FC Barcelone

Leeds menace sévèrement le Barça après le transfert de Raphinha

Julien  Sournies
Raphinha lors du match amical contre les New York Red Bulls.
Raphinha lors du match amical contre les New York Red Bulls. / Ira L. Black - Corbis/GettyImages
facebooktwitterreddit

Lors de ce mercato estival, le FC Barcelone s'est attaché les services de l'ailier de Leeds contre une somme de 58 millions d'euros. Or, le club catalan n'a toujours pas réglé le montant. Si le Barça ne s'y résout pas avant une certaine date, le patron de l'écurie britannique promet une "affaire mondiale".

Le FC Barcelone est plus que jamais au coeur des débats. Depuis de nombreuses années, le club catalan est réputé pour ses problèmes financiers. Mais cela ne leur a visiblement pas empêché de débourser pas moins de 153 millions d'euros cet été, avec les arrivées de Robert Lewandowski, Jules Koundé ou bien encore Raphinha.

En effet, le 13 juillet dernier, le Brésilien faisait ses valises de Leeds afin de rallier le géant catalan contre un peu plus de 58 millions d'euros. Par la suite, le président de Leeds Andrea Radrizzani a déclaré ne pas comprendre comment les Blaugranas pouvaient se permettre de telles folies. "Je ne connais pas les coulisses, je ne sais pas comment ils ont soudainement trouvé l’argent", a-t-il confié lors d’un entretien pour The Athletic.

Le président de Leeds menace le Barça en cas de non-paiement

Pour rappel, le patron de l'écurie anglaise n'est pas le premier à avoir exprimé son incompréhension concernant le mercato barcelonais. Un peu plus tôt auparavant, le technicien du Bayern Munich Julian Nagelsmann avait fait le même constat suite au départ de Robert Lewandowski. "Barcelone est le seul club au monde qui n’a pas d’argent mais qui achète tous les joueurs qu’il veut. Je ne sais pas comment ils font. C’est un peu bizarre, un peu fou".

Or, le média britannique nous informe également que les Culés n'ont toujours pas réglé les 58 millions d'euros à Leeds. De ce fait, Andrea Radrizzani ne compte pas se laisser faire et annonce déjà des représailles si ces derniers ne règlent pas le paiement avant le 2 septembre : "On aura une affaire mondiale dans les médias à propos de Barcelone". Un énième coup dur pour le Barça.

facebooktwitterreddit