Coupe du Monde 2022

Le XI de l'Italie à la Coupe du Monde 1982

Elvin De Fazio
L'Italie a remporté la Coupe du Monde 1982
L'Italie a remporté la Coupe du Monde 1982 /
facebooktwitterreddit

1982, année de la première Coupe du Monde organisée en Espagne. Année du 3ème sacre de l'Italie dans la compétition, plus de 40 ans après la dernière coupe remportée en 1838. Une victoire qui était tout sauf évidente, surtout après des débuts compliqués en phase de poules. La Nazionale battra l'Allemagne de l'Ouest (3-1) en finale. 90min revient sur le onze de la Squadra Azzurra durant le Mondial 82.


Formation : 4-3-3

1. Gardien : Dino Zoff

Dino Zoff
Dino Zoff avec le trophée de la Coupe du Monde 1982 / Alessandro Sabattini/GettyImages

Dino Zoff, l'un des plus grands gardiens de l'histoire du football. Le célèbre portier de la Juventus va soulever le trophée de la Coupe du Monde à l'âge de 40 ans, un record dans l'histoire du football. Pour l'anecdote, "SuperDino" disputera son dernier match en sélection à 41 ans.

2. Défenseur droit : Claudio Gentile

Claudio Gentile
Claudio Gentile avec la Coupe du Monde 82 / Getty Images/GettyImages

L'intraitable Claudio Gentile. Il est considéré comme l'un des défenseurs les plus rugueux de l'histoire. Il ne lâchait pas ses adversaires, il a notamment muselé un certain Diego Armando Maradona lors de la compétition.

Gentile est né en Lybie en 1953 mais ses parents sont originaires de Sicile. Il deviendra une véritable "bandiera" (légende) de l'hisoire de la Juventus avec plus de 400 matchs joués et 6 scudetti remportés.

3. Défenseur central : Fulvio Collovati

Dino Zoff, Fulvio Collovati
Fulvio Collovati avec Dino Zoff / STAFF/GettyImages

Fulvio Collovati a formé ce fameux trio défensif si solide lors de la Coupe du Monde 82 avec Scirea et Gentile. 7 matchs à son compteur lors de la compétition. Grand artisan du 3ème sacre italien en Coupe du Monde.

4. Défenseur central : Gaetano Scirea

Gaetano Scirea
AS Photo Archive / Alessandro Sabattini/GettyImages

Gaetano Scirea est l'un des plus grands défenseurs de l'histoire du ballon rond. Véritable légende de la Juventus et du football italien, le natif de Cernusco sul Naviglio nous a malheureusement quitté le 3 septembre 1989 à 36 ans lors d'un accident de voiture en Pologne.

Véritable pilier défensif, Scirea respirait la classe et le talent. Grand Monsieur.

5. Défenseur gauche : Antonio Cabrini

Antonio Cabrini
Antonio Cabrini avec l'Italie / Alessandro Sabattini/GettyImages

Cabrini est lui aussi une véritable légende de la Juventus avec plus de 400 matchs joués sous le maillot bianconero. Le natif de Crémone sera l'un des grands protagonistes du succès italien.

Tellement efficace et précieux défensivement mais aussi offensivement. Pour la petite histoire, il est surnommé le "beau gosse des Azzurri" parce qu'il faisait craquer plus d'une femme.

6. Milieu droit : Gabriele Oriali

Gabriele Oriali
Gabriele Oriali face à l'Argentine lors du Mondial 82 / Alessandro Sabattini/GettyImages

Gabriele Oriali était titulaire dans les matchs les plus importants de cette Coupe du Monde 82. Profil défensif, il sera l'un des joueurs clés à la récupération dans le milieu italien. L'exemple parfait du ratisseur de ballons.

7. Milieu central : Giuseppe Bergomi

Argentinian forward Diego Maradona (L) t
Giuseppe Bergomi au duel avec Diego Armando Maradona / DANIEL GARCIA/GettyImages

Giuseppe Bergomi a disputé l'intégralité de sa carrière à l'Inter entre 1980 et 1999. En 1982, lorsque l'Italie remporte le sacre, Beppe n'a que 18 ans, 6 mois et 17 jours. Il ne débutera pas titulaire au début de la compétition mais il sera lors des matchs face à la Pologne en demi et face à l'Allemagne de l'Ouest en finale à cause d'une blessure de Fulvio Collovatti.

8. Milieu gauche : Marco Tardelli

Marco Tardelli
Marco Tardelli sous le maillot de l'Italie / Alessandro Sabattini/GettyImages

Marco Tardelli est un joueur important pour Enzo Bearzot, le sélectionneur de la Nazionale durant la Coupe du Monde 1982. Considéré comme un joueur tenace, il remportera beaucoup de trophées avec la Juventus.

Tardelli aime marquer lors des finales : il inscrit le seul but lors de la finale aller de la Coupe UEFA face à l’Athletic Bilbao et marquera le but du 2-0 en finale de Coupe du Monde face à la RFA grâce à une belle reprise de volée. Sa célébration après ce but restera à jamais dans l'histoire du football italien.

Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime. Dans ce troisième épisode avec Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem,  on va établir notre Top et Flop 3 des recrues du Barça des années 2010 !Cliquez ici pour vous abonner au podcast

9. Attaquant droit : Bruno Conti

Bruno Conti est lui aussi un titulaire indiscutable de la Nazionale 82. Un lien spécial existe entre lui et l'AS Roma où il a disputé plus de 300 matchs.

10. Buteur : Paolo Rossi

Bruno Conti, Giancarlo Antognoni, Paolo Rossi, Dino Zoff, Francesco Graziani, Franco Selvaggi
Paolo Rossi qui soulève le trophée de la Coupe du Monde / Alessandro Sabattini/GettyImages

"Pablito", le meilleur joueur du tournoi. Paolo Rossi terminera meilleur buteur de la compétition avec 6 réalisations. Début de tournoi compliqué pour le natif de Sienne puis le buteur italien deviendra intraitable.

Triplé face au Brésil, deux buts face à la Pologne et une réalisation en finale. Il est élu Ballon D'Or la même année. Une pensée pour cet immense joueur qui nous a quitté le 9 décembre 2020 à l'âge de 64 ans.

11. Attaquant gauche : Francesco Graziani

Francesco Graziani, Luciano De Maria
Francesco Graziani à droite de la photo / Alessandro Sabattini/GettyImages

La Coupe du Monde 82 aurait très certainement été différente sans Francesco Graziani. La raison ? Il a inscrit ce fameux but de la tête face au Cameroun en face de poules, il qualifie donc la Nazionale au deuxième tour de la compétition.

Originaire du Latium, Graziani remportera le dernier scudetto du Toro à ce jour (saison 1975-76). Contrairement à de nombreux joueurs à cette époque, il n'aura jamais joué pour la Juventus, l'Inter ou Milan.

facebooktwitterreddit