Coupe du Monde 2022

Le XI de la RFA championne du monde en 1974

Jean Dubas
La RFA s'était adjugé la Coupe du monde en 1974
La RFA s'était adjugé la Coupe du monde en 1974 /
facebooktwitterreddit

Nation hôte, l'Allemagne de l'Ouest s'impose à domicile dans cette édition en triomphant en finale d'une formidable équipe des Pays-Bas emmenée par son génie, Johan Cruyff. Retour sur un onze en 4-3-3 solide sur le papier mais pas que.

1. Gardien : Sepp Maier

WORLD CUP-1978-WEST GERMANY-POLAND
Sepp Maier sous le maillot allemand / STAFF/GettyImages

696 matches avec le Bayern, l'un des plus grands gardiens de l'histoire du football et le dernier rempart de la nation considérée par certains comme la plus forte de tous les temps. Sa performance en finale contre les Pays-Bas restera dans les annales.

2. Latéral droit : Berti Vogts

FOOTBALL-WORLD CUP-GERMANY
Berti Vogts au duel / -/GettyImages

Il restera comme celui qui a muselé Johan Cruyff durant cette finale contre les Pays-Bas. 96 sélections avec l'Allemagne de l'Ouest. Un taulier dans l'une des meilleures équipes de tous les temps.

3. Défenseur central : Hans-Georg Schwarzenbeck

Un palmarès impressionnant mais surtout le parfait complément de Franz Beckenbauer en défense centrale pour l'Allemagne de l'Ouest. Hans-Georg Schwarzenbeck couvrait parfaitement les projections de son partenanire de la charnière centrale grâce à des aptitudes physiques au dessus de la moyenne.

4. Défenseur central : Franz Beckenbauer

TOPSHOT-WORLD CUP-1974-BECKENBAUER
Beckenbauer avec la Coupe du monde 1974 / STF/GettyImages

Der Kaiser, une véritable légende du football. Un des défenseurs centraux les plus emblématiques de l'histoire de ce sport au palmarès énorme et leader de cette équipe d'Allemagne de l'Ouest couronnée à l'Euro 1972 et au Mondial 1974. Une technique au dessus de la moyenne parfaitement complémentaire avec son compère de défense centrale : Hans-Georg Schwarzenbeck.

5. Latéral gauche : Paul Breitner

WORLD CUP-1982-ITALY-WEST GERMANY
Paul Breitner lors d'un match face à l'Italie en 1982 / STAFF/GettyImages

Paul Breitner c'est également un palmarès bien fourni en club (avec le Bayern et le Real notamment) comme en sélection (48 matchs, 10 buts). Attaquant de formation, Breitner a été placé arrière gauche un peu par défaut et a du s'habituer au poste, ce qui n'a pas semblé le déranger durant ce Mondial 1974 où il a fait parler sa forte personnalité. Trois buts dont un sur penalty en finale contre les Pays-Bas.

Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime. Dans ce troisième épisode avec Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem,  on va établir notre Top et Flop 3 des recrues du Barça des années 2010 !Cliquez ici pour vous abonner au podcast

6. Milieu central : Uli Hoeness

Jose Martinez Pirri, Uli Hoeness
Uli Hoeness avec le maillot de la RFA en 1976 / Getty Images/GettyImages

Les récentes générations le connaissent comme dirigeant du Bayern Munich allumant à tour de bras le PSG mais Uli Hoeness c'est avant tout l'un des grands noms du football allemand. L'un des meilleurs joueurs de cette équipe qui jouissait également d'une parfaite complémentarité avec Paul Breitner.

7. Milieu central : Wolfgang Overath

Wolfgang Overath
Wolfgang Overath en 1973 / Getty Images/GettyImages

Préféré à Netzer pendant le Mondial 1974, Wolfgang Overath a été privilégié par son sélectionneur, Helmut Schön pour sa faculté à répondre présent dans les parties tendues. Un choix payant puisque le milieu de terrain aura fortement aidé les siens, notamment dans une entame de tournoi délicate.

8. Milieu central : Rainer Bonhof

Rainer Bonhof of West Germany
Rainer Bonhof sous le maillot de l'Allemagne de l'Ouest / Getty Images/GettyImages

L'un des piliers de l'équipe, un travailleur de l'ombre qui marquera son premier but lors du match contre la Suède (4-2) durant ce Mondial 1974. Un travail à la remontée du ballon essentiel et une frappe de balle puissante. Un calvaire pour les milieux adverses.

9. Ailier droit : Jürgen Grabowski

Une légende de l'Eintracht Francfort. Celui qui nous a quittés le 10 mars dernier est l'un des grands noms du football allemand et aura lui aussi joué son rôle dans cette Coupe du monde 1974 avec notamment sa capacité à dribbler et percuter.

10. Avant-centre : Gerd Müller

14 buts inscrits en deux éditions de la Coupe du monde. Un record qui a tenu jusqu'aux 15 réalisations de Ronaldo entre 1998 et 2006. Der Bomber et ses 62 buts en 68 sélections ont participé à écrire les plus belles pages de l'histoire de l'Allemagne de l'Ouest. L'un des plus grands noms de l'histoire de ce sport qui nous a quittés l'année passée.

11. Ailier gauche : Bernd Hölzenbein

A l'exception du match de poule contre la RDA, Bernd Hölzenbein aura pris part à toutes les rencontres de ce Mondial 1974 et provoqué notamment le penalty amenant à l'égalisation de ses partenaires menés contre les Pays-Bas en finale.

Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime. Dans ce cinquième épisode avec Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem et Jean Dubas, on va établir notre Top et Flop 3 des recrues du Barça des années 2010 ! Cliquez ici pour vous abonner au podcast

facebooktwitterreddit