Fan Voice

Le TOP 10 des déclarations de Jean-Michel Aulas sur le PSG

Jean Dubas
Aulas prend un malin plaisir à tacler le PSG
Aulas prend un malin plaisir à tacler le PSG / John Berry/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le président de l'Olympique Lyonnais prend un malin plaisir à adresser des tacles au club de la capitale. Florilège des meilleurs avant la rencontre entre les deux équipes ce dimanche (20h45).


1. Le lancement des hostilités - 1989

FOOTBALL-UEFA-TIRAGE
Aulas est un chambreur de longue date / VANINA LUCCHESI/GettyImages

"Je n'avais encore jamais gagné à Paris... ! ... Bien sûr, c'est la 1ère fois que j'y joue"

Le boss de l'OL n'a pas perdu de temps pour chambrer le PSG et dès son premier match en Ligue 1 au Parc des Princes (victoire 1-0), Aulas a posé les bases.

2. Les impôts du Qatar - 21 juin 2016.

FBL-FRA-L1-PSG
Nasser al-Khelaïfi / PHILIPPE LOPEZ/GettyImages

"Quand on est Français, on paie ses impôts comme tout le monde ; quand on est Qatarien, je crois comprendre qu'on n'a pas les mêmes règles fiscales que les autres. Si, derrière, on a la capacité à dépenser plus que les autres sans qu'il y ait de contrôle, c'est insupportable"

Ce n'est plus une nouveauté désormais, Jean-Michel Aulas a toujours eu un certain mal à accepter l'entrée d'une surpuissance financière dans le championnat de France et n'a jamais raté une occasion de le faire savoir.

3. Du pétrole contre des idées - 4 septembre 2015

President of the French L1 football club
Un président qui a des idées / BERTRAND GUAY/GettyImages

"Paris a le pétrole, nous avons les idées"

Au regard du classement des deux équipes cette saison, mieux vaut avoir du pétrole.

4. Toujours une histoire de pétrole - 6 août 2017

FBL-EUR-C1-PSG-TRAINING
Quand tu as trouvé du pétrole sous tes pieds / FRANCK FIFE/GettyImages

"Ou vous avez la chance d'avoir du pétrole et du gaz sous les pieds et vous pouvez vous payer tout ce que vous voulez, ou vous ne les avez pas, et dans ce cas-là, vous êtes obligés de combattre pied à pied pour avoir les deux places européennes qui rapportent de l'argent"

La punchline sur le pétrole, toujours indémodable.

5. L'argent surnaturel - 21 août 2017

Kylian Mbappe, Lionel Messi, Neymar
Les 3 fantastiques / Marc Atkins/GettyImages

"Si vous empilez tout dans une équipe avec de l'argent surnaturel, il n'y a plus de compétition ! C'est une orientation dangereuse pour le football français"

Bon pour le coup, la saison en cours confirme un certain écrasement du championnat par le club de la capitale. Fallait foncer sur Messi aussi Jean-Mimi.

6. La politique d'investissement excessive du PSG - 3 août 2016

Neymar Jr, Nasser Al-Khelaifi
Neymar signe au PSG en 2017 / Jean Catuffe/GettyImages

"Le PSG poursuit une politique excessive d'investissement qui va abaisser la compétitivité de notre Ligue 1 : trop c'est trop."

Et c'est pas l'argent de l'Europa League qui va permettre à l'OL d'en faire autant.

7. Le Qatar ne fait pas partie de la France - 30 avril 2016

CHINA-FRANCE-FBL-ACQUISITION
Une des meilleures punchlines d'Aulas / GREG BAKER/GettyImages

"C'est bien d'avoir une finale du Championnat de France car le Qatar ne fait pas partie de la France."

Après une victoire face au GFC Ajaccio, JMA avait déclaré à la presse que le match suivant de Lyon face à l'AS Monaco était comme une finale. En sous-entendant que le PSG ne jouait pas dans le même championnat vu sa supériorité. Très fin.

8. La location de Mbappé - 29 août 2017

Kylian Mbappe
Mbappe est arrivé contre 180 millions d'euros au PSG / Eurasia Sport Images/GettyImages

"Lorsque je vois la location d'un joueur avec une option d'achat à 180 millions d'euros, je m'interroge pour savoir si on ne veut pas contourner les règlements"

Pour sa défense, cette année là, le président de l'OL n'a pas été le seul à s'offusquer de voir débarquer deux joueurs contre 400 millions d'euros à Paris lors de l'été 2017.

9. "La peste et le choléra" - 25 janvier 2018

Nasser Al-Khelaifi, Bertrand Desplat
Nasser et Desplats / Xavier Laine/GettyImages

"Nasser ou Bertrand Desplats ? Choisir entre la peste et le choléra c'est difficile."

Aucune prise de pincettes ici, Jean-Michel Aulas s'était levé du mauvais pied. Il répondait alors à une question demandant s'il préférait l'ancien président de Guingamp ou celui du PSG. Le boss de l'OL n'avait pas voulu trancher et avait incendié les deux hommes.

10. "Si j'avais 30 ans de moins..." - 18 janvier 2018

Jean-Michel Aulas, Nasser Al-Khelaifi
Avec 30 ans de moins... / Xavier Laine/GettyImages

"Si j'avais trente ans de moins, j'aimerais ressembler à Nasser Al-Khelaïfi"

Histoire de finir sur une bonne note.

facebooktwitterreddit