Les 10 plus grands come-back de l'histoire du football

Presentation of Arjen Robben as new player of FC Groningen
Arjen Robben retrouve le club qui l'a révélé, le FC Groningue | BSR Agency/Getty Images

Un endroit où ils se sont révélés, où ils ont été formés ou encore une équipe de cœur, autant de raisons pour certains joueurs de renouer avec un club qu'ils ont déjà connu. Ces retours ont suscité de vifs intérêts médiatiques, et/ou ont abouti a des réussites sportives. Voici une liste subjective des 10 plus grands come-back de l'histoire du football.

10. Fernando Torres - Atlético de Madrid

Grâce à son retour, Fernando Torres a pu décrocher la Ligue Europa
Grâce à son retour, Fernando Torres a pu décrocher la Ligue Europa | Ian MacNicol/Getty Images

En 2015, retour au bercail pour Fernando Torres. El Niño est prêté par le Milan AC à son club formateur : L'Atlético de Madrid. Plus de 45 000 personnes sont présentes pour accueillir de nouveau l'attaquant espagnol.

La saison 2015-2016 lui permet d'inscrire son 100ème but avec le club. Seule ombre au tableau, la défaite en finale de Ligue des Champions contre l'ennemi madrilène.

Désormais libre, Torres s'engage définitivement avec les Colchoneros. Il inscrit 20 buts en 90 rencontres entre 2016 et 2018, et remporte la Ligue Europa, un beau clap de fin avant de partir au Japon.

9. Paul Scholes - Manchester United

Paul Scholes
Après une première retraite, Paul Scholes a rechaussé les crampons avec Manchester United | Richard Heathcote/Getty Images

L'une des légendes de Manchester United a connu deux aventures avec les Red Devils. Une première, entre 1994 et 2011, et une deuxième beaucoup plus courte entre 2012 et 2013.

Le milieu polyvalent avait pris sa retraite à la fin de la saison 2011, avant de revenir sur sa décision lors de l'hiver 2012. Un choix influencé par Sir Alex Ferguson, qui souhaitait s'appuyer sur l'expérience de Scholes.

Malgré une longue blessure, le joueur anglais a disputé 42 matchs pour terminer son histoire mancunienne. Un homme qui connaît le sens du mot "loyauté".

8. Arjen Robben - FC Groningue

Arjen Robben
Arjen Robben effectue un come-back à Groningue | Soccrates Images/Getty Images

C'est un come-back tout frais ! L'enfant de Groningue est de retour dans sa ville. Arjen Robben retrouve le club qui l'a révélé, et c'est une grande surprise.

Il s'agit là d'un gros coup médiatique. Après dix années passées en Allemagne du côté du Bayern Munich, on pensait que l'ailier néerlandais avait définitivement raccroché les crampons.

Il n'en est rien. Robben a déclaré : "Je suis rentré à la maison et j'aimerais aider le club. Bien sûr, je veux m'amuser moi aussi. Mais à un autre club, j'aurais dit non".

7. Carlos Tévez - Boca Juniors

Carlos Tevez
Carlos Tévez a renoué deux fois avec son club formateur | Marcelo Endelli/Getty Images

Carlos Tévez a débuté sa carrière professionnelle dans le club argentin de Boca Juniors, inscrivant 33 buts en 99 matchs. Il y a donc marqué les esprits, les supporters sont fiers du parcours qu'il a accompli.

L'Apache leur rend bien cette affection. En 2015, il rentre au pays et réussit son come-back. Tévez est rapidement titulaire et marque régulièrement en première division argentine.

Malgré un tacle maladroit qui vaut une fracture au jeune Ezequiel Ham, le bilan de son retour est positif. Il part en Chine en 2017, avant de revenir au bercail l'année suivante, preuve d'un amour indéfectible pour son club.

6. Roger Milla - Tonnerre Yaoundé

SOCCER-WORLD CUP-1994-CAMEROON-RUSSIA-ROGER MILLA
Le come-back de Roger Milla au Tonnerre Yaoundé a été une belle aventure | ANTONIO SCORZA/Getty Images

Après avoir débuté sous les couleurs des Léopards Douala, Roger Milla reste au Cameroun et rejoint le Tonnerre Yaoundé. Le vieux lion impressionne en marquant 69 buts sur 87 rencontres.

Il connaît ensuite une longue carrière en France, avant de retrouver la capitale camerounaise en 1990, l'année où il emmène sa sélection en quarts de finale de la Coupe du monde.

Comme au bon vieux temps, Milla possède un excellent ratio de buts par match (89 réalisations en 116 apparitions), jusqu'en 1994. Après ça, il tente une aventure indonésienne, qui sera très brève.

5. Zlatan Ibrahimovic - Milan AC

Zlatan Ibrahimovic
Ibrahimovic rejoint le Milan AC en janvier 2020, 8 ans après l'avoir quitté | Marco Luzzani/Getty Images

De retour le 6 janvier 2020 à San Siro, le géant suédois avait reçu un accueil triomphal. Ibrahimovic a été une première fois Rossoneri entre 2010 et 2012. Son bilan comptable s'était soldé par 56 buts en 85 matchs.

Après son épopée parisienne, son passage à Manchester United, et son expérience aux Etats-Unis, Ibra renoue avec l'Italie. Il débarque dans un club en difficulté et en reconstruction.

Le 9 février 2020, il devient le joueur le plus âgé à marquer lors d'un derby de la Madonnina. Son retour est un succès, il score à quatre reprises en dix rencontres. Néanmoins, Zlatan s'est récemment querellé avec ses dirigeants.

4. Thierry Henry - Arsenal

FBL-ENG-FACUP-ARSENAL-LEEDS
Le retour d'Henry à Arsenal a été bref, mais réussi | IAN KINGTON/Getty Images

Nous sommes le 9 janvier 2012, Thierry Henry vient d'être prêté par les Red Bulls de New York à son ancien club Arsenal. Les Gunners jouent un match de coupe face à Leeds, l'attaquant français remplace Marouane Chamakh.

Dix minutes après son entrée en jeu, il trouve le chemin des filets grâce à sa spéciale, un plat du pied côté opposé. Le natif des Ulis fait bouillonner l'Emirates, son come-back est fracassant.

Fracassant, c'est le mot. Thierry Henry n'a joué que sept matchs pour son retour, il ne lui en a pas fallu davantage pour marquer les esprits.

3. Johan Cruyff - Ajax Amsterdam

Dutch Eredivisie - FC Den Haag v Ajax
Johan Cruyff retrouve la capitale néerlandaise en 1981 | VI-Images/Getty Images

Le Hollandais volant, c'est deux histoires avec l'Ajax Amsterdam, le club dans lequel il a grandi. La première, de 1964 à 1973, est fructueuse, c'est le moins qu'on puisse dire. 253 réalisations en 319 matchs, du très haut niveau.

Il rejoint ensuite la Catalogne, et après deux expériences américaines, se rapatrie aux Pays-Bas. À 34 ans, Cruyff est loin d'être fini, il joue un rôle dans le titre de son équipe.

Mais son histoire avec l'Ajax se termine sur une note négative, le club néerlandais refuse de prolonger son contrat. Il s'engage alors avec l'ennemi du Feyenoord Rotterdam.

2. Zinédine Zidane - Équipe de France

(files) - A picture taken 12 October at
Zidane mène les Bleus à la victoire contre Chypre le 12 octobre 2005 | FRANCK FIFE/Getty Images

Après le titre mondial et le sacre européen, la Coupe du Monde 2002 et l'Euro 2004 ont été de mauvaises expériences pour Zidane. Il annonce alors sa retraite internationale, déclarant : « Je pense qu'à un moment donné, il faut savoir dire stop".

Zizou revient finalement sur sa décision en 2005. Son retour entraîne celui de Claude Makélélé et de Lilian Thuram. Son match de reprise avec les Bleus concentre une ferveur importante, d'autant plus qu'il est buteur face à la Côte d'Ivoire.

Malgré son fameux "coup de boule", il guide la France vers sa deuxième finale de Coupe du Monde en 2006, on peut donc dire que son come-back a été effectif.

1. Adriano - CR Flamengo

Flamengo v Universidad de Chile - Libertadores Cup 2010
Adriano sous les couleurs de Flamengo lors de la Copa Libertadores en 2010 | Buda Mendes/Getty Images

Ahh... Adriano, un véritable cauchemar pour les défenses dans les années 2000. L'attaquant brésilien était davantage que le meilleur joueur de Pro Evolution Soccer. Ce joueur complet a débuté sa carrière au CR Flamengo avant de rejoindre le club où il a explosé, l'Inter Milan.

Son inconstance, ses problèmes physiques et psychologiques ont gâché la magnifique carrière qui aurait pu être la sienne. Après la révélation de ses troubles, il arrête temporairement de jouer.

Adriano rebondit finalement en octobre 2009 dans son club formateur, il retrouve un niveau correct et marque 34 buts en 51 rencontres, Flamengo est champion du Brésil 2009. Une belle histoire pour lui avant de replonger dans ses travers.