AS Saint-Étienne (ASSE)

Le prince cambodgien dévoile son projet de rachat de Saint-Etienne

Clément Mouffetard
Unvelling Hosted By Carla Arigoni At Place du Louvre
Unvelling Hosted By Carla Arigoni At Place du Louvre / Laurent Viteur/Getty Images
facebooktwitterreddit

Ce mardi, dans une interview attribuée à la station de radio, RFI Norodom Ravichak, prince cambodgien, a montré son intérêt et avouer officiel sa candidature pour le rachat de l'ASSE.


C'est le début d'une nouvelle ère pour les Verts. Alors qu'il s'est montré très discret depuis quelques jours, Norodom Ravichak est sorti du silence concernant le rachat de Saint-Étienne. Le prince Cambodgien, a proposé une offre au club stéphanois par le biais de KPMG (cabinet d'expertise employé par l'ASSE afin d'étudier les offres de rachat). Lors d'un rendez-vous avec RFI, le prince héritier a officiellement avoué son intérêt pour le projet.

Norodom Ravichak : "Mon but aujourd’hui est de prendre soin de Saint-Etienne"

Dans un entretien accordé à la radio française, RFI, Norodom Ravichak a révélé ce qui l'a vraiment poussé à prendre cette décision.

"Je suis passionné par le football et j’ai grandi en m’enthousiasmant pour le championnat français et bien sûr pour l’équipe de France. C’est ainsi que j’ai toujours eu une affection particulière pour l’ASSE qui occupe une place à part parmi les très grands clubs de l’hexagone. Grâce à mes divers réseaux d’affaires, j’ai pu rencontrer des personnalités du monde du football et de fil en aiguille prendre connaissance du projet de vente de l’ASSE il y a quelques mois. Mon but aujourd’hui est de prendre soin de Saint Etienne et de tous ceux qui œuvrent pour que ce club retrouve la place qui est la sienne dans le football français et européen."

Mais le Prince cambodgien a tenu à rassurer les supporters stéphanois, il ne se lance pas dans ce projet de reconstruction pour l'argent.

« Je ne viens pas pour réaliser une opération financière. Je souhaite m’investir à long terme et prendre soin de l’ASSE. Si nous nous entendons, j’apporterai des moyens suffisants pour réaliser ces ambitions et permettre à Saint-Étienne de retrouver sa splendeur. Au-delà, je souhaite aussi promouvoir le football français et la Ligue 1 en Asie en mettant l’ASSE en avant. Je pense notamment à développer des académies, point fort de l’ASSE, dans mon pays le Cambodge et dans d’autres pays du continent asiatique. Ce faisant, nous contribuerons en outre à promouvoir la ville de Saint-Étienne et sa région à l’étranger. Mon ambition pour Saint-Étienne est nationale et internationale »

De son côté, l'ASSE pointe toujours à l'avant-dernières place du championnat national, avec zéro victoire cette saison. Le rachat du club stéphanois permettra peut-être à Saint-Étienne de redevenir un concurrent sérieux au titre de Ligue 1.

facebooktwitterreddit