Le Top 10 des déclarations chocs de Mino Raiola

Luca Brouchier
Mino Raiola a marqué l'histoire du football
Mino Raiola a marqué l'histoire du football / Jonathan Moscrop/GettyImages
facebooktwitterreddit

Décédé à l'âge de 54 ans, le célèbre agent de joueurs Mino Raiola est connu pour sa persévérance dans la négociation de contrats et transferts de ses clients. Mais on le connaît aussi bien car il n'avait pas la langue dans sa poche. Pour vous, la rédaction 90minFR a regroupé les meilleures déclarations de Mino Raiola.


1. Sir Alex Ferguson

Sir Alex Ferguson
Sir Alex Ferguson / Matthew Ashton - AMA/GettyImages

Lorsque Paul Pogba a initialement quitté United pour rejoindre la Juventus gratuitement en 2012, l'entraîneur mancunien de l'époque, Sir Alex Ferguson a accusé Raiola d'avoir manigancé l'éloignement du Français du club. Ce à quoi, Mino Raiola a répondu : "Peut-être que Ferguson n'aime que ceux qui lui obéissent. D'après ses déclarations, je crois que Ferguson n'a toujours pas la moindre idée de qui est vraiment Pogba".

2. Toni Kroos

Toni Kroos, Felix Kroos
Toni et Felix Kroos / Tristar Media/GettyImages

Quand Pogba évoluait sous le maillot de la Juventus, des rumeurs ont circulé affirmant que le club de la "Vieille Dame" voulait 120 millions d'euros et Toni Kroos si le Real Madrid achetait Paul Pogba, ce à quoi le frère de Toni, Felix, a répondu en disant que Kroos valait les 120 millions d'euros et Pogba à la place.
Raiola a bien sûr riposté. "Le frère de Kroos dit qu'il vaut 120 millions d'euros", a-t-il dit. "Si j'étais le Real Madrid, je vendrais Kroos et j'achèterais une nouvelle équipe, vraiment".

3. Paul Scholes

L'ancienne légende de Manchester United, Paul Scholes a critiqué la performance de Pogba lors de la défaite 3-2 contre Brighton en août 2018, affirmant que le vainqueur de la Coupe du monde "manquait de leadership".
Raiola a répliqué sur Twitter, affirmant que Scholes "ne reconnaîtrait pas un leader s'il était en face de Sir Winston Churchill".

4. La sélection italienne de football

Marco Balottelli
Mario Balotelli / Dino Panato/GettyImages

Raiola s'est montré cinglant après que l'attaquant Balotelli ait été écarté de la sélection italienne en mars 2018 avant les matches amicaux contre l'Angleterre et l'Argentine.
"Je repartirai du système allemand", a-t-il déclaré. "Nous avons un système similaire au système anglais, où l'entraîneur travaille comme un manager, mais Di Biagio n'est pas la bonne personne pour ça. Dans d'autres nations, lorsque l'équipe nationale joue, c'est une fête, mais pour nous, c'est une raison de se battre. Il n'y a pas de plan ou d'identité, tout ce qu'on fait c'est changer le sélectionneur. L'équipe nationale devrait être représentée par les meilleurs, donc si les meilleurs n'y vont pas alors nous ne comprenons pas les critères."

5. Ole Gunnar Solskjær

La petite querelle avec Solskjaer a commencé lorsque l'ex-entraîneur de United a commenté que Pogba est "notre joueur et pas celui de Mino" après que l'agent ait fait allusion à des négociations avec la Juventus.
"Paul n'est pas ma propriété et certainement pas celle de Solskjaer, Paul est celle de Paul Pogba. Vous ne pouvez pas posséder un être humain déjà depuis longtemps au Royaume-Uni ou ailleurs. J'ESPÈRE que Solskjaer ne veut pas suggérer que PAUL est son prisonnier".

6. Gianluigi Donnarumma

French Ligue 1 Uber Eats"Paris Saint-Germain v Olympique Marseille"
Gianluigi Donnarumma / ANP/GettyImages

Raiola a été moins heureux en 2017 lorsque son client Gianluigi Donnarumma a effectué une volte-face sur sa décision de quitter l'AC Milan et a signé un nouveau contrat avec les Rossoneri, faisant savoir publiquement l'année suivante qu'il pourrait partir du club.
"S'il me demandait de partir, j'y travaillerais immédiatement car il y a des demandes importantes. En fait, si cela ne tenait qu'à moi, Gigio quitterait Milan", a-t-il déclaré aux médias italiens.
Raiola n'est pas du genre à hésiter à faire des déclarations publiques et a même déclaré que son client n'aurait pas dû renouveler son contrat à l'époque.

7. Sepp Blatter et la FIFA

fbl-FBL-WC-2022-QAT-FIFA
Sepp Blatter / FABRICE COFFRINI/GettyImages

Sepp Blatter en a pris pour grade. "Sepp Blatter est un dictateur dément.
Ça me rend profondément malade rien que de penser à la réélection de Blatter", a-t-il lancé, en annonçant qu'il se présenterait contre lui à la présidence. "Voulez-vous un dictateur comme président de la FIFA ou une démocratie ? Même un gamin de 15 ans sait que la seule bonne chose à la FIFA, c'est le jeu vidéo", a fustigé Raiola.
"Je trouverai cinq fédérations pour me soutenir", a-t-il ajouté. "C'est incompréhensible que certaines fédérations votent encore pour Blatter. Si les gens votent Blatter, ils votent Corée du Nord, s'ils votent moi, ils votent Corée du Sud".

8. Jürgen Klopp

Juergen Klopp
Jürgen Klopp / Ian MacNicol/GettyImages

Pour en revenir à Balotelli, et sans aucune provocation, Raiola a décidé d'exprimer sa déception que son client se soit vu montrer la porte de sortie lorsque Balotelli évoluait à Liverpool.
"À la fin de la journée, les dirigeants de Liverpool ont admis que Klopp était injuste", a affirmé Raiola dans une interview accordée à La Gazzetta Dello Sport.
"Je ne le jugerai pas en tant qu'entraîneur, même si pour moi il n'est pas un grand tacticien. Il ne suffit pas de dire que Klopp a été injuste : c'était une merde."

9. Pep Guardiola et Johan Cruyff

FBL-ESP-BARCELONA-CRUYFF
Begiristain, Laporta, Cruyff et Guardiola / LLUIS GENE/GettyImages

Raiola et Ibrahimovic ont entretenu une querelle avec Pep Guardiola et Johan Cruyff, les critiques fusant régulièrement dans le cercle.
"Vous avez acheté une Ferrari et vous la conduisez comme une Fiat", a notamment déclaré Zlatan à propos de la façon dont Guardiola l'a traité lors de son passage à Barcelone. Après un coup de gueule de Cruyff, Raiola a rétorqué : "Je pense que Cruyff et Guardiola peuvent aller ensemble dans un hôpital psychiatrique, se taire, s'asseoir et jouer aux cartes ensemble. Ils rendraient un grand service au football et à Barcelone".

10. Pep Guardiola

Josep 'Pep' Guardiola
Pep Guardiola / James Gill - Danehouse/GettyImages

Poursuivant leur querelle, Raiola a décidé de souligner qu'il ne permettrait à aucun de ses joueurs de rejoindre le City de Guardiola, après avoir qualifié le manager de "salaud".
"Pep Guardiola, l'entraîneur, est fantastique. En tant que personne, c'est un zéro absolu. C'est un lâche, un chien", a déclaré Raiola.
"Si Manchester City gagne la Ligue des champions cette saison, cela soulignera à quel point il est un bon entraîneur."

facebooktwitterreddit