Les 10 entraîneurs qu'on aimerait voir devenir sélectionneurs

Alexis Goudlijian
Zinédine Zidane et Jürgen Klopp, d'entraîneurs à sélectionneurs ?
Zinédine Zidane et Jürgen Klopp, d'entraîneurs à sélectionneurs ? / FRANCK FIFE/GettyImages
facebooktwitterreddit

Alors qu'ils font le bonheur de nombreux clubs européens depuis plusieurs années, de nombreux entraîneurs semblent disposés comme des Didier Deschamps ou Roberto Mancini de toutes les qualités pour diriger un jour, des équipes nationales, de leur pays ou d'ailleurs. Voici 10 techniciens qui disposent de profils parfaits pour relever de telles missions à l'avenir.


10. Brendan Rodgers (Irlande du Nord)

FBL-ENG-PR-LIVERPOOL-LEICESTER
Brendan Rodgers réalise un travail remarquable avec Leicester. / OLI SCARFF/GettyImages

Au vu de la qualité du travail qu'il réalise avec Leicester, qu'il a pérennisé dans le haut de tableau en Premier League, en plus d'avoir hissé les Foxes en quart de finale de Ligue Europa Conférence, Brendan Rodgers voit sa cote grimper en flèche.

Et forcément, tous ses compatriotes d'Irlande du Nord, comme de nombreux observateurs, rêvent de le voir apporter sa science à la sélection du Royaume-Uni.

9. Niko Kovac (Croatie)

Niko Kovac
Niko Kovac à la tête de la Vatreni ? L'idée ne paraît pas insensée. / Juan Manuel Serrano Arce/GettyImages

De manière presque injuste, l'AS Monaco l'a licencié en cours de saison. Pourtant Niko Kovac réalisait du bon travail et brillait notamment par la gestion de son groupe. Un fin tacticien, qui arrive à combiner discipline et résultats. Tout ce dont la Croatie aurait besoin pour retrouver les sommets et disputer une nouvelle finale de Coupe du monde ?

8. Ole Gunnar Solskjaer (Norvège)

FBL-ENG-PR-WATFORD-MAN UTD
Ole Gunnar Solskjaer a mal terminé avec Manchester United. / IAN KINGTON/GettyImages

La fin de son parcours à Manchester United a rimé avec échec. Pour autant, Solskjaer n'est pas un mauvais entraîneur. Loin de là. Pour une équipe comme la Norvège, son pays natal, l'ancien "Supersub" aurait tout d'une bonne recrue. A n'en pas douter, OGS arriverait à conduire la génération dorée norvégienne, portée par Håland ou Odegaard vers de bons résultats.

7. Diego Simeone (Argentine)

Diego Pablo Simeone
Le "Cholo" Diego Simeone revient des abymes. / Soccrates Images/GettyImages

Pour être honnête, qui n'a jamais pensé à voir Diego Simeone s'installer un jour sur le banc de la sélection argentine ? Alors qu'il réalise un travail merveilleux à la tête de l'Atlético de Madrid depuis 2011, le Cholo pourrait finir par changer d'air.

Et forcément, plutôt que de le voir rejoindre une autre équipe européenne, tout un peuple aimerait voir le tacticien apporter sa grinta au sein de l'Albiceleste. Le rêve de tout un pays.

6. Jürgen Klopp (Allemagne)

Jurgen Klopp
Jürgen Klopp est adulé par les supporters de Liverpool. / Justin Setterfield/GettyImages

Avec Hans-Dieter Flick sur son banc, l'Allemagne peut dormir tranquille. Celui qui a réalisé des débuts fracassants en tant que coach professionnel avec le Bayern Munich s'est installé de manière durable à la tête de la sélection.

Mais toute aventure a une fin et, en toute logique, le nom de Jürgen Klopp - qui commence à réfléchir à un départ de Liverpool d'ici quelques années - revient avec insistance pour la succession d'Hansi. Le résultat s'annoncerait grandiose.

5. Carlo Ancelotti (Italie)

Carlo Ancelotti
Carlo Ancelotti n'a rien perdu de son talent d'entraîneur. / Quality Sport Images/GettyImages

Depuis son retour au Real Madrid, le "Mister" Carlo Ancelotti fait l'étalage de toute sa classe et réussit à inculquer son calme légendaire à ses troupes. Pour autant, dans les rangs merengue, le technicien italien ne paraît pas intouchable. Dès lors, l'idée de le voir atterrir un jour sur le banc de la sélection italienne émerge.

Et on le sait, conforté par la Fédération en dépit de la désillusion vécue contre la Macédoine, Roberto Mancini, n'aura plus le droit à l'erreur. Avant de céder sa place à Carletto ?

4. José Mourinho (Portugal)

Josè Mourinho
Et si le Special One, José Mourinho, dirigeait le Portugal ? / Alessandro Sabattini/GettyImages

Bon, nous sommes encore loin d'une arrivée de José Mourinho à la tête d'une sélection. Mais, en même temps, une telle éventualité ne paraît pas impossible. Et forcément, on adorerait voir le coach de la Roma s'installer sur le banc de la Seleçao portugaise.

Malheureusement, il n'aura peut-être pas la chance de coacher de nouveau Cristiano Ronaldo, qui approche de la fin. Mais le Special One pourrait apporter sa folie aux champions d'Europe 2016.

3. Josep Guardiola (Espagne)

Pep Guardiola
Josep Guardiola sélectionneur de l'Espagne, un simple rêve ? / Sebastian Frej/MB Media/GettyImages

Pep Guardiola est un magicien du football et un amoureux du beau jeu. Et cela tombe bien, s'il dispose à Manchester City de tous les joueurs nécessaires pour mettre en oeuvre sa philosophie axée sur une domination totale, le technicien espagnol pourrait imiter ses principes en prenant la direction de l'équipe d'Espagne.

Imaginez Guardiola diriger des joueurs comme Pedri, Gavi ou Yeremi ? Cela serait incroyable ! Et le destin s'annonce écrit d'avance.

2. Arsène Wenger (Angleterre)

Arsene Wenger
Et si Arsène Wenger revenait sur les terrains de football ? / Dave J Hogan/GettyImages

Depuis son départ d'Arsenal en 2018, Arsène Wenger n'est plus apparu sur un terrain de football. Ambassadeur auprès de la FIFA, le technicien alsacien oeuvre pour l'avancée de notre sport préféré loin des prés. Mais cela ne s'annonce pas définitif. Et si plusieurs rumeurs l'envoient à la direction sportive du PSG, nous rêvons de notre côté de le voir diriger une nouvelle équipe, et pourquoi pas une sélection !

Si l'équipe de France ne paraît pas à son ordre du jour, le légendaire ancien coach des Gunners pourrait faire des merveilles en Angleterre, avant de laisser pourquoi pas la place aux prodiges Frank Lampard ou Steven Gerrard.

1. Zinédine Zidane (France)

Zinedine Zidane
Zinédine Zidane est une légende du Real... comme joueur et entraîneur ! / Juan Manuel Serrano Arce/GettyImages

Ici, nous ne parlons pas que d'un scénario rêvé : d'imaginer Zinédine Zidane sur le banc de l'équipe de France n'a rien d'idyllique, cela ressemble à une suite logique et à un mariage évident. Encore à ce jour, tout porte à croire que l'ancien coach du Real Madrid prendra la relève de Didier Deschamps dans les mois ou les années à venir.

Et le résultat s'annonce tout bonnement grandiose ! Avec son calme, sa sérénité et son amour du jeu, l'ancien numéro 10 des Bleus ferait certainement des merveilles et laisserait la sélection tricolore au plus haut niveau.

facebooktwitterreddit