Ligue des Champions

Le XI combiné des quarts de finale de la Ligue des champions

Thomas Clerbout
Le XI combiné des quarts de finale de la Ligue des champions
Le XI combiné des quarts de finale de la Ligue des champions /
facebooktwitterreddit

Ces quarts de finale de Ligue des champions nous ont réservé leur lot de surprises. A commencer par Villarreal, tombeur du Bayern Munich, sans oublier les deux performances décisives de Karim Benzema face à Chelsea. En bref, plusieurs joueurs nous ont impressionné, et voici le XI combiné ultime des quarts de finale de la Ligue des champions édition 2022.


1. Gardien de but : Thibaut Courtois

Thibaut Courtois
Thibaut Courtois / Shaun Botterill/GettyImages

Avec Karim Benzema et Luka Modric, Thibaut Courtois complète le trio des sauveurs madrilènes. Sans ses performances lors des deux matchs face à Chelsea, les Merengue ne se seraient probablement pas hissés jusqu'en demi-finale de la compétition. Imposant dans ses cages, le Belge a stoppé 8 des 12 tirs cadrés des Blues sur l'ensemble des deux matchs.

2. Latéral droit : Reece James

Mason Mount, Reece James
Reece James / Jonathan Moscrop/GettyImages

On connaissait déjà ses qualités de vitesse et de débordement, mais moins ses qualités de défenseur pur. Face au Real Madrid, le jeune Reece James s'est illustré dans ce domaine, donnant du fil à retordre à Vinicius Jr sur le côté.

L'exemple parfait est celui du match retour au stade Santiago Bernabeu. Sur les 120 minutes jouées par l'international anglais, il a remporté 11 de ses 13 duels au sol et 100% de ses duels aériens. Il termine la rencontre avec 88% de passes réussies dont deux centres qui auraient pu faire mouche.

Il vient tout simplement confirmer sa bonne prestation du match aller, en y ajoutant un supplément d'âme qui a littéralement traversé l'écran de notre télévision.

3. Défenseur central : Raúl Albiol

Raúl Albiol
Raúl Albiol / Eurasia Sport Images/GettyImages

Grand artisan de l'exploit de Villarreal face au Bayern Munich, Raúl Albiol a prouvé qu'il n'y a pas d'âge pour performer au haut niveau. Le capitaine espagnol a dégoûté les Bavarois en ne perdant aucun de ses duels au sol sur l'ensemble des deux confrontations.

Robert Lewandowski a été muselé et n'a pu inscrire qu'un seul but sur les deux matches. En ce qui concerne sa qualité de relance, avec 89% de passes réussies sur les deux rencontres, il ne fait aucun doute qu'il a été d'une importance primordiale dans l'exploit du sous-marin jaune. La preuve en est son trophée d'homme du match à l'Allianz Arena.

4. Défenseur central : Ibrahima Konaté

FBL-EUR-C1-LIVERPOOL-BENFICA
Ibrahima Konaté / PAUL ELLIS/GettyImages

Le défenseur français de Liverpool gravit les échelons et se retrouve titulaire aux côtés de Virgil van Djik en quart de finale aller et retour de Ligue des champions. Il n'a pas déçu son entraîneur puisqu'il a été l'auteur de deux buts.

Le premier au match aller, et le second au match retour. Une performance qui se devait d'être soulignée, même si des joueurs comme Aymeric Laporte ou John Stones, ont, eux aussi, réalisé de belles performances.

5. Latéral gauche : Joao Cancelo

Joao Cancelo
Joao Cancelo / Soccrates Images/GettyImages

Il semble être indéboulonnable à ce poste tant son importance dans le jeu de Manchester City est grande. Comme latéral gauche ou droit, il excelle défensivement et propose énormément de solutions à Pep Guardiola lorsqu'il s'agit d'attaquer le but adverse.

De même à la construction des actions, ses qualités de dribble, de vitesse et de centre, sont tout simplement hors du commun. Il termine les deux rencontres face à l'Atlético Madrid avec plus de 88% de passes réussies et 70% de duels remportés. Un élément phare du Manchester City édition 2021-2022.

6. Milieu central : Daniel Parejo

Daniel Parejo
Daniel Parejo / Eurasia Sport Images/GettyImages

La tour de contrôle d'Unai Emery s'est confortablement installée dans le milieu de terrain de cette équipe type des quarts de finale de la C1. Car si les Espagnols ont réussi à créer l'exploit, c'est aussi grâce à lui.

Toujours dans le bon tempo, toujours bien placé, le milieu de terrain de 32 ans arrive à un âge où son football est plus maîtrisé que jamais. Avec son compère Etienne Capoue, ils forment un milieu en double pivot quasiment injouable pour quiconque voulant instaurer un pressing haut.

Très peu de pertes de balles pour l'Espagnol, en plus d'un pied magique qui offre la passe décisive à Danjuma lors du match aller. En bref, il est le maestro de l'équipe tombeuse du Bayern Munich, rien que ça.

7. Milieu relayeur : Luka Modric

Real Madrid v Chelsea - UEFA Champions League
Luka Modric / Anadolu Agency/GettyImages

Match après match, Luka Modric prouve qu'il en a encore sous la semelle. Et pas qu'un peu d'ailleurs. Cette impression de facilité et cet abattage sur le terrain ne devraient pas être réunies en un seul joueur. Car oui, le Croate est véritablement un code de triche.

Sans son inspiration de l'extérieur du pied vers Rodrygo, les Madrilènes n'auraient probablement pas réussi à retourner la situation et se qualifier pour les demis. Plus besoin de présenter le joueur qui régale la planète football depuis 10 ans maintenant au Real Madrid.

8. Milieu relayeur : Kevin De Bruyne

Kevin De Bruyne
Kevin De Bruyne / Alex Livesey - Danehouse/GettyImages

Sans conteste, Kevin De Bruyne mérite sa place dans ce XI. Le chef d'orchestre de Guardiola est au four et au moulin dans cette équipe de City, tombeuse de l'ultra défensif Atlético de Madrid.

L'impression visuelle qu'il dégage est celle d'un joueur qui a la maitrise sur tous les acteurs de son environnement sur le terrain. Il est d'ailleurs celui qui a inscrit le but synonyme de qualification des Citizens au match aller.

9. Attaquant droit : Darwin Nunez

Darwin Nunez
Darwin Nunez / John Berry/GettyImages

Buteur au match aller et au match retour face à Liverpool, l'Uruguayen de Benfica a fait tout ce qu'il a pu pour essayer de faire rêver ses supporters. Malheureusement, ses performances n'ont pas évité aux siens de sortir en quart de finale de la compétition.

Attendu comme l'un des futurs grands attaquants du football européen, il n'a déçu aucun observateur et même impressionné la plupart. Fer de lance d'un Benfica ayant inscrit quatre buts en deux matchs de C1 face à Liverpool, sa place dans ce XI est plus que méritée.

10. Buteur : Karim Benzema

Karim Benzema
Karim Benzema / David Ramos/GettyImages

S'il y avait ne serait-ce qu'un doute sur la présence du buteur madrilène dans ce XI, vous pouvez tout de suite être rassuré. Le Nueve n'a pas fait dans la dentelle face à Chelsea. Quatre buts en deux matchs, dont un triplé au match aller.

Son but au retour qualifie la Casa Blanca et offre l'espoir d'un nouveau sacre européen à tout un club. S'il y avait un brassard de capitaine à décerner dans ce XI, c'est le tricolore qui en aurait hérité.

11. Attaquant gauche : Kai Havertz

Kai Havertz
Kai Havertz / David Ramos/GettyImages

L'Allemand aura été d'une grande classe techniquement parlant et son utilisation du ballon a grandement mis en danger la défense madrilène. Buteur au match aller, il est resté muet au retour mais a distillé de très bon ballons pour ses partenaires.

Il n'a loupé que très peu de transmissions de balle et a évolué à un autre poste au retour au Santiago Bernabeu. On connaît la polyvalence du joueur, mais il avait décidément l'air plus à l'aise en faux numéro 9.

Si d'autres joueurs auraient pu prétendre être devant lui dans ce XI, c'est le gaucher qui nous a le plus marqué lors de ces quarts de finale de Ligue des champions.

facebooktwitterreddit