Coupe du Monde 2022

Le XI de l'Équipe de France à la Coupe du monde 2010

Julien  Sournies
Le XI des Bleus à la Coupe du Monde 2010
Le XI des Bleus à la Coupe du Monde 2010 /
facebooktwitterreddit

À l'occasion de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, les Bleus étaient dans l'optique de se venger de la terrible désillusion subi quatre ans auparavant face à l'Italie. Cependant, cette 19ème édition a finalement viré au drame pour l'Équipe de France qui a vu son tournoi s'achever dès les phases de poule. Retour sur ce XI malheureux de l'Équipe de France à la Coupe du monde 2010 !

Formation : 4-2-3-1

1. Gardien de but : Hugo Lloris

Hugo Lloris
Hugo Lloris avec les Bleus. / Streeter Lecka/GettyImages

Pour sa première compétition internationale, l'actuel gardien des Bleus n'a pas réellement brillé en 2010. Durant le Mondial, Lloris ne parvient pas à sauver les Bleus de la débâcle sud-africaine.

Le Lyonnais se révèle d'ailleurs comme étant le principal fautif, lors dudernier match de poule, sur le premier but des Bafana Bafana à la suite d'une sortie aérienne manquée.

2. Latéral droit : Bacary Sagna

Bakari Sagna
Bacary Sagna avec les Bleus. / Clive Mason/GettyImages

Avec la confiance de son sélectionneur Raymond Domenech, Bacary Sagna figure dans la liste des 23 joueurs pour le Mondial sud-africain. Mais tout comme l'ensemble de ses coéquipiers, le défenseur des Gunners déçoit lors de ce Mondial en se montrant friable sur son côté lors des trois matchs disputés contre l'Uruguay, le Mexique et l'Afrique du Sud.

3. Défenseur central : William Gallas

William Gallas
William Gallas avec les Bleus. / Christof Koepsel/GettyImages

Après que Thierry Henry ait été écarté de l'équipe-type, le brassard de capitaine était prédestiné à William Gallas. Or, c'est Patrice Évra qui en a hérité contre toute attente.

Durant la compétition, il n'échappe pas au naufrage complet de l'équipe de France et se fait plutôt remarquer hors du terrain, en ayant notamment adressé un doigt d'honneur à un journaliste.

4. Défenseur central : Éric Abidal

Theo Walcott, Eric Abidal
Eric Abidal avec les Bleus. / Laurence Griffiths/GettyImages

Aligné aux côtés de William Gallas lors des deux premiers matchs de poule, Éric Abidal n'a pas pris part au troisième face à l'Afrique du Sud, au profit de Sébastien Squillaci. Tout au long de la compétition, le défenseur catalan n'a absolument pas surfé sur sa bonne dynamique acquise avec le FC Barcelone.

5. Latéral gauche : Patrice Évra

Patrice Evra
Patrice Évra avec les Bleus. / Christof Koepsel/GettyImages

Patrice Évra a été l'un des principaux responsable lors du fiasco de Knysna. Alors qu'il était le capitaine des Bleus, le joueur a déçu par ses prestations illégitimes d'un chef de troupe que ce soit sur ou hors de la pelouse.

De ce fait, l'arrière gauche mancunien s'est retrouvé sur le banc lors du dernier match de poule contre le pays hôte. Peu après les événements, l'iconique défenseur tricolore Lilian Thuram a même exigé que Patrice Évra soit exclu définitivement de la sélection.

6. Milieu défensif : Jérémy Toulalan

Cuauhtemoc Blanco, Jeremy Toulalan
Jérémy Toulalan avec les Bleus. / Streeter Lecka/GettyImages

Aligné en double pivot aux côtés d'Abou Diaby, Jérémy Toulalan réalise une Coupe du monde en-dessous de sa saison à l'OL. Lors de la compétition, il a écopé deux cartons jaunes durant les deux premières rencontres et a donc été suspendu contre l’Afrique du Sud. Passé littéralement à côté de son Mondial, le milieu de terrain de l'Olympique lyonnais est même à l'origine de la grève de Knysna.

7. Milieu central : Abou Diaby

Abou Diaby
Abou Diaby avec les Bleus. / Christof Koepsel/GettyImages

Auteur de prestations convaincantes lors des trois matchs de préparation, Abou Diaby se voit vite jouer les premiers rôles au sein du dispositif de Raymond Domenech. Le sélectionneur décide d'ailleurs de le titulariser pour le premier match contre l'Uruguay (0-0) et il en a été de même face au Mexique et l'Afrique du Sud. Le milieu d'Arsenal s'est révélé comme l'un des seuls joueurs ayant donné satisfaction côté français.

8. Milieu offensif droit : Sidney Govou

Sidney Govou
Sidney Govou avec les Bleus. / Jamie McDonald/GettyImages

Sidney Govou abordait le Mondial avec la confiance la plus totale de la part de Raymond Domenech. L'attaquant lyonnais a pris part à tous les matchs de la compétition.
Décevant lors des deux premières rencontres, le natif du Puy-en-Velay a débuté depuis le banc au dernier match contre l'Afrique du Sud. Rentré à dix minutes de la fin de la rencontre, il n'a rien changé à la physionomie du match et a par la même occasion pris part à sa dernière sélection sous le maillot frappé du coq.

9. Milieu offensif central : Franck Ribéry

Franck Ribery
Franck Ribéry avec les Bleus. / Clive Rose/GettyImages

Considéré comme un cadre de l'Équipe de France, Franck Ribéry n'a pas tenu à sa réputation. Le Bavarois a lui-aussi été l'un des grands artisans de la grève du bus à Knysna. Durant le Mondial, il n'a pas vraiment brillé mis à part une jolie passe décisive pour Florent Malouda, lors de la défaite face à l'Afrique du Sud. Il a également fait partie des joueurs sanctionnés par le futur sélectionneur Laurent Blanc.

10. Milieu offensif gauche : Florent Malouda

Eric Abidal, Florent Malouda, Patrice Evra
Florent Malouda avec les Bleus. / Christof Koepsel/GettyImages

Avec Abou Diaby, Florent Malouda a été l'une des rares satisfactions tricolores lors de la débâcle sud-africaine. Pourtant sur le banc durant le match d'ouverture contre l'Uruguay, l'ailier des Blues a retrouvé sa place de titulaire à l'occasion du deuxième match contre le Mexique.

Durant la rencontre, il a livré une prestation convenable à l’inverse de ses coéquipiers malgré la défaite. Puis, de manière invraisemblable, Malouda retrouve le banc contre l'Afrique du Sud. Lors de ce dernier match chaotique, Malouda inscrit l'unique but de la France dans ce Mondial (70e). Cependant, tout comme ses coéquipiers, il n'a pas échappé aux critiques concernant le fiasco de Knysna.

11. Avant-centre : Nicolas Anelka

Nicolas Anelka
Nicolas Anelka avec les Bleus. / Laurence Griffiths/GettyImages

La raison du fiasco. Lors de la mi-temps du match France-Mexique, Raymond Domenech fait des reproches à Nicolas Anelka quant à son placement sur le terrain. Ce dernier, frustré, aurait tenu des propos injurieux envers son sélectionneur.

À la suite de cet événement, l'attaquant de Chelsea a été remplacé à la mi-temps puis exclu de l'équipe de France pour le reste du Mondial. Cette éviction a donc provoqué la fameuse grève de l'entraînement des joueurs de l'EDF, peu avant l'ultime rencontre face à l'Afrique du Sud.

Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime. Dans ce troisième épisode avec Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem,  on va établir notre Top et Flop 3 des recrues du Barça des années 2010 ! Cliquez ici pour vous abonner au podcast

facebooktwitterreddit