Coupe du Monde 2022

Le XI de l'Italie à la Coupe du Monde 2006

Elvin De Fazio
L'Italie de Fabio Grosso et Gianluca Zambrotta avait remporté la Coupe du monde en 2006.
L'Italie de Fabio Grosso et Gianluca Zambrotta avait remporté la Coupe du monde en 2006. /
facebooktwitterreddit

2006, Mondial en Allemagne et année du 4ème sacre de l'Italie en Coupe du Monde, le deuxième pays le plus titré dans la compétition. Les hommes de Marcello Lippi se sont imposés en finale aux tirs aux buts face à l'Equipe de France. 90min revient sur le 11 de la Nazionale lors de la Coupe du Monde 2006.


Formation : 4-4-1-1

1. Gardien : Gianluigi Buffon

Soccer - FIFA World Cup 2006 - Finals - Italy vs. France
Gianluigi Buffon avec le trophée de la Coupe du Monde / Eddy LEMAISTRE/GettyImages

Gianluigi Buffon, inutile de le présenter. Le sacre est enfin arrivé. Le meilleur gardien du monde à ce moment-là remporte sa première Coupe du Monde après avoir connu une relégation en Serie B avec la Juventus.

Il est élu meilleur gardien de la compétition et pour la statistique, le portier italien repoussera 93% des frappes adverses lors de la compétition. Monstrueux, Gigi est immense.

2. Arrière droit : Gianluca Zambrotta

Clint Dempsey, Gianluca Zambrotta
Gianluca Zambrottaface aux Etats-Unis lors du Mondial 2006 / Simon M Bruty/GettyImages

Gianluca Zambrotta, l'un des meilleurs latéraux lors de cette époque. Capable d'évoluer à droite comme à gauche, il sera tellement précieux pour le groupe italien. Il marquera d'ailleurs un but lors du Mondial, en quart de finale face à l'Ukraine.

3. Défenseur central : Fabio Cannavaro

Fabio Cannavaro, Marco Materazzi
Fabio Cannavaro après la victoire de l'Italie en finale / Alessandro Sabattini/GettyImages

Capitano Fabio Cannavaro. Quel Mondial du défenseur italien. Véritable patron, l'intervention défensive face à l'Allemagne en fin de match (demi-finale) montre parfaitement ce qu'a représenté ce joueur pour la Nazionale lors du Mondial. Seulement 2 buts encaissés en 7 matchs, c'est dire. Calme, intelligence, charisme, Fabio Cannavaro sera élu Ballon D'Or la même année.

4. Défenseur central : Marco Materazzi

Marco Materazzi
Marco Materazzi après le sacre en 2006 / Alessandro Sabattini/GettyImages

Durant ce Mondial, Marco Materazzi est passé par toutes les émotions possibles. Il ne débutera pas titulaire lors des deux premiers matchs de la Coupe du Monde, il marquera un but de la tête lors du troisième match des phases de poules face à la République Tchèque. Mais ce n'est pas fini.

Il est exclu face à l'Autriche en huitième pour un mauvais tacle, loupe le quart de finale et égalise en finale d'un coup de casque face à l'Equipe de France. La suite est connue par le monde entier : il reçoit un coup de boule de la part de Zinedine Zidane. Materazzi a vécu un film lors de l'été 2006.

5. Arrière gauche : Fabio Grosso

Fabio Grosso
Fabio Grosso après son but face à l'Allemagne en demi-finale / Shaun Botterill/GettyImages

À partir du troisième match des phases de poule face à la République Tchèque, Marcello Lippi va installer Fabio Grosso comme le titulaire fixe à gauche : choix payant.

Les prestations du joueur de Palerme sont plus que satisfaisantes mais un souvenir reste inoubliable en pensant à ce joueur : son but lors des toutes dernières minutes en demi-finale face à l'Allemagne sur une passe incroyable d'Andrea Pirlo, le tout commenté par Fabio Caressa et Beppe Bergomi sur Sky Italie. Magique.

6. Milieu droit : Mauro Camoranesi

Mauro Camoranesi
Mauro Camoranesi avec la Nazionale en 2006 / Simon M Bruty/GettyImages

Véritable pilier de la Juventus, Mauro Camoranesi sera un protagoniste de la victoire italienne en 2006. Le parfait exemple du joueur combattif, il était un élément clé de Marcello Lippi dans l'entre jeu. Il disputera 6 matchs durant la compétition.

7. Milieu central : Gennaro Gattuso

Italian midfielder Gennaro Gattuso holds
Gennaro Gattuso avec le trophée de la Coupe du Monde / STRINGER/GettyImages

Au cyclisme, Gennaro Gattuso serait sans aucun doute élu le plus combattif de l'étape. Sur un terrain de football, le milieu du Milan ne se ménageait pas, Ringhio était inépuisable. Il formera un duo de choc avec Andrea Pirlo au milieu.

8. Milieu central : Andrea Pirlo

Andrea Pirlo
Andrea Pirlo lors de la Coupe du Monde 2006 / Alex Livesey/GettyImages

Andrea Pirlo, le métronome de cette Nazionale. Il figurera logiquement dans le 11 type de la compétition. Pirlo c'est avant tout la classe, le talent mais surtout un calme hors du commun.

Lors d'une interview il y a quelques années, le Maestro italien avait dit : "Je ne ressens pas de pression, je n’y pense pas. Le 9 juillet 2006, j’ai passé l’après-midi à Berlin à faire la sieste et à jouer à la Playstation. Le soir je suis sorti et j’ai gagné la Coupe du Monde." Le natif de Flero sera un indiscutable dans ce groupe avec notamment cette passe fantastique pour Grosso en demi-finale face à l'Allemagne.

9. Milieu gauche : Simone Perrotta

Italian midfielder Simone Perrotta kisse
Simone Perrotta avec la Coupe du Monde 2006 / NICOLAS ASFOURI/GettyImages

C'est simple, Simone Perrotta a débuté l'intégralité des matchs de la Coupe du Monde en tant que titulaire. L'ancien joueur de la Roma avait confié qu'il était persuadé qu'il n'allait pas être convoqué pour le Mondial.

Joueur de l'ombre, Perrotta sera souvent titularisé à gauche par Marcello Lippi, poste inhabituel pour lui. Mais il a toujours répondu présent, raison pour laquelle il a systématiquement été titulaire.

10. Seconde pointe : Francesco Totti

Francesco Totti
Francesco Totti après le sacre en 2006 / Alessandro Sabattini/GettyImages

Fracture du péroné au mois de février, sa participation pour la Coupe du Monde est incertaine. Finalement la légende vivante de la Roma sera bel et bien parmi les convoqués de Marcello Lippi. Francesco Totti marquera un but lors de la compétition dont ce fameux à la 94ème face à l'Australie en huitième de finale sur pénalty.

Comme pour le but de Fabio Grosso, les commentateurs de Sky Italie restent inoubliables au moment du but : "Francescoooooooo Totti Totti Totti Totti Totti Totti Totti". Des frissons assurés.

11. Buteur : Luca Toni

Luca Toni
Luca Toni après son but face à l'Ukraine en quart de finale / Ben Radford/GettyImages

Le Mondial 2006 de Luca Toni n'est pas forcément impressionnant, il ne marquera d'ailleurs que deux buts un doublé en quart de finale face à l'Ukraine.

Malheureusement pour lui, mais sans aucune conséquence, il marquera un but face à Barthez lors de la finale face à la France mais ce but sera refusé. Peu importe, "SIAMO CAMPIONI DEL MONDO" ("nous sommes champions du monde") et ça, c'est le plus important pour l'Italie. Une blessure profonde pour l'équipe de France et ses supporters.

facebooktwitterreddit