Coupe du Monde 2022

Le XI de l'Allemagne à la Coupe du Monde 2014

Emmanuel Lanoe
Le sauveur de la finale face à l'Argentine, Mario Götze.
Le sauveur de la finale face à l'Argentine, Mario Götze. /
facebooktwitterreddit

Pour la vingtième édition de la Coupe du Monde, le football pose ses valises dans son pays : le Brésil. Sous le soleil de Rio de Janeiro, c’est pourtant bien les Allemands qui vont aller chercher une quatrième étoile, 24 ans après leur dernier sacre.

Sans pitié, les joueurs de Joachim Löw vont rouler sur la compétition et surtout sur le pays organisateur, avec l’un des matchs les plus connus dans le football : Allemagne 7 – 1 Brésil. Une humiliation qui provoquera des larmes dans les tribunes du Maracana et qui restera à jamais gravée dans les mémoires de chaque fan de football, avant la victoire contre l’Argentine de Lionel Messi en finale. 

1. Gardien : Manuel Neuer

FBL-WC-2014-MATCH58-FRA-GER
Manuel Neuer était tout simplement imbattable lors du quart de finale face à la France de Benzema. / CHRISTOPHE SIMON/GettyImages

Certains observateurs lui auraient donné le ballon d’or après son année 2014, troisième derrière Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, Manuel Neuer arrive avec le statut de meilleur gardien du monde pour ce Mondial au Brésil.

Un statut qu’il va assumer. Notamment en huitième de finale face à l'Algérie où il sauve l'équipe allemande en jouant presque libéro, puis contre l'équipe de France en quart de finale, avec notamment un arrêt décisif sur Karim Benzema dans les dernières minutes. En finale, les Argentins ne cadrent pas leurs frappes et le portier garde ses cages inviolées. Il sera élu gardien de la compétition.

2. Latéral gauche : Benedikt Howedes

Lionel Messi, Benedikt Hoewedes
Benedikt Hoewedes au marquage de Lionel Messi pendant la finale contre l'Argentine. / Simon M Bruty/GettyImages

Légende de Schalke 04, Benedikt Howedes, habituellement titularisé dans l’axe de la défense est aligné sur le côté lors de ce Mondial, auquel il va participer à toutes les rencontres. Plutôt lent, l’Allemand est rarement mis en difficulté lors du tournoi hormis contre l’Algérie.

Il est l’une des valeurs sûres du sélectionneur Joachim Löw, à tel point que lors de l’exercice 2015/2016, il manque une grosse partie de la saison en raison des blessures mais est quand même appelé pour participer à l’Euro en France et prend part à chaque rencontre.

3. Défenseur central : Jerome Boateng

FBL-WC-2014-MATCH64-GER-ARG
Jérôme Boateng avec sa fille, après la victoire en finale. / FABRICE COFFRINI/GettyImages

D’abord aligné latéral droit, il va prendre la place de Mertesacker et rejoindre Matts Hummels dans la défense centrale. Rapide, puissant et surtout doté d’un jeu au pied redoutable, Jerome Boateng est la première rampe de lancement de la sélection allemande avec ses nombreuses transversales qui cassent les lignes adverses.

Il est titulaire pour tous les matchs au Brésil et fait partie de la colonne vertébrale de la Nationalmannschaft. 

4. Défenseur central : Matts Hummels

Germany v Argentina: 2014 FIFA World Cup Brazil Final
Hummels, auteur du seul but de la rencontre entre l'Allemagne et la France. / Simon M Bruty/GettyImages

Pilier du Borussia Dortmund et titulaire indiscutable avec la Nationalmannschaft, Matts Hummels va livrer une Coupe du Monde de haute volée au Brésil. Buteur dès le premier match contre le Portugal (4-0), il loupe les huitièmes de finale face à l’Algérie mais est de nouveau sur la feuille de match en quart de finale, il inscrit le seul but du match et élimine la France.

 Il est titulaire une nouvelle fois lors de la demi-finale et la finale où il n’est pas très inquiété par les offensives adverses.

5. Latéral droit : Philipp Lahm

Philipp Lahm
Le Capitaine de la Nationalmannschaft, Philipp Lahm. / Martin Rose/GettyImages

Capitaine de cette sélection, Philipp Lahm est dans un premier temps positionné au poste de milieu défensif comme au Bayern de Munich sous les ordres de Pep Guardiola. Lors du huitième de finale face à l’Algérie, l’Allemagne ne passe pas loin de se faire éliminer.

Joachim Löw décide de le repositionner sur le couloir droit de la défense. Un changement qui aura un effet immédiat. Sur les trois derniers matchs de la compétition, la Nationalmannschaft n’encaisse qu’un seul but, à la 90ème minute contre le Brésil (7-1). Le capitaine soulève la quatrième coupe du Monde allemande.

6. Milieu défensif : Sami Khedira

Sami Khedira, Fernandinho
Sami Khedira, ici à la lutte avec Fernandinho. / Buda Mendes/GettyImages

Titulaire au Real Madrid, Sami Khedira a connu une année difficile en raison de ses blessures. Touché au ligament interne lors d’un match amical face à l’Italie en novembre 2013, sa participation au mondial brésilien est remise en doute. Finalement, il fait partie des 23 joueurs sélectionnés par Joachim Löw.

Ménagé lors du dernier match de poule contre les Etats-Unis, il rentre en huitième de finale face à l’Algérie pour donner de l’air au milieu allemand. Titulaire le reste du temps, il inscrit même un but lors de la fameuse victoire 7-1 en demi-finale, mais manque la finale en se blessant à l’échauffement. Il soulèvera tout de même le trophée avec ses coéquipiers.

7. Milieu défensif : Bastian Schweinsteiger

SOCCER : FIFA World Cup 2014 - Quarter Final - Germany v France
Bastian Sweinsteiger réalise un match excellent lors du quart de finale contre la France. / Matthew Ashton/GettyImages

Pour sa troisième coupe du monde, « Basti » ne participe pas aux premières rencontres du tournoi. Ménagé à cause de ses pépins physiques, le milieu du Bayern Munich redevient titulaire lors du dernier match de la phase de groupes.

Il redevient vite indispensable au sélectionneur allemand et livre une prestation impressionnante contre la France en se comportant en véritable parton. Avec son activité et son impact il est l’un des meilleurs  joueurs sur la pelouse en finale.

8. Milieu gauche : Thomas Müller

Thomas Mueller
Thomas Müller est auteur d'un triplé contre Portugal, pour l'entrée en lice de l'Allemagne à la coupe du Monde. / Stu Forster/GettyImages

Corps frêle, peu élégant, chaussettes basses.  A première vue, rien ne laisse penser que l’attaquant du Bayern Munich est une réelle menace. Pourtant, le meilleur buteur de la Nationalmannschaft pendant cette coupe du Monde est un véritable poison pour les défenses adverses.

Teigneux, toujours au pressing et grande gueule, Thomas Müller réalise un excellent début de tournoi avec un triplé face au Portugal et provoque l’expulsion du défenseur Pepe. Il offre également la victoire pour le dernier match de poule contre les Etats-Unis (1-0). Sa dernière réalisation est l’ouverture du score qui amènera à l’humiliation brésilienne. En plus de ses cinq buts, l’Allemand a réalisé deux passes décisives.

9. Milieu offensif : Toni Kroos

FBL-WC-2014-MATCH61-BRA-GER
Face au Brésil, Toni Kroos est élu homme du match. / GABRIEL BOUYS/GettyImages

Véritable maître à jouer de cette sélection allemande, Toni Kroos va lui aussi évoluer à différents postes durant cette coupe du Monde au Brésil. D’abord aligné en milieu relayer, le milieu du Bayern de Munich va ensuite prendre place ne numéro 1O.

 Véritable artilleur sur les coups de pied arrêtés, il réalise une passe décisive sur un corner pour Matts Hummel au premier match de poule, puis sur coup franc contre la France une nouvelle fois pour le défenseur du Borussia Dortmund. En demi-finale contre le Brésil, il est élu homme du match en ayant inscrit un doublé en deux minutes (le plus rapide de l’histoire de la coupe du Monde) et réalise une nouvelle passe décisive. Il fait partie du 11 type de la Coupe du Monde.

10. Milieu droit : Mesut Özil

Mesut Oezil
Özil buteur face à l'Algérien, son seul but de la compétition. / Martin Rose/GettyImages

Il aurait dû être le leader offensif de cette équipe, mais Mesut Özil va décevoir la grande majorité des amateurs de football durant le tournoi. Le numéro huit allemand n’arrive pas à tirer à son épingle du jeu malgré un but contre l’Algérie et une passe décisive face au Brésil.

Des statistiques bien maigres pour un joueur de son calibre. Malgré des performances bien en-deçà de son niveau, le milieu d’Arsenal sera aligné titulaire tout au long de la compétition. Seule déception du 11.

11. Attaquant : Miroslav Klose

Miroslav Klose
Contre le Brésil, Miroslav Klose devient le meilleur buteur de l'histoire de la coupe du Monde. / Robert Cianflone/GettyImages

Attaquant historique de la Nationalmannschaft, Miroslav Klose ne démarre pas en tant que titulaire sa quatrième coupe du Monde avec l’Allemagne. Ses premières minutes ont lieu contre le Ghana où il rentre peu après l’heure de jeu et sur son premier ballon il offre l’égalisation à son pays (2-2) et égalise par ailleurs le record du nombre de buts en coupe du Monde détenu par Ronaldo : 15 réalisations.

Il joue son premier match titulaire contre la France et ne lâchera plus sa place jusqu’au bout du tournoi, en demi-finale contre le Brésil, il inscrit son seizième but et devient le meilleur buteur de l’histoire des mondiaux devant le Brésilien et Gerd Müller. S’il joue la finale, il est remplacé par Mario Götze, futur héros de la nation.  

Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime. Dans ce cinquième épisode avec Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem,  on va établir notre Top et Flop 3 des recrues du Barça des années 2010 !Cliquez ici pour vous abonner au podcast

facebooktwitterreddit