Euro 2020

Le recap' de l'EURO 2020 : L'Italie au bout du suspense face à l'Espagne

Jessé Otrante
Les Italiens en finale de l'Euro 2020
Les Italiens en finale de l'Euro 2020 / Claudio Villa/Getty Images
facebooktwitterreddit

L'Italie est le premier pays qualifié pour la finale de l'Euro 2020. Pourtant dominateurs dans le jeu, les Espagnols se sont inclinés aux tirs aux buts face aux Italiens.


1. La décla : Gary Lineker adoube Pedri

Nous n'avons pas été les seuls à avoir apprécié la performance de Pedri. Le milieu de terrain espagnol a totalement conquis l'ancien footballeur britannique devenu présentateur pour la BBC, Gary Lineker :

"Pedri est si bon. Une superstar en devenir. Magnifique footballeur."

Gary Lineker

Un éloge qui devrait réconforter un peu le joueur de 18 ans.

2. L'action :

Ce premier but de l'Italie est d'une rapidité et d'une efficacité impressionnante. Il faut dire que l'itinéraire du ballon est simple : Donnarumma lance Verratti, le milieu passe rapidement à Insigne, Immobile bute encore sur la défense, mais Chiesa reprend le ballon.

D'une belle frappe, le joueur de la Juventus trompe Unai Simon et inscrit ce beau but. Quelle action de la part des Italiens.

3. Le tweet :

On peut dire que Pedri nous a bien régalé durant cette rencontre. Malgré l'élimination de sa sélection, le milieu de terrain a eu le mérité de montrer sa science des passes contre l'Italie.

Auteur de passes bien senties et à l'initiative de combinaisons gâchées par ses coéquipiers, Pedri restera l'une des principales sensations de cet Euro 2020. Un grand avenir l'attend si le joueur de 18 ans continue d'évoluer à ce niveau.

4. Le joueur : Federico Chiesa

Federico Chiesa
Federico Chiesa, héros de l'Italie / Matt Dunham - Pool/Getty Images

Mal en point face à l'Espagne, l'Italie peut remercier Federico Chiesa. Toujours aussi généreux dans les efforts, le joueur de la Juventus a permis aux Italiens de voir la lumière, alors que ces derniers étaient en difficulté face aux Espagnols.

Sorti pendant les prolongations, Chiesa a tout donné sur le terrain. L'Italie et Mancini peuvent être heureux de compter sur un tel joueur.

5. La déception : Mikel Oyarzabal

Mikel Oyarzabal
Mikel Oyarzabal décevant face à l'Italie / Andy Rain - Pool/Getty Images

Luis Enrique a tenté un pari en titularisant Mikel Oyarzabal à la place d'Alvaro Morata. Ce choix n'aura pas été payant, puisque le joueur de la Real Sociedad a quasiment tout raté offensivement.

Après une tentative de volée qui s'est envolée dans le ciel en première période, l'attaquant trouve le moyen de ne pas cadrer une reprise de la tête, alors qu'il est seul face à Donnarumma. C'était le but de l'égalisation que tenait l'Espagnol. Heureusement pour l'Espagne, Morata s'est chargé d'égaliser.

6. La photo

FBL-EURO-2020-2021-MATCH49-ITA-ESP
Chiellini chambre Jordi Alba / ANDY RAIN/Getty Images

C'est une scène qu'on n'a pas l'habitude de voir. Peu avant les tirs aux buts, le capitaine de la Squadra Azzura Giorgio Chiellini a tenu à détendre l'atmosphère au moment du toss avec Jordi Alba.

Si le capitaine de l'Espagne a peu réagi dans un premier temps, les deux hommes se sont quittés sur un câlin. De quoi relâcher la pression avant les tirs aux buts.

facebooktwitterreddit