Fan Voice

Les 10 pépites de l'OL qui se sont épanouies ailleurs

Emilien Schoenher
Hatem Ben Arfa, Amine Gouiri et Alassane Pléa ont flambé ailleurs qu'à Lyon
Hatem Ben Arfa, Amine Gouiri et Alassane Pléa ont flambé ailleurs qu'à Lyon /
facebooktwitterreddit

Arrivé il y a 6 mois à Nice, Melvin Bard est l'exemple parfait des pépites du centre de formation lyonnais qui doivent partir pour avoir du temps de jeu et se révéler. Avant lui, beaucoup de joueurs ont connu la même situation. Voici les 10 pépites de l'OL qui se sont épanouies ailleurs.


1. Amine Gouiri

Amine Gouiri
Amine Gouiri n'a joué que 15 matchs avec l'OL. / John Berry/GettyImages

Amine Gouiri est l'illustration même des jeunes qui n'ont pas eu leur chance à l'Olympique Lyonnais. Il prend part à son premier match professionnel à 17 ans lors de la saison 2017-2018. Il joue 10 matchs toutes compétitions confondues avant de se blesser en août 2018. Une rupture du ligament croisé du genou gauche qui va lui faire manquer toute la saison suivante.

De retour dans le groupe pro en 2019, Sylvinho veut en faire la doublure de Moussa Dembélé à la pointe de l'attaque mais le coach brésilien est viré après seulement quelques matchs. Rudi Garcia prend sa place mais le nouvel entraîneur des Gones ne compte pas du tout sur Gouiri. Le jeune buteur n'aura jamais sa chance et s'envole pour Nice à l'été 2020 contre sept millions d'euros.

Depuis, il est titulaire indiscutable et essentiel à la bonne forme des Aiglons. La saison passée, il a inscrit 12 buts et délivré 7 passes décisives en 34 matchs de Ligue 1. Cette année, il en est déjà à 10 réalisations et 7 passes en 23 matchs. Gouiri s'est imposé comme le joueur majeur de l'OGC Nice.

2. Anthony Martial

Anthony Martial
Anthony Martial s'est révélé à l'AS Monaco. / Jean Catuffe/GettyImages

Anthony Martial a dû quitter l'OL pour une raison différente de Gouiri. Il fait ses débuts en professionnel le 6 décembre 2012 en Ligue Europa, au lendemain de son dix-septième anniversaire. Au total dans la saison, il fera quatre apparitions avec Lyon. Annoncé comme le nouveau Karim Benzema, il est vendu par le club rhodanien au début de la saison 2013-2014, à seulement 17 ans.

Martial rejoint l'AS Monaco contre cinq millions d'euros. Dans un communiqué, Jean-Michel Aulas explique qu'il devait effectuer ce transfert pour respecter la stratégie financière du club. Le buteur se retrouve en principauté et se révèle sous le maillot de l'ASM. Deux ans après son arrivée, il est revendu 50 millions d'euros plus de 30 de bonus à Manchester United.

En six saisons et demi chez les Red Devils l'international français inscrit 79 buts en 271 matchs et a remporté quatre trophées. Devenu indésirable cette saison, passant derrière Cristiano Ronaldo et Edinson Cavani dans la hiérarchie des buteurs, Martial est prêté jusqu'à la fin de la saison au FC Séville.

3. Alassane Pléa

Alassane Pléa
Alassane Pléa fait les beaux jours du Borussia Mönchengladbach. / Stuart Franklin/GettyImages

Alassane Pléa n'a jamais vraiment eu sa chance à l'OL. Entre 2012 et 2014, il ne joue que 12 matchs avec les Gones avant d'être prêté une saison à l'AJ Auxerre. À son retour, il est directement vendu à l'OGC Nice.

Au sein du club azuréen, le buteur va totalement s'épanouir. Titulaire dès son arrivée, il va passer quatre saisons dans le sud est de la France avant de s'envoler pour le Borussia Mönchengladbach en 2018 contre 25 millions d'euros, ce qui fait de lui la recrue la plus chère de l'histoire du club allemand.

L'international français (1 sélection) a marqué à 44 reprises en 135 matchs avec Nice. En Allemagne, son bilan se rapproche de celui établi avec les Aiglons. En 130 rencontres, Pléa a inscrit 40 buts avec Gladbach.

4. Loïc Rémy

Loic Remy
Loïc Rémy a marqué l'Olympique de Marseille. / Marco Luzzani/GettyImages

Quatrième joueur de ce classement et quatrième force offensive. Une nouvelle pépite au poste de buteur qui a confirmé les espoirs placé en lui ailleurs que dans son club formateur. Loïc Rémy ne joue que 19 matchs en professionnel avec l'Olympique Lyonnais. En janvier 2008, il est prêté six mois au RC Lens puis est vendu dans la foulée comme beaucoup d'autres dans ce classement... à l'OGC Nice.

C'est avec les Aiglons qu'il se révèle au grand public. L'international français passe deux saisons sur la Côte d'Azur avant de rejoindre l'Olympique de Marseille. Avec l'OM, il dispute deux saisons pleines mais une blessure vient perturber sa préparation lors de la saison 2012-2013. Avec l'émergence des frères Ayew, Loïc Rémy se retrouve sur le banc et décide de partir en Premier League au mercato hivernal.

Il s'engage à QPR puis à Chelsea en août 2014, avec qui il jouera pendant deux saisons. Par la suite, le Français vagabonde et passe par l'Espagne, la France avec Lille et la Turquie actuellement.

5. Pierre Kalulu

Pierre Kalulu
Pierre Kalulu s'impose petit à petit dans la défense de l'AC Milan. / Alessandro Sabattini/GettyImages

À l'inverse de tous les autres joueurs de ce classement, Pierre Kalulu n'a jamais joué un match professionnel avec l'Olympique Lyonnais. Le défenseur, au centre de formation depuis ses 10 ans, décide de quitter le club à l'été 2020 sans signer son premier contrat pro.

Le joueur de 21 ans s'engage à l'AC Milan et fait ses débuts avec le club lombard le 10 décembre 2020. Depuis, il a participé à 40 matchs toutes compétitions confondues avec les Rossoneri. Kalulu s'impose petit à petit comme un titulaire dans la défense du Milan. Depuis le début de l'année 2022, en six matchs, il a joué 570 minutes sur 570 possibles. Stefano Pioli lui fait confiance et à seulement 21 ans il est déjà en place dans le club italien.

6. Hatem Ben Arfa

Marseille's midfielder Hatem Ben Arfa ru
Après une saison pleine à l'OL, Hatem Ben Arfa s'engage avec Marseille. / AFP/GettyImages

Malgré ses 92 matchs entre 2004 et 2008, Hatem Ben Arfa laisse un goût d'inachevé à l'OL. Auteur d'une seule saison pleine avec le club rhodanien, la milieu offensif quitte le club alors qu'il vient tout juste d'être élu meilleur espoir de Ligue 1.

L'international français (15 sélections, 2 buts) rejoint l'Olympique de Marseille à l'été 2008. Joker de luxe durant son passage, il ne reste que deux ans à l'OM et part pour trouver une place de titulaire. Il rallie l'Angleterre et s'engage avec Newcastle. Blessé gravement lors de la première saison, celle-ci sera quasiment vierge. Ensuite, il dispute trois saisons avec les Magpies puis fait un court passage par Hull City avant de retrouver la France.

L'OGC Nice le recrute à l'été 2015 et "HBA" éclabousse la Ligue 1 de son talent. En 34 matchs de championnat, il inscrit 17 buts et délivre six passes décisives. Des performances qui l'envoient au PSG la saison suivante. Par la suite, Ben Arfa va enchaîner les aventures d'un an. Rennes, Valladolid, Bordeaux et Lille depuis cet hiver.

7. Ludovic Giuly

Ludovic Giuly
Ludovic Giuly s'est révélé au monde entier à l'AS Monaco. / Shaun Botterill/GettyImages

À l'inverse des autres joueurs du classement, Ludovic Giuly a joué beaucoup de matchs avec l'Olympique Lyonnais. Il débute avec l'OL en janvier 1995 et est titulaire dès la saison suivante. En trois saisons à Lyon, il dispute 131 matchs et inscrit 32 buts.

Malgré un statut de titulaire, Giuly quitte le club assez tôt et rejoint l'AS Monaco à seulement 21 ans. Aujourd'hui, il est plus associé à l'ASM plutôt qu'à l'OL tant il a marqué le club de la principauté. Il se révèle au monde entier avec le club du rocher. En quatre saisons et demi, il prend part à 239 matchs avec l'ASM et atteint la finale de la Ligue des champions en 2004.

L'été qui suit, il s'engage au FC Barcelone et remporte la plus prestigieuse des compétitions face à Arsenal en 2006 au Stade de France. Barré par l'émergence d'un petit argentin qui n'est autre que Lionel Messi, Ludovic Giuly doit faire ses valises et s'engage à l'AS Roma. Il finira sa carrière professionnelle en France en passant par le PSG, Monaco et Lorient.

8. Frédéric Kanouté

Frederic Kanoute
Frédéric Kanouté a passé 7 ans au FC Séville. / Jasper Juinen/GettyImages

Formé à l'Olympique Lyonnais, Frédéric Kanouté est lancé dans le grand bain en 1997. Il commence à enchaîner les matchs mais des blessures gâchent les deux saisons suivantes qu'il passe à Lyon. Barré par Sonny Anderson, il rejoint West Ham puis Tottenham. Au total, Kanouté dispute cinq saisons et demi en Premier League, mais c'est en Espagne qu'il va réellement s'épanouir.

Il signe au FC Séville en 2005, à 28 ans. C'est pourtant dans ce club qu'il va connaître une renommée européenne et trouver de la stabilité. L'international malien est replacé au poste d'avant centre dans le club andalou et cela change tout. Outre sa première saison, les cinq qui suivent, Frédéric Kanouté tourne à plus de 10 buts en championnat. Le Malien est devenu un joueur emblématique de Séville.

9. Florent Balmont

Lille's French midfielder Florent Balmon
Florent Balmont a réalisé le doublé coupe-championnat avec le LOSC. / PHILIPPE HUGUEN/GettyImages

Florent Balmont n'a joué que 13 matchs en professionnel avec l'Olympique Lyonnais. Il est prêté une saison à Toulouse puis transféré à l'OGC Nice en 2004. En quatre ans avec les Aiglons, il dispute 152 matchs avant de rejoindre le LOSC à l'été 2008.

Balmont est entré dans l'histoire des Dogues. Il reste huit saisons dans le club nordiste. Titulaire indiscutable, il réalise le doublé Coupe-championnat en 2011. 323 matchs plus tard, en 2016, il signe à Dijon où il termine sa carrière.

10. Anthony Mounier

Nice's midfielder Anthony Mounier celebr
Anthony Mounier n'a joué que 28 matchs à Lyon. / VALERY HACHE/GettyImages

Grand espoir du centre de formation, Anthony Mounier est en sélection espoirs alors qu'il est encore à l'OL. Après une seule réelle saison à Lyon où il dispute 28 matchs de Ligue 1, il est transféré à Nice (oui encore eux) en 2009. En trois saisons chez les Aiglons, il participe à 107 matchs et inscrit 17 buts.

Il s'envole ensuite pour Montpellier, club dans lequel il reste trois saisons avant de rejoindre l'Italie puis la Grèce où il s'épanouit totalement depuis 2017. Le joueur de 34 ans a connu quatre clubs différents depuis son arrviée en Grèce. Le Panathinaikos, le Panetolikos, l'Apollon Smyrnis et désormais Kallithéa en deuxième division.

facebooktwitterreddit