Coupe du Monde 2022

Le sélectionneur de la Belgique voit une finale moins relevée que les autres matches du Mondial 2022

Baptiste Marin
Le parcours s'annonce périlleux pour les joueurs de Roberto Martinez.
Le parcours s'annonce périlleux pour les joueurs de Roberto Martinez. / Isosport/MB Media/GettyImages
facebooktwitterreddit

Après le tirage au sort de la Coupe du monde 2022, Roberto Martinez s'est exprimé vendredi sur le parcours qui attend la sélection belge au Qatar. La Belgique a hérité d'une partie de tableau compliquée, estime le sélectionneur des Diables Rouges.


À l'issue du tirage au sort de la Coupe du monde 2022 organisé vendredi à Doha, Roberto Martinez, sélectionneur de la Belgique, n'était visiblement pas satisfait du sort réservé à son équipe. Têtes de série, les Diables Rouges ont été placés dans le groupe F et croiseront la route du Canada, du Maroc et de la Croatie, finaliste en 2018.

"C'est un groupe très exigeant", a déclaré Martinez dans des propos rapportés par RMC Sport. "Nous n'avons que trois matchs mais nous allons être mis au défi par trois équipes très différentes et nous devons trouver les réponses rapidement."

La suite s'annonce difficile

Si la sélection belge parvient à sortir de cette poule, elle croisera ensuite la route d'un des deux qualifiés du groupe E. Et les Diables rouges pourraient croiser un gros morceau car l'Allemagne ou l'Espagne pourraient se présenter à eux dès les huitièmes de finale.

"Quand on analyse le tirage, on peut dire dire qu'on a hérité du côté plus compliqué du tableau", a estimé Martinez au micro de la RTBF. "Mais si on veut aller jusqu'au bout dans cette Coupe du monde, on doit pouvoir affronter les grosses cylindrées du foot mondial." De Bruyne et ses partenaires pourraient affronter le Brésil pour une place dans le dernier carré.

facebooktwitterreddit