 10 à 17 ans. Je suis arrivé avec mes parents quand Tony a signé au Sporting. Puis j’ai suivi Tony à Gueugnon et au Luxembourg. Je suis aussi passé par Amnéville, avant de revenir au CA Bastia l’an dernier. On s’est maintenu de justesse en National. Cette saison, je ne suis pas trop dans les plans du coach, mais j’ai encore plein d’espoirs pour ma carrière. Je n’ai que 25 ans... ".

Il en a aujourd’hui 29, et évolue à l’AS Casinca, en Régional 1 corse.

16. Xabi & Mikel Alonso

Xabi Alonso
Xabi et Mikel Alonso / Quality Sport Images/GettyImages

Bien qu’il ait deux ans de plus que son petit frère, Mikel Alonso n’a fait ses débuts en équipe première de la Real Sociedad qu'une saison après son frère. Le duo a pu passer les trois saisons suivantes ensemble à la Sociedad avant que leur carrière ne prenne des chemins différents.

Mikel a déménagé à Bolton. Cette saison a été la dernière qu’Alonso a passée en première division après des essais ratés à l’Olympiacos et à Swansea City. Il est retourné en deuxième division espagnole, au Real Union avant de prendre sa retraite en 2018.

17. Toni & Felix Kroos

Toni Kroos, Klaas Heufer-Umlauf, Felix Kroos, Doris Golpashin
Toni et Felix Kroos / Andreas Rentz/GettyImages

Felix Kroos a tout de même dépassé les 300 apparitions tout au long de sa carrière dans le football allemand.
Felix est passé dans les rangs de l'Hansa Rostock et y a joué pendant deux saisons, avant de rejoindre la Bundesliga et le Werder Brême.

Bien qu’il ait fait ses débuts en club lors d’un match de Ligue des champions contre Tottenham Hotspur, le milieu de terrain a passé une grande partie des trois premières saisons au club dans l’équipe réserve. Il faudra attendre la saison 2013/14 pour que Felix commence à obtenir plus de temps de jeu et marque une fois en 54 apparitions en Bundesliga.

En janvier 2016, Felix rejoint l’Union Berlin en prêt, avant que le club ne signe le milieu de terrain définitivement. Kroos y a passé trois saisons et a joué plus de 100 fois pour Union et a connu la première montée dans l’élite de l’histoire du club.

Cependant, à l’expiration de son contrat, Felix rejoint l’Eintracht Braunschweig. Le milieu de terrain n’a passé qu’une saison avec le club de Bundesliga avant de prendre sa retraite en juillet 2021.

Contrairement à son frère, Felix n’a jamais fait une apparition en senior pour l’Allemagne, mais comptabilise 35 sélections dans les différentes catégories de jeunes.

18. Samuel & David Eto'o

Samuel Eto'o
Samuel et David Eto'o / Visionhaus/GettyImages

David Eto'o a débuté sa carrière à Majorque en 2003, quand Samuel faisait déjà parler de lui au club des Baléares. Il n'avait que 16 ans à l'époque, et selon Majorque, il était trop jeune pour entrer dans l'effectif.

Prêté à Ciudad de Mercia, puis à Yverdon-Sports, il quitte définitivement l'Espagne en 2005 pour rejoindre Sedan. C'est le début d'un tour du monde improbable qui le mènera à visiter la Suisse, l'Espagne et la France, puis l'Ukraine, la Grèce, la Slovénie et le Cameroun. Sans jamais réussir à s'imposer.

19. Bastian & Tobias Schweinsteiger

FBL-EUR-2016-GER-ENG-FRIENDLY
Bastian et Tobias Schweinsteiger / TOBIAS SCHWARZ/GettyImages

La carrière de Tobias, grand frère de Bastian, n’a jamais décollé. Il compte pourtant 371 matchs à son compteur, mais tous disputés entre la D5 et la D2. Le "prime" de sa carrière se déroulera à l’Eintracht Braunschweig, en Bundesliga 2, entre 2006-2007.

Il met un terme à sa carrière en 2015, après avoir joué les deux dernières saisons de sa carrière avec la réserve du Bayern. Il espérait une promotion en équipe première pour pouvoir disputer un match avec son frère, mais Pep Guardiola ne lui offrira pas cette chance.

20. Mario & Felix Götze

FBL-GER-BUNDESLIGA-DORTMUND-AUGSBURG
Mario et Felix Götze / INA FASSBENDER/GettyImages

Surfant sur la "hype" de la Coupe du monde 2010, le Bayern en profite pour enrôler le petit frère de Mario, Felix, alors âgé de 16 ans. L'adolescent fait ses gammes chez les jeunes du Bayern, où ses entraîneurs disent le plus grand bien lui.

Felix a même fait ses débuts avec la réserve du Bayern, mais, malgré quelques apparitions sur le banc des pros, il ne dispute pas la moindre minute avec l'équipe première. Les dirigeants munichois ne croient pas franchement en lui et finiront par le vendre à Augsbourg à l'été 2018.

Il ne disputera que six matchs et sera prêté à Kaiserslautern (D3) en 2021, pour le reste de la saison.

21. José & Juan Migue Callejon

Jose Callejon
Jose et Juan Migue Callejon / Jonathan Moscrop/GettyImages

En 2002, les frères jumeaux Callejon intègrent le centre de formation du Real Madrid. Ils ont 15 ans et les dirigeants du Real pensent tenir deux futurs cracks du ballon rond. Quelques années plus tard, en 2007-2008, ils sont même alignés ensemble avec le Real Madrid B, en troisième division.

Juan Migue marque 8 buts, José lui, en plante 21 et termine meilleur buteur. C'est l’été suivant que leurs chemins se séparent. Juanmi signe un contrat de quatre ans avec Majorque, tandis que José choisit l’Espanyol Barcelone.

Pendant que l'un prend son envol, l'autre se plante. José va finalement retourner au Real Madrid, pendant que Juanmi va errer à Hercules, puis Levadiakos, en Grèce.

22. Christian & Jonathan Benteke

Christian Benteke
Christian et Jonathan Benteke / Alex Pantling/GettyImages

Jonathan Benteke n'a pas réussi à donner suite à l'opportunité offerte par Crystal Palace, sous les conseils de son frère Christian. Au terme d'une première saison contrastée à cause d'une blessure, il n'est pas conservé, et tente de rebondir à l'Omonia Nicosie, à Chypre. Il n'y joue que trois matchs, et rentre en Angleterre.

Il signera par la suite à Oldham Athletic, en D3. Ensuite, un passage en quatrième division allemande, un retour en Belgique, à Visé, puis une nouvelle signature, à l'été 2021, à Wegberg-Beeck, toujours en D4 allemande.

23. Mats & Jonas Hummels

Mats Hummels
Mats et Jonas Hummels / Stuart Franklin/GettyImages

Si la ressemblance physique entre les deux frères est frappante, le reste l'est un peu moins.
Difficile de leur trouver un quelconque point commun d'un point de vue sportif, à l'exception de leur formation. Tout deux ont évolué en même temps dans les équipes de jeunes du Bayern. Mats a rapidement su s'imposer et monter en équipe première en 2007, mais Jonas lui, a galéré.

D’un an son cadet, il rejoint le club du SpVgg Unterhaching. Il restera trois saisons en équipe réserve avant de pouvoir enfin goûter au groupe pro. Il fut rapidement promu capitaine, mais une grave blessure l'écartera des terrains pendant un an.

Il ne se remettra jamais totalement de cette blessure et ne disputera finalement que 38 matchs professionnels au cours de sa carrière (tous disputés avec le SpVgg). L'Allemand finira par raccrocher ses crampons en 2016, le même été où Mats fait son come-back au Bayern.

24. Gonzalo & Federico Higuain

Gonzolo Higuain, Federico Higuain
Gonzolo Higuain, Federico Higuain / Ira L. Black - Corbis/GettyImages

Depuis l'année 2020, l'Inter Miami peut compter sur les frères Higuain. Gonzalo Higuaín alors libre de tout contrat, s'engage avec le nouveau club floridien. Un peu plus de deux semaines plus tard, il est rejoint par son grand frère Federico, coïncidence ? No no no José.

Une signature pour l'image, car Federico était plutôt sur le point de raccrocher les crampons. Dans son précédent club, à DC United, il était déjà entraîneur-joueur. Il aura disputé plus de 400 matchs entre l'Argentine et les États-Unis au cours de sa carrière, même si la majeure partie a été disputée avec Columbus, en MLS.

25. Pierre-Emerick, Catilina & Willy Aubameyang

FBL-GER-CUP-FRANKFURT-DORTMUND
Catilina, Willy, P-E Aubameyang et le papa / TOBIAS SCHWARZ/GettyImages

Le père a lancé ses fils, qui ont profité de la notoriété de Pierre-Emerick. Etre scout pour l'AC Milan peut avoir des avantages. Les trois fils de l'ancien footballeur professionnel Pierre Aubame : Catilina, Willy et Pierre-Emerick ne vous diront pas le contraire.

Aucun n'a réussi à percer avec le club milanais et seul Pierre-Emerick a réussi une grosse carrière derrière. Pour les deux autres, le chemin a été sinueux. Catilina, le plus vieux des trois, n'a jamais réussi à s'imposer quelque part et a joué dans 18 clubs en 20 ans, la plupart dans les divisions inférieures et amateurs. Avec un petit passage par le Paris FC et la Corse.

Quant à Willy, il a d'abord été prêté par l'AC Milan à Avellino, puis à Eupen en Belgique.
Il terminera dans l'anonymat le plus total à Kray, un club amateur allemand.

facebooktwitterreddit