Ligue 1

Le XI des joueurs qui ont marqué l'Olympico au XXIème siècle

Steeven Occhipinti
Ils sont nombreux à avoir marqué l'Olympico
Ils sont nombreux à avoir marqué l'Olympico /
facebooktwitterreddit

Depuis quelques années déjà, l'Olympico est devenu l'une des affiches les plus attendues de la saison de Ligue 1. Et plusieurs joueurs ont déjà pu marquer de leur empreinte ce match entre l'OM et l'OL. Et pas toujours de la bonne manière ! Focus sur le XI des éléments auxquels on pense lorsqu'on évoque ce choc du championnat tricolore.


1. Gardien : Anthony Lopes

Anthony Lopes
Anthony Lopes avait fait parler de lui dans l'Olympico. / Jean Catuffe/GettyImages

On le sait, Anthony Lopes n'est pas le gardien le plus tendre de l'Hexagone. Et on a notamment pu le voir lors d'un Olympico bouillant. En 2018, lors d'une grosse échauffourée en fin de rencontre, le portier de l'OL assène une gifle à un membre du staff de l'OM. Un incident qui lui vaudra trois matches de suspension !

2. Défenseur central : Adil Rami

Marcelo Guedes, Adil Rami, Anthony Lopes
Adil Rami avait été coupable d'une grosse faute sur Marcelo en 2018. / Jean Catuffe/GettyImages

Toujours dans le même match, d'autres éléments ont pu se mettre en évidence de mauvaise manière. Et c'est notamment le cas d'Adil Rami ! Dans les derniers instants de la rencontre, le défenseur tricolore est coupable d'une grosse faute sur Marcelo. Un incident qui va faire complètement dégénérer cette fin de match !

3. Défenseur central : Marcelo

Marcelo Guedes
Marcelo avait provoqué les Marseillais, en montrant son maillot. / Jean Catuffe/GettyImages

On ne peut donc pas non plus épargner Marcelo ! Certes, il n'est pas coupable. Il aurait toutefois pu calmer l'incident. Le défenseur de l'OL a toutefois fait tout le contraire. Après la victoire des siens au Stade Vélodrome (3-2), il brandit son maillot devant les joueurs phocéens, déjà bien énervés.

Un geste qui va rendre l'altercation encore plus violente ! Un Olympico plus bouillant que jamais qui restera certainement longtemps dans les mémoires.

4. Défenseur central : Doria

FBL-FRA-LIGUE1-LYON-MARSEILLE
Doria a inscrit ses deux seuls buts avec l'OM contre l'OL. / JEFF PACHOUD/GettyImages

Annoncé comme un crack lors de son arrivée à Marseille en 2014, Doria sera finalement l'un des plus gros flops de l'histoire du club. Les supporters phocéens ne doivent pas avoir réellement de bons souvenirs en repensant au défenseur brésilien... Pourtant, il fait bel et bien partie de ceux qui ont marqué l'Olympico.

Auteur de seulement deux buts sous le maillot phocéen, Doria a pu les inscrire en l'espace de dix jours. Et les deux contre l'OL ! Il donnera notamment la victoire aux siens, lors des prolongations, des seixièmes de finale de la Coupe de France en 2017. Il en profitera pour célébrer avec le réputé geste de Salt Bae.

5. Milieu central : Dimitri Payet

TOPSHOT-FBL-FRA-L1-LYON-MARSEILLE
Le match aller entre l'OL et l'OM a été arrêté après que Dimitri Payet ait reçu une bouteille sur la tête. / PHILIPPE DESMAZES/GettyImages

Habitué à briller lors de l'Olympico, Dimitri Payet doit également en garder de mauvais souvenirs. Lors du match aller de cette saison, le match entre l'OL et l'OM a dû être arrêté après seulement quelques minutes. Le milieu offensif phocéen avait reçu une bouteille d'eau en pleine tête.

6. Milieu central : Juninho Pernambucano

Soccer - Ligue 1 - Olympique de Marseille vs. Olympique Lyonnais
Juninho Pernambucano avait brillé lors de l'Olympico en 2006. / Christian Liewig - Corbis/GettyImages

L'OL s'offre une large victoire sur la pelouse de Marseille en 2006 (4-1) ! Et qui d'autre que Juninho pour montrer la voie à suivre aux siens ? Il s'offre un doublé, dont un superbe coup-franc. Considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du club rhodanien, il a aura également laissé son empreinte dans cette affiche.

7. Milieu central : Mathieu Valbuena

FBL-FRA-LIGUE1-MARSEILLE-LYON
Mathieu Valbuena a reçu un accueil hostile pour son retour à Marseille. / FRANCK PENNANT/GettyImages

C'est un peu malgré lui que Mathieu Valbuena se retrouve dans ce onze de départ. Très apprécié lors de son passage à l'OM de 2006 à 2014, le milieu offensif tricolore est toutefois très vite redescendu dans l'estime des fans phocéens. La raison ? Il a décidé de rejoindre l'OL, seulement un an après son départ de Marseille.

Et Mathieu Valbuena doit se rappeler de son retour au Stade Vélodrome. En septembre 2015, il s'y déplace avec l'OL. Et le public marseillais lui réserve un accueil particulièrement hostile. Une poupée à son effigie sera notamment pendue dans les tribunes.

8. Milieu offensif : Memphis Depay

Memphis Depay
Memphis Depay a refroidi le Stade Vélodrome en 2018. / Jean Catuffe/GettyImages

On retrouve un autre élément qui a marqué l'Olympico, lors de ce mois de mars 2018. Avant les altercations qui ont gâché la fin de la rencontre, ce match a tenu toutes ses promesses. Alors qu'on semblait se diriger vers un score de parité, Memphis Depay est venu refroidir le Stade Vélodrome de la tête, dans les toutes dernières minutes (3-2). Un but qui restera longtemps dans les mémoires des deux équipes !

9. Ailier droit : Lucas Ocampos

FBL-FRA-LIGUE1-MARSEILLE-LYON
Lucas Ocampos pensait délivrer les siens lors de cet Olympico. / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/GettyImages

Pour un match capital dans la course au titre en 2015, Lucas Ocampos aurait pu entrer dans l'histoire de l'OM. Pourtant, l'arbitre de cet Olympico en a décidé autrement. Au Stade Vélodrome, le club phocéen pense ouvrir le score dans le dernier quart d'heure face au leader du championnat.

Sur un corner, Lucas Ocampos pousse le ballon derrière la ligne de but. Il se précipite fêter son but, mais les arbitres laissent jouer et considèrent que le ballon n'a pas franchi la ligne. Un fait de jeu qui a énormément fait parler !

10. Ailier gauche : Lisandro Lopez

Lyon's Argentinian forward Lisandro Lope
Lisandro Lopez s'était offert un doublé dans ce très célèbre Olympico. / PHILIPPE MERLE/GettyImages

Difficile de ne pas citer l'un des héros du très célèbre 5-5 du mois de novembre 2009 ! Et Lisandro Lopez s'était mis en évidence. L'OL était alors mené de deux buts à dix minutes du terme de la rencontre. Il inscrit deux réalisations, en trois minutes pour permettre à son équipe d'égaliser.

11. Attaquant : Bafétimbi Gomis

FBL-FRA-LIGUE1-MARSEILLE-LYON
Bafétimbi Gomis en a disputé des Olympico. / BORIS HORVAT/GettyImages

Il est l'un des meilleurs buteurs de l'histoire de l'Olympico. Il reste donc très compliqué de ne pas le placer dans les joueurs marquants de cette affiche. Surtout quand l'on sait qu'il a porté le maillot des deux équipes.

facebooktwitterreddit