Ligue 1

Les 11 Classiques où Parisiens et Marseillais ont vu rouge

Baptiste Marin
Achraf Hakimi a notamment été exclu lors du match aller à l'Orange Vélodrome.
Achraf Hakimi a notamment été exclu lors du match aller à l'Orange Vélodrome. / Xavier Laine/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille se retrouvent dimanche pour un nouvel épisode du Classico. Ce choc du Championnat de France n'est pas un match comme les autres et la tension y est souvent électrique. Résultat, certaines rencontres entre le PSG et l'OM ont été de véritables combats et de nombreux cartons rouges ont été distribués. Retour sur les sentences les plus marquantes de cette rivalité.


1. Payet façon Bruce Lee - Saison 20/21

Dimitri Payet
Rouge mérité pour le joueur olympien. / Xavier Laine/GettyImages

Marco Verratti n'a certainement pas oublié l'empreinte laissée par Dimitri Payet sur sa hanche. Le milieu marseillais avait été expulsé pour un coup de kung-fu sur l'Italien. Un geste mal maîtrisé et surtout interdit sur une pelouse de football.

Si le Réunionnais s’était excusé dans la foulée, Payet avait regagné les vestiaires suite à cette maladresse. Mais le kung-fu est peut-être une passion chez les Payet. Car Manu, qui n'est pas le frère de Dimitri, est la voix française de Po, personnage principal du film d'animation "Kung Fu Panda".

2. Cinq hommes voient rouge - Saison 20/21

Neymar Jr, Alvaro Gonzalez
Ambiance tendue au Parc des Princes. / Xavier Laine/GettyImages

Malgré la victoire marseillaise (1-0) du soir, une première depuis plus de dix ans au Parc, ce Classico n'est pas resté dans les mémoires pour sa qualité footballistique. Une dispute éclate entre Neymar et Alvaro Gonzalez en fin de rencontre. Le Brésilien accuse l'Espagnol d'avoir prononcé des mots racistes à son égard. Avant cet incident, la rencontre était déjà bien animée avec 12 cartons jaunes distribués. La situation dégénère suite à la querelle entre le Parisien et le Marseillais. Et au bout du compte, Neymar, Kurzawa, Paredes, Amavi et Benedetto sont exclus. Cinq rouges, un record dans un Classico.

3. La première de Neymar - Saison 17/18

Neymar Jr
Soirée particulière pour Neymar. / Jean Catuffe/GettyImages

Habitué à disputer des Barça-Real en Espagne, Neymar a découvert le Classico "made in France" lors de son arrivée au PSG en 2017. La vedette brésilienne va réussir à s'illustrer en y allant de son petit but lors de ce match nul (2-2). Mais l'attaquant de la Seleçao ne terminera pas la rencontre au Vélodrome. Après un geste d'humeur sur Lucas Ocampos, Neymar reçoit un second avertissement en fin de partie. Retour au vestiaire prématuré pour l'attaquant brésilien !

4. Le final d'André Ayew - Saison 14/15

FBL-FRA-LIGUE1-PSG-OM
Grosse frustration pour le plus vieux des frères Ayew. / KENZO TRIBOUILLARD/GettyImages

Un carton rouge très étonnant pour André Ayew. Averti lors d'un OM-PSG en 2015, le Ghanéen est remplacé et termine la rencontre sur le banc. À l'issue du match remporté par les Parisiens (3-2), le joueur marseillais veut discuter avec l'arbitre Rudy Buquet. Déçu par certaines décisions prises par le camp arbitral, et malgré les appels au calme de Buquet, Ayew ne décolère pas. Conséquence, le fils d'Abedi Pelé reçoit un second carton jaune, synonyme de carton rouge. "Il m'a oppressé", expliqua Rudy Buquet pour justifier ce nouvel avertissement.

5. La double peine de Motta - Saison 13/14

Thiago Motta
Direction les vestiaires pour Motta. / Aurelien Meunier/GettyImages

Comme Neymar, Thiago Motta a aussi disputé plusieurs Barça-Real lorsq'uil évoluait sous les couleurs du club catalan. Arrivé dans la capitale en 2012, le milieu italien a connu l'expulsion lors d'un Classico. Au combat pour le gain du cuir dans sa propre surface, Motta est en retard sur Mathieu Valbuena. Marseille obtient un penalty et le Parisien est expulsé. Si André Ayew ne loupe pas l'occasion d'ouvrir le score, le PSG finira bien par s'imposer sur les terres marseillaises (2-1) grâce à des buts de Maxwell et de Zlatan Ibrahimovic, deux anciens de la maison barcelonaise !

6. Camara fait basculer le match - Saison 08/09

Paris' defender Zoumana Camara reacts du
L'expulsion de Camara coutera cher au PSG. / PATRICK HERTZOG/GettyImages

Un carton rouge est un élément qui peut faire basculer une rencontre. Alors que le score est à l'équilibre (1-1), Zoumana Camara est coupable d'un fauchage évident sur Zenden à quelques centimètres de sa surface. Si le penalty est évité de justesse, le défenseur parisien est logiquement expulsé. Et la rencontre bascule. Le coup franc, renvoyé par Landreau, rebondit sur Koné qui envoie le cuir dans les filets parisiens. Un troisième but olympien viendra sceller ce succès (3-1) des hommes d'Éric Gerets sur les terres parisiennes.

7. L'accueil spécial d'Armand à Fiorèse - Saison 04/05

Paris Saint-Germain defender Sylvain Arm
Sylvain Armand, un grand habitué du Classico. / JIM WATSON/GettyImages

S'il n'est pas le seul dans ce cas-là, Fabrice Fiorèse est notamment connu pour avoir rejoint Marseille alors qu'il évoluait au PSG. Et pour son retour au Parc des Princes, le natif de Chambéry va être copieusement sifflé par le public parisien. Sylvain Armand va aussi se charger d'accueillir comme il se doit Fabrice Fiorèse pour son comeback dans la capitale. Après seulement 20 minutes de jeu, le défenseur du PSG est expulsé pour un découpage coupable par derrière sur le joueur olympien. Réduits à dix, les Parisiens ont quand même réussi à s'imposer (2-1).

8. El Karkouri répond à Dos Santos - Saison 2002/2003

FOOT-FRA-LIGUE-PSG-NANCY
El Karkouri est rentré plus vite que prévu au vestiaire. / JACQUES DEMARTHON/GettyImages

L'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain peuvent aussi s'affronter en match de Coupe. En 2003, les deux rivaux se retrouvent dès les seizièmes de finale avec une victoire du PSG (2-1) lors des prolongations. Et lors de ce match, chaque équipe va recevoir un carton rouge. Manuel Dos Santos est exclu pour un vilain tacle avec les deux pieds décollés. Rouge direct aussi pour Talal El Karkouri, coupable d'une intervention plus que musclée sur un Marseillais. Difficile de déterminer lequel des deux tacles est le plus dangereux...

9. Les Roy dans la cour - Saison 1999/2000

FOOT-COUPE-FRANCE-PSG-AUXERRE
Jérôme Leroy est passé par les deux clubs. / JACK GUEZ/GettyImages

Partenaires au Paris Saint-Germain, Jérôme Leroy et Laurent Leroy ne sont pas de la même famille. Hasard ou non, les deux homonymes auront une grosse friction lors d'un Classico. Entre temps, Jérôme Leroy avait rejoint la cité phocéenne. Jérôme, le Marseillais, réalise un tacle appuyé sur Laurent, le Parisien. Le joueur du PSG n'apprécie pas et le fait savoir à son homologue marseillais qui lui assène un bon coup dans la figure. Résultat, tout le monde s'en mêle et les coups fusent. Au final, les deux Leroy sont expulsés. Une situation cocasse !

10. Angloma pour son œuvre - Saison 1993/1994

Basile Boli, Jocelyn Angloma
Jocelyn Angloma avec son ancien partenaire Basile Boli. / Xavier Laine/GettyImages

Là encore, cet épisode est marqué par un passage dans les deux clubs. Faut-il le rappeler, le terme "classico" entre le PSG et l'OM est arrivé au début des années 90. La rivalité est grande, les affrontements sont musclés et très intenses entre les deux clubs. Malgré ces "combats " de football, les cartons rouges se font rares. Parti de Paris pour rejoindre Marseille en 1991, Jocelyn Angloma va néanmoins réussir à se faire expulser en 1994. Lors de ce match nul (1-1), le latéral droit avait d'ailleurs été l'un des principaux acteurs d'une bagarre entre Parisiens et Marseillais lors du premier acte. Monnaie courante à l'époque. 

11. Joue-la comme Karabatic - Saison 1992/1993

FBL-FRA-LIGUE1-BORDEAUX-PSG
Erreur de sport pour Ricardo. / ROMAIN PERROCHEAU/GettyImages

Cet Olympique de Marseille - Paris Saint-Germain du 29 mai 1993 aura toujours une saveur particulière pour les fans marseillais. Quelques jours après son sacre en Ligue des champions, les Olympiens retrouvent le Vélodrome pour un Classico. D'autant que les deux clubs se battent pour le titre. Déjà averti au cours du match, le Parisien Ricardo est coupable d'une main lors d'un duel avec Boksic. Le Brésilien est logiquement averti une seconde fois et doit quitter la pelouse. Si l'OM était déjà devant avant cette expulsion, les Marseillais trouveront encore une fois le chemin des filets pour s'imposer (3-1) dans ce Classico classique.

facebooktwitterreddit