La Liga

Les 10 moments les plus chauds du Clasico

Erwan Gendry
Le Clasico nous offre des moments très chaud.
Le Clasico nous offre des moments très chaud. / David Ramos/GettyImages
facebooktwitterreddit

Ce dimanche soir (21h), le Real Madrid de Carlo Ancelotti reçoit le FC Barcelone de Xavi pour un Clasico qui s'annonce électrique. L'occasion pour 90min de revenir les dix moments les plus chauds de cette rivalité.


1. Pepe Reina frappé par un supporter

Pepe Reina
UEFA Champions League: Barcelona v Liverpool / Stu Forster/GettyImages

Lors de son court passage au FC Barcelone entre 1999 et 2000, Pepe Reina a connu un premier Clasico très mouvementé. Le gardien de but a été retenu et frappé par un supporter, alors qu'il tentait de récupérer un ballon près des tribunes. Lors de la même rencontre, les Barcelonais ont reçu une pluie de bouteilles et d'objets.

2. Le retour de Figo au Camp Nou

Luis Figo of Real Madrid leaves the pitch
Luis Figo of Real Madrid leaves the pitch / Getty Images/GettyImages

En 2002, le Portugais Luis Figo, transféré deux ans plus tôt du Barça vers le Real Madrid du président Florentino Pérez, est accueilli comme un traître par le Camp Nou. Sifflé, hué, le premier des "Galactiques" est même empêché de tirer un corner, évitant une pluie d'objets venant des tribunes, dont une tête de cochon de lait et une bouteille de whisky. Le match sera interrompu pendant plusieurs minutes avant de finir sans but. Le seul 0-0 entre les deux équipes ces 25 dernières années.

3. Pep Guardiola chauffe José Mourinho

Josep Guardiola
Barcelona v Real Sociedad - La Liga / David Ramos/GettyImages

Pep Guardiola et José Mourinho ont été les auteurs d'un des moments les plus chauds de l'histoire du Clasico, en conférence de presse. L'entraîneur des Blaugrana avait pris la parole devant la presse avant la demi-finale retour de Ligue des Champions de 2011. ''Ici, en conférence de presse, c'est le p**ain de meilleur. Je lui laisse le trophée'', avait déclaré le Catalan.

4. La fourchette de José Mourinho sur Tito Vilanova


Le 17 août 2011, en Supercoupe d'Espagne. Dans un Clasico totalement électrique, les Madrilènes perdent pied et laissent la colère prendre le dessus. Le défenseur brésilien Marcelo découpe Cesc Fabregas juste devant le banc de touche catalan. Ce tacle assassin déclenche une grosse bagarre générale entre les deux équipes. Au lieu de défier Tito Vilanova en face à face, le "Mou" surprend l'adjoint de Guardiola en lui mettant un doigt dans l'oeil.

5. Pepe piétine la main de Lionel Messi


En janvier 2012, lors du quart de finale aller de la Coupe du Roi remporté par le Barça sur le terrain du Real Madrid (1-2), le milieu défensif merengue Pepe a volontairement marché sur la main de Lionel Messi, un geste indigne qui a échappé à la vigilance de l'arbitre. Cette action non sanctionnée sur le terrain a bien failli l'être en justice. En effet, un socio du Barça a décidé de porter plainte contre Pepe pour ce geste et un juge barcelonais a jugé la plainte recevable, et l'a transmise à un tribunal de Madrid. Il n'y a pas eu de suite à cette affaire.

6. Le duel entre David Villa et Alvaro Arbeloa


C’était lors de la finale de Coupe du Roi de la saison 2010-11. Après que David Villa et Alvaro Arbeloa se soient affrontés sur un ballon et soient tombés au sol, le latéral madrilène s’est levé et a marché volontairement sur le mollet du Catalan. S'en suit une petite échauffourée où Sergio Ramos et Gérard Piqué viennent s'inviter à la fête. Cet épisode a endiablé l'ambiance au sein de la sélection nationale.

7. Le tacle assassin de Sergio Ramos sur Lionel Messi


Le 23 avril 2017, se dispute un Clasico d'anthologie. Si le FC Barcelone s'impose dans les dernières secondes de jeu grâce à un but de l'inévitable Lionel Messi (2-3), c'est le tacle assassin de Sergio Ramos que l'on va retenir ici. Alors que les Blaugrana mènent deux buts à un à la 75e minute, l'international espagnol sèche les deux pieds décollés du sol, le génie argentin. Un geste logiquement suivi d'un carton rouge.

8. Carles Puyol, le médiateur


En 2013, lors de la demi-finale de Coupe du Roi, Gérard Piqué a reçu un briquet en provenance de la tribune du Bernabéu. Le défenseurs central a voulu le montrer à l'arbitre, mais Carles Puyol lui a pris des mains et l'a lancé pour que le jeu reprenne. Six ans plus tard, Busquets en a fait de même en célébrant un but face au Real.

9. Sergio Ramos clash Gérard Piqué

Gerard Pique, Sergio Ramos
Real Madrid v FC Barcelona - La Liga Santander / Soccrates Images/GettyImages

Lors de ce même match, Sergio Ramos s'est payé son meilleur ennemi, Gérard Piqué. Lors de son exclusion on le voit parler virilement au Barcelonais. Après le match, le Madrilène est revenu sur ce fait de jeu et sa réaction au défenseur catalan : "Je n'ai pas applaudi l'arbitre quand je suis sorti. Je parlais à Piqué, pas à l'arbitre.[...]Ils (Barcelone) parlent toujours de l'arbitrage.[...]J'ai dit à Piqué qu'il aimait parler des arbitres et leur mettre la pression. Et que finalement, avec tout ce qu'il disait dans ses tweets, toutes ses plaintes, il avait eu ce qu'il voulait ! ". Ambiance !

10. Une haie d'honneur pas respectée


En 2008, avant la période dorée du FC Barcelone, les Catalans avaient dû faire une haie d'honneur au Real Madrid, champion de Liga plusieurs journées avant la fin du championnat. Dix ans plus tard, les Merengue ont refusé d'en faire de même, alors que le Barça venait d'être champion. Une action qui a enflammé la presse espagnole. "Avec tout mon respect, nous n’allons pas faire le "pasillo" parce qu’ils ne l’ont pas fait pour nous. Mais le plus important est de respecter ce qu’a fait le Barça : gagner la Liga. Pour moi cette compétition est la plus difficile, la plus compliquée et la plus belle et je félicite Barcelone", avait déclaré Zinedine Zidane.

facebooktwitterreddit